Signaler

Préavis pour cause de non respect du bail [Résolu]

Posez votre question Stephanie - Dernière réponse le 6 nov. 2017 à 15:57 par maylin27
Bonjour,
voici plus d'un an et demi que je suis locataire d'un appartement duquel les volets sont plus qu'abimés (pas de crochets au mur pour les laisser ouverts ni fermés). Avant l'aménagement le propriétaire a inscrit dans le contrat de location que les travaux seraient rapidement réalisés or depuis il me balade, ne fait rien et surtout ignore mes messages. Je dois dormir avec un masque sur les yeux pour ne pas être dérangée par les lumières extérieurs. J'ai envie de déménager carla situation n'est plus supportable ai-je le droit de n'avoir qu'un préavis d'un mois pour non respect du contrat de location ?
Utile
+2
plus moins
Bonjour,

non, ce n'est pas un motif valable pour réduire un préavis.

Un merci par avance aurait été apprécié -:))

Vous devez écrire en recommandé avec accusé de réception, toute autre demande n'a pas grande valeur si vous voulez avoir du poids.

Reste à vérifier si vous êtes dans une zone tendue.
Stephanie- 6 nov. 2017 à 15:44
Merci pour votre réponse.
Finalement j'ai tout de même posé la question à un avocat qui m'a conseillé de faire une rupture à l'amiable avec un mois de préavis car dans ce cas-ci c'est un non respect du contrat qui permet un mois de préavis.
Bonne journée
Désolée il est vrai que je n'ai tendance à remercier que lorsqu'on me répond :)
Répondre
Pierrecastor 31206Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscription ModérateurStatut 17 novembre 2017 Dernière intervention - 6 nov. 2017 à 15:56
Salut


J'aimerais bien savoir sur quel texte de loi votre avocat se base pour dire ça.

Lorsqu'il émane du locataire, le délai de préavis applicable au congé est de trois mois.

Le délai de préavis est toutefois d'un mois :

1° Sur les territoires mentionnés au premier alinéa du I de l'article 17 ;

2° En cas d'obtention d'un premier emploi, de mutation, de perte d'emploi ou de nouvel emploi consécutif à une perte d'emploi ;

3° Pour le locataire dont l'état de santé, constaté par un certificat médical, justifie un changement de domicile ;

4° Pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active ou de l'allocation adulte handicapé ;

5° Pour le locataire qui s'est vu attribuer un logement défini à l'article L. 351-2 du code de la construction et de l'habitation.


https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024025816&cidTexte=LEGITEXT000006069108
Répondre
doris33 38848Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 19 novembre 2017 Dernière intervention - 6 nov. 2017 à 15:54
Et bien le conseil de l'avocat ne "vaut " pas grand chose, le terme rupture à l'amiable n'est pas un terme de droit immobilier. car je maintiens ce n'est pas un motif de préavis réduit.

Si vous avez l'accord (écrit) de votre bailleur, c'est autre chose.
Répondre
maylin27 21258Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscription ContributeurStatut 18 novembre 2017 Dernière intervention - 6 nov. 2017 à 15:57
hello, je confirme !!! 0 pointé pour l avocat
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une