Règlement de frais de succession qui implique la vente des biens [Résolu]

harmonyg 4 Messages postés mardi 24 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 09:45 - Dernière réponse : harmonyg 4 Messages postés mardi 24 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention
- 24 oct. 2017 à 17:52
Bonjour*

Lorsqu'un héritier (par testament), âgé, n'ayant donc pas la possibilité d'emprunter, doit des frais de succession à hauteur de 60% des biens dont il hérite, et que la vente de ces biens s'avère indispensable pour le paiement de ces frais de succession très élevés, est-il est possible d'attendre la vente pour régler ces frais de succession ? Que se passe t-il si la vente n'aboutit pas rapidement ?
Merci
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre au sujet
condorcet 24331 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 19 janvier 2018 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 10:37
0
Utile
4
est-il est possible d'attendre la vente pour régler ces frais de succession ?
Le paiement des droits dont intervenir lors du dépôt de la déclaration de succession dans le délai de 6 mois après le décès.
Il est néanmoins possible de demander le paiement fractionné de ces droits:
(copier-coller)
-Mémento fiscal Francis LEFEBVRE-
Paiement fractionné
CGI ann. III art. 396, 1° et 404 A
ENR-I-16150 s
68935
Le paiement des droits de succession peut être acquitté en plusieurs versements égaux et à intervalles de six mois au plus, sur une période maximale d'un an (leur nombre est limité à trois).
Ce délai maximal d'un an est porté à trois ans (avec un nombre de versements limité à sept) à la condition que l'actif héréditaire comprenne, à concurrence de 50 % au moins, des biens non liquides.
Précisions
Les biens non liquides sont ceux énumérés à l'article 404 A, I de l'annexe III au CGI. Il s'agit notamment des immeubles, des fonds de commerce et des valeurs mobilières non cotées, des objets d'antiquité, d'art ou de collection.


Que se passe t-il si la vente n'aboutit pas rapidement ?
Ce n'est pas le problème du TRESOR PUBLIC.
L'administration serait alors en mesure d'engager une procédure de taxation d'office, de mettre les droits en recouvrement et de garantir sa créance en prenant une inscription hypothécaire sur le bien immobilier ou de toutes autres mesures pour parvenir à l'encaissement de l'impôt de succession.
harmonyg 4 Messages postés mardi 24 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 13:56
Bonjour,

Merci beaucoup pour votre réponse, très précise.
Vous êtes un professionnel ?
harmonyg 4 Messages postés mardi 24 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 14:00
encore une petite question svp :
une maison individuelle est elle considérée comme immeuble ?
Merci d'avance
condorcet 24331 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 19 janvier 2018 Dernière intervention > harmonyg 4 Messages postés mardi 24 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 15:04
Vous êtes un professionnel ?
Secret professionnel !

une maison individuelle est elle considérée comme immeuble ?
Une blague ?
Tout ce qui n'est pas mobile est immeuble !
harmonyg 4 Messages postés mardi 24 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention > condorcet 24331 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 19 janvier 2018 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 17:52
Merci beaucoup pour votre aide !
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une