Signaler

Problème d'humidité dans un logement parisien.

Posez votre question gariou 2Messages postés vendredi 13 octobre 2017Date d'inscription 13 octobre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 13 oct. 2017 à 21:13 par anemonedemer
Bonjour,

Je sais que ce forum est (malheureusement) plein de sujets concernant ce type de problèmes mais, malgré une lecture scrupuleuse, je ne suis pas bien sûr de ce que je dois faire dans ma situation.
Récapitulons, je viens d’emménager dans mon nouvel appartement (depuis deux semaines) et je me rends compte de quelque chose que mon enthousiasme premier m'avait empêché de constater à savoir qu'il y a des problèmes d'humidité dedans. Pour information, le plafond de la salle de bain présente déjà des traces noires suspectes malgré la présence d'une VMC (que j'allume en continu) et, plus grave, je remarque que dans la chambre il y a déjà de la moisissure sur une largeur du plafond. Pour vous expliquer, l'appartement est (sauf dans la salle de bain) refait à neuf partout. Dans la chambre il a été mis au niveau du double vitrage ce qui semble être une plaque de placo (ça sonne creux quand on tape je ne suis pas vraiment expert) qui ne couvre pas la corniche en haut. C'est précisément ici que je peux déjà constater les moisissures. De plus, j'ai fait la rencontre de mes voisins qui m'ont expliqué qu'effectivement l'ancienne locataire avait quitté le logement excédée par ces problèmes d'humidité et qu'ils n'avaient pas entendu de travaux ... L'appartement est recouvert partout de toile de verre qui, pour l'instant est en bon état bien qu'elle gondole en certains endroits. Dernière information, je constate que le taux d'humidité de l'appartement est de 65-70% en moyenne (parfois jusqu'à 80% le matin) et ce, malgré une aération, à la faveur de la saison clémente, plus que suffisante de ma part (plus de 3h par jour). Il y a en outre, en plus de la VMC que j'ai déjà citée, des aérations sur les fenêtres double vitrage mais pas de hotte dans la cuisine. De plus, trois murs sont gorgés d'eau comme j'ai pu le constater avec un hygromètre qu'on plante dans les murs. Je tiens aussi à préciser que c'est un vieil immeuble et que, en dépendant des jours (malheureusement pas le jour de la visite), il y a une forte odeur d'humidité qui "provient des caves".

Voilà les faits. Outre le fait de m'être senti bien stupide de ne pas avoir compris le pot au rose plus tôt j'essaye maintenant de faire en sorte de rendre ce logement vivable, de me protéger juridiquement pour un éventuel état des lieux de sortie désastreux et, surtout, de contraindre l'agence de gestion (dont j 'ai découvert qu'elle avait une réputation pour le moins mauvaise) à réaliser les travaux nécessaires. J'ai donc envoyé un courrier A/R en indiquant que j'avais relevé ces taux dans les murs et qu'il fallait faire quelque chose. Le plombier de l'agence est venu, à dit qu'il verrait avec le voisin parce que cela venait sûrement de là, je lui ai dit que le bac à douche évacuait mal l'eau (j'ai les pieds dans l'eau quand je me douche) et il m'a conseillé d'enlever le siphon et de le remettre lorsque l'odeur m'indisposerait (pour vous poser le personnage). Enfin, je lui ai parlé de l'humidité relative de l'air et des traces déjà présentes de moisissure dans la chambre et il m'a dit que ce n'était pas de son ressort car lui "ne fait que les fluides" et "qu'au niveau des moisissures le taux d'humidité dans le mur n'est pas excessif". J'ai donc renvoyé un courrier A/R à l'agence pour dire mon mécontentement et cette fois bien préciser que je voulais un expert dont ce soit la compétence de régler les problèmes d'humidité dans l'air aussi!! J'attends la réponse mais au regard de la réputation de l'agence et de la filouterie qui en émane je ne me fais pas d'illusions. Je songe donc déjà au coup suivant et me demande quand je pourrais contacter les services d'hygiène de la mairie de Paris et surtout si une humidité relative excessive constitue un critère d'insalubrité ou d'indécence si elle n'est pas du fait du locataire. Les moisissures sont en effet pour l'instant peu visible, dois-je attendre qu'elle recouvre le mur pour que ce soit pris en compte ?

Désolé pour ce pavé mais je voulais vous donner toutes les informations nécessaires. Je suis étudiant et j'ai peu d'expérience dans la location de logement, je ne voudrais pas faire de bêtise qui ralentisse la procédure ni me bercer d'illusions en ce qui concerne mes chances d'obtenir des travaux.

