Carte de séjour pacs

FX2004 2 Messages postés vendredi 13 octobre 2017Date d'inscription 13 octobre 2017 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 11:06 - Dernière réponse :  Ben
- 13 oct. 2017 à 12:53
Bonjour

Trouvez-vous normal de la part d'un français de faire un pacs avec un étranger juste pour profiter des avantages fiscaux et de ne pas pouvoir aller avec lui en préfecture pour lui faire une carte de séjour ?

L'autre ne peut pas travailler et le profiteur le met dehors.

Comment faire pour qu'il ait une carte de séjour ?

Merci beaucoup de votre réponse.

Suppression des majuscules.
Pour rappel, sur les forums, majuscules = HURLER = très agressif. Merci donc d'y penser pour vos prochains messages.
La modération.
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
+1
Utile
Bonjour

Être bénévole ne change rien si cette personne est toujours restée en situation irrégulière et n'a jamais eu de carte de séjour Vpf.

Elle risque encore plus n Oqtf maintenant que le pacs est où va être rompu.

Bien entendu il faut tenter l'autorisation de travail mais il faut encore que ce soit dans un secteur où il y a des difficultés à recruter et à temps plein. Il n'y aura rien de rapide.

Cdt
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Ben
Misha-d'ok - 13 oct. 2017 à 11:13
0
Utile
2
Bonjour,

Merci de ne pas écrire en majuscules, nous ne sommes pas aveugle.

Pour vous répondre vous devez faire les démarches auprès du consulat de votre pays, pour obtenir le droit de venir vivre et travailler en France.
FX2004 2 Messages postés vendredi 13 octobre 2017Date d'inscription 13 octobre 2017 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 11:24
merci bcp ca peut prendre combien de temps et avec une promesse d embauche et etre benevol dans association ca peut l aider pour faire la carte
Misha-d'ok > FX2004 2 Messages postés vendredi 13 octobre 2017Date d'inscription 13 octobre 2017 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 11:37
J'ignore les délais, avec l'administration c'est toujours très très long.
Commenter la réponse de Misha-d'ok
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une