Changement de toutes mes fenêtres en très bon état et à double v [Résolu]

Joëlle - 1 nov. 2017 à 20:15 - Dernière réponse :  lLaurent
- 1 nov. 2017 à 21:51
Bonjour,
L'office HLM m'a informé du changement de toutes mes fenêtres alors qù'elles sont en très bon état et à double vitrage; je ne vois absolument pas l'intérêt de ces gros travaux (5 fenêtres), alors que l'entrée de l'immeuble aurait besoin d'un bon rafraichissement; puis je refuser ces gros travaux vu que mes fenêtres au norme? Merci pour votre réponse
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
+1
Utile
bonjour, Vous avez très certainement raison, car changer des doubles vitrages par d'autres, même s'ils sont légèrement mieux, ça ne fait pas de miracles, loin de là.

Mais l'office d'HLM doit avoir droit à des subventions, alors, il en profite. C'est ainsi qu'on gaspille de l'argent.

Cependant, vous êtes locataire, donc vous ne pouvez rien faire d'autre que d'accepter. Pas le choix.

Et même si vous êtiez propriétaire dans une copropriété et que la majorité décide de changer les fenêtres, même si ça ne servait pas à grand chose, vous seriez obligé d'accepter.

Vive la maison particulière !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de lLaurent
lekabilien 11040 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 15 janvier 2018 Dernière intervention - 1 nov. 2017 à 21:22
0
Utile
Bonsoir
Ce n'est pas une question de norme et croyez moi si le bailleur veut changer ces fenêtres, ce n'est pas par plaisir mais necessité. Alors oui, vous ne pouvez pas l'en empêcher, et croyez mois cela vous sera bénéfique forcément, car il ne jette par son argent comme ça par les fenêtres.
Et pour info, tout les doubles-vitrages n'ont pas la même efficacité, donc s'il les change c'est pour améliorer et non l'inverse sinon il garde ses sous, puisque apparemment elles sont en bon état.
Commenter la réponse de lekabilien
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une