Je vous remercie et attends avec impatience vos réponses,
Bien cordialement,
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
L'humidité et les traces ont-elles été notées dans l’état des lieux d'entrée ?
Vous avez un délai de 10 jours pour le compléter :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31270

Vous avez envoyé un RAR à l'agence, mais c'est le propriétaire qui peut ordonner des travaux, pas l'agence, mais il faut d'abord savoir d'où vient l'humidité (du voisin, du toit, des gouttières, de canalisations encastrées, etc ?)
Envoyez un RAR au propriétaire pour décrire la situation, il n'est pas forcément au courant.

Et faites surtout une déclaration de dégât des eaux à votre assurance habitation. Leur assistance juridique peut vous aider à avancer.

Vous pouvez aussi contacter le service d'hygiène de la mairie qui constatera l'humidité, n'attendez pas que la situation empire.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Anemonedemer,

Merci pour la réponse rapide! J'ai déjà envoyé un erratum (qu'ils ont annexé à l'état des lieux initial) de l'état des lieux où je n'ai pas évoqué l'humidité relative de l'air à proprement parler. Jugez par vous-même:

Extrait de la lettre à l'agence :

"La liste de ces dysfonctionnements est la suivante :
- Plinthe totalement pourrie dans la cuisine et mur extrêmement humide qui laisse penser qu’il y a un problème d’infiltration d’eau dans l’appartement. (voir courrier séparé).
- Mur où passe la colonne d’eau dans la salle de bain très humide.
- Pommeau de douche défectueux.
- Joint du lavabo défectueux qui a entraîné des traces jaunes d’humidité dessous (voir photo).
- Odeur d’humidité persistante après utilisation de la douche.
- Poignée du « freezer » du frigo cassée.

Conformément aux dispositions légales en vigueur – Loi du 6 juillet 1989 sur les rapports locatif article 3 - 2, je vous demande donc de bien vouloir mentionner ces éléments sur l’état des lieux qui a été effectué le 21 septembre 2017. Je reste, bien sûr, à votre disposition si vous vouliez repasser pour constater vous même ces éléments."

De plus j'ai envoyé un autre courrier le même jour plus particulièrement centré sur les problèmes d'humidité.
Extrait:
"Le présent courrier vise à vous signaler que j’ai, comme le montrent ces photos, fait des relevés d’humidité dans les murs de la cuisine (celui adjacent à la plinthe pourrie) ainsi que celui de la salle de bain et que ceux-ci montrent que les murs sont très humides (fait avec un testeur personnel). De plus, une forte odeur d’humidité s’installe ponctuellement progressivement dans l’appartement à proximité de la salle de bain et de la cuisine.

Pour ces raisons, je vous demande de déclencher une procédure d’expertise sous 15 jours dans le but de détecter l’origine de cette situation et de réaliser les travaux de réparation nécessaires pour ainsi me fournir un logement décent tel que la loi vous y oblige.
Il me paraît important indispensable que soit réglée cette situation rapidement afin que celle-ci ne dégénère pas et que nous ne fassions pas face à des dégâts plus importants (inéluctables sans intervention à mon sens) ou à une mise en danger du locataire (proximité d’appareils électriques, impact de l’humidité sur la santé).

J’ajoute que ces éléments étant antérieurs et signalés dans l’état des lieux d’entrée mon assurance ne saurait en aucun cas prendre en charge les éventuels coûts et démarches consécutifs à cette situation qui n’est pas de mon fait.
"
Tout ça en RAR, je pense que ça suffit à me couvrir non ? Il y a fort à parier, vu que l'humidité est partout dans l'appartement, qu'elle ne soit pas le fait d'une fuite d'un voisin mais plutôt de quelque chose de plus structurel ... N'étant pas expert je ne peux rien dire de plus et vu que le plombier de l'agence me dit que ça ne relève pas de sa compétence ... Vous êtes sûre pour mon assurance ? La situation est antérieure à mon arrivée je n'ai pas envie de les impliquer alors que globalement cette situation n'a rien à voir avec moi. Pour le service d'hygiène de la Mairie de Paris ne suis-je pas obligé d'attendre un certain délai pour constater la mauvaise volonté du propriétaire avant ? Bonne idée pour le propriétaire je vais lui envoyer une copie de ma dernière lettre.

Merci encore et bonne journée,
Je suis, bien sûr, ouvert à tout bon conseil !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Envoyez aussi une copie de votre lettre à l'assurance, ils peuvent intervenir ou entrer en relation avec les assureurs du propriétaire ou de l'immeuble.
est-ce un propriétaire unique ou une copropriété ?

N'hésitez pas à faire intervenir la mairie aussi, ils peuvent faire bouger les choses.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une