Signaler

Passage pour une maison,transformé pour plusieurs appartements [Résolu]

Posez votre question JEANY77 1Messages postés lundi 13 novembre 2017Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 15 nov. 2017 à 09:06 par BmV
Bonjour

Un droit de passage (passage m'appartenant) est accordé depuis les années 1920 à mon voisin permettant l'accès à son terrain enclavé sur lequel a été bâtie une maison à cette époque.

A ce jour la maison va être transformé en plusieurs logements.

Le droit de passage accordé pour la maison actuelle est-il valable pour les nouveaux logements à venir dans le sens que les nuisances apportées par les voitures, les va et vient des personnes seront plus importantes.

Merci pour votre réponse.

Cordialement
Utile
+0
plus moins
Dans le principe oui.

Mais il faut avant tout vérifier si cette demande de modification a bien été demandée en mairie d'une part et vérifier d'autre part, dans le PLU de la commune, si la largeur de la servitude actuelle est admise à desservir le nombre de logements prévu...

En général, les normes imposées sont de 4 m de largeur pour desservir un ou deux logements mais bien plus à partir de trois...


Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour

A ce jour la maison va être transformé en plusieurs logements
.
A moins que le PLU ait intégré la division d'un immeuble en plusieurs logements, il est fort possible que le projet ne nécessite aucune autorisation.
Cependant, la création de plusieurs logements entraine notamment l'obligation de créer le stationnement correspondant, soit au minimum autant de places que de logements. Et cela sur l'emprise foncière du bien à diviser.
Il n'est pas certain que cela soit possible.

Cela nécessite peut-être aussi l'obligation à prendre certaines disposition nécessaires à la sécurité incendie
BmV 70192Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscription ModérateurStatut 15 novembre 2017 Dernière intervention - 14 nov. 2017 à 19:36
" il est fort possible que le projet ne nécessite aucune autorisation. " : ah ?

Il y a pourtant là changement de destination, non ? On passe d'une maison mono-famille à un ensemble de plusieurs logements ....
Avec très probablement modification des distributions intérieures, de l'aspect extérieur sans doute aussi...
Répondre
Josh Randall 17505Messages postés dimanche 16 avril 2006Date d'inscription 15 novembre 2017 Dernière intervention - 14 nov. 2017 à 22:33
Il y a pourtant là changement de destination, non ? On passe d'une maison mono-famille à un ensemble de plusieurs logements .... 

Dans le sens du code de l'urbanisme, il n'y a pas de changement de destination
jette un œil à l'arrêté du 10/11/2016 qui définit les destinations et sous destinations indiquées dans les article R151-27 et R151-28 du Code de l'urbanisme.

Et quand je dis que ça ne nécessite pas d’autorisation c'est parce que dans le cadre d'une construction individuelle, les plans intérieurs sont facultatifs.
Et comme ici les travaux se font dans un volume existant, aucun besoin de demander une autorisation à moins que dans le projet on ait :
- une modification de la façade comme tu l'as justement dit
- une transformation de plus de cinq mètres carrés de surface close et couverte non comprise dans la surface de plancher de la construction en un local constituant de la surface de plancher.
Répondre
BmV 70192Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscription ModérateurStatut 15 novembre 2017 Dernière intervention - 15 nov. 2017 à 09:06
Ah oui, OK, bien vu.
Merci.

Je dois avouer que je n'avais pas suivi l'évolution de ce volet-là.

Alors en effet, pas de changement de destination.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une