Signaler

Maman ne va pas bien - droits soeur procuration logement [Résolu]

Posez votre question bisou_net - Dernière réponse le 1 nov. 2017 à 16:54 par feloxe
Bonjour,
Je suis allée voir ma mère en septembre 2017 , elle ne m'a pas reconnue et me vouvoyait... depuis son état ne s'est pas amélioré au contraire depuis un mois elle est à l'hôpital, perte de mémoire, désorientée,embolie pulmonaire, dès sa sortie elle rentrera dans un Ehpad. Mais la fameuse fille devenue aidante restera dans la maison bien sûr ! avec tous les avantages carte bleue (procuration) etc..
Nous sommes 3 enfants pouvons-nous lui faire régler loyer et avantages EDF etc ?

et comment lui enlever le droit sur la carte bancaire ?

Merci d'avance pour vos réponses
Utile
+2
plus moins
Votre maman partant en EHPAD, il faut bien se douter qu'elle ne retrera pas chez elle.

Donnez congé et demandez la mise sous tutelle de votre mére
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
bonjour,

c'est très dur en effet de voir un de ses proches atteint de la maladie d’Alzheimer? Courage.

Votre mère n'est plus en mesure de supprimer cette procuration donnée alors qu'elle allait bien.
Peut-être (??) demander à la banque si cette procuration est limitée dans le temps [je n'y connais rien :-( sur ce sujet] ?

Mais votre sœur pourrait tenir avec une grande précision les comptes de tout ce qu'elle paye pour votre mère : loyers, EDF, eaux, assurance maison, TH, nourriture, etc. afin d'éviter que le reste de la famille puisse l'accuser de profiter de la situation. Si elle ne fait pas, faites-lui en la suggestion.
Ou voir aussi pour mettre votre mère sous tutelle...

CDT.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une