Travaux intérieur

bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 14:27 - Dernière réponse : bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention
- 14 oct. 2017 à 10:21
Bonjour,
Je désirais refaire mon salon qui est une grand pièce à vivre.
J'ai beaucoup de livres et ma bibliothèque et un autre meuble ne suffisaient plus
Manquant d'idées j'ai fait appel à une décoratrice et après sa visite-conseil ai accepté son devis pour avoir plus de rangement.
Celle ci a fait appel à un menuisier qu'elle ne connaissait pas.Elle lui a donné le plan avant de me le soumettre. J'ai accepté son devis et versé un acompte. La décoratrice a validé les plans du menuisier
Les travaux ont commencé avec un peintre que je connais et avec qui j'ai traité en direct. Ensuite le menuisier est venu et a travaillé deux demi journées. J'ai suspendu les travaux
Actuellement j'ai dans mon salon un meuble non fini qui ne correspond pas à mes demandes, moins profond que le précédent. On ne peut rien ranger car les cases faites dans le meuble ne sont pas adaptées à des rangements de livres.
Qui peut m'aider?
Merci d'avance
Afficher la suite 

9 réponses

Répondre au sujet
Afrikarnak 22518 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 22 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 15:05
+3
Utile
Bonjour

Le plan du meuble incriminé a t'il un caractère 'contractuel' (Par ex. annexé au Bon de Commande)?

Et la décoratrice en pense quoi de ce 'loupé'?

A+
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Afrikarnak
gt.55 3959 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 22 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 15:12
0
Utile
2
Bonjour,

Les cotes devaient figurer sur les plans que vous acceptés, non ?
Donc vous pouviez vous assurer que les mesures correspondaient à vos besoins ?

Si oui, dans ce cas, c'est vous qui auriez commis une erreur au moment de la commande. Vous devriez donc faire profil bas et demander un arrangement à l'amiable... ou accepter le meuble tel quel !

Cdt
bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 15:30
Bonjour
Lisez ma réponse dessous, tout est précisé
bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 17:02
C'est la décoratrice qui fait le suiivi. C'est elle qui a traité avec le menuisier. Le devis et les plans sont passés par ele ett elle a validé le plan
Commenter la réponse de gt.55
bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 15:27
0
Utile
Bonjour et merci de votre réponse
La décoratrice a fait un plan qui n'était pas coté. Elle a dit la cote au menuisier sur place. J'ai trouvé que le menuisier avait mis peu de temps pour prendre les dimanions
Lorsque le menuisier est venu chercher un acompte il m'a donné un plan que je n'ai pas eu le temps de vérifier. Pressé de partir avec son acompte
j'ai joint la décoratrice dès le premier jour de travail du menuisier
On a tenté de parler le lendemain.J'ai suspendu les travaux le 2éme jour et un RV a été pris à mon domicile entre nous trois. En vain... la décoratrice tente de m'expliquer que le meuble est bon et il est impossible de parler au menuisier.
Depuis j'ai tout mesuré et les dimensions du meuble non fini ne correspondent pas au plan du menuisier!
L'idéal c'est que le menuisier reprenne son meuble et que je récupère mon acompte... mais cela!
C'est la décoratrice qui est responsable, elle a validé le plan du menuisier
Bonne lecture
Commenter la réponse de bretecher
gt.55 3959 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 22 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 15:38
0
Utile
Il y a des choses pas claires dans cette histoire...

Vous payez directement le menuisier mais vous ne pouvez pas lui parler...
Pourquoi ? Il est sourd ou muet ou les 2 ? Il ne comprend pas le français ? Il a fait vœu de silence ?

La décoratrice dit que le meuble est bon mais il ne correspond pas aux cotes du menuisier...
Elle a aussi un problème physique ? Elle est diminuée intellectuellement ? Elle est étrangère et exprime ses mesures dans une autre unité ?

Si tout cela est vrai, vous avez bien fait de tout arrêter...

Faites-leur à tous les 2 une lettre en recommandé avec AR pour les mettre en demeure de remédier à cela dans les meilleurs délais !

Cdt
Commenter la réponse de gt.55
bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 17:19
0
Utile
2
Précisions :
Le menuisier est venu avec la décoratrice pour les mesures et tout allait bien. Il est venu seul pour encaisser l'acompte, tout allait bien
Nous avons tenté de discuter tous les trois pour trouver une solution mais le menuisier se met en colère de suite. Je n'ai payé que l'acompte de 30% et c'est bien trop.
La décoratrice dit ne pas avoir fait attention aux cotes quand elle a validé le plan... Elle tente donc de me convaincre que ce meuble est bon.
Pour le moment il n'y a eu que des mails explicites à la décoratrice avec copie au menuisier
gt.55 3959 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 22 janvier 2018 Dernière intervention - 13 oct. 2017 à 22:18
Les mails ne prouvant rien, et compte tenu de l'attitude de vos interlocuteurs, il est temps de passer à la vitesse supérieure...
bretecher 17 Messages postés dimanche 21 mai 2017Date d'inscription 13 janvier 2018 Dernière intervention > gt.55 3959 Messages postés lundi 9 mai 2016Date d'inscriptionContributeurStatut 22 janvier 2018 Dernière intervention - 14 oct. 2017 à 10:21
La vitesse supérieure ne saurait tarder
Un RV a lieu avec la décoratrice et le menuisier à mon domicile
Il faut que ce problème soit réglé
Commenter la réponse de bretecher
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une