Maison en indivision 61% 39%

succession64 7 Messages postés lundi 26 janvier 2015Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 17:44 - Dernière réponse : succession64 7 Messages postés lundi 26 janvier 2015Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention
- 13 nov. 2017 à 18:45
Bonjour.

Dans le cadre d'une séparation, je vais très probablement racheter les parts de mon ex-conjointe :

- maison en indivision
- achat 2009
- fin de l'emprunt 2022
- répartition inscrite dans l'acte notarié
- 61% moi 39% elle


En réalité, on est plutôt à 80/20 voire davantage. En effet,

- d'une part mon apport d'épargne initial était plus important que le sien,
- d'autre part ce sont mes revenus qui ont financé la grande majorité des mensualités de l'emprunt ; c'est assez facilement vérifiable et justifiable au regard des relevés de compte bancaire ou des avis d'IRPP : elle a eu de longues périodes d'inactivité, et lorsqu'elle a travaillé à temps partiel, elle avait un faible revenu.


→ À défaut d'accord amiable, je devrai sans doute me tourner vers un juge : sur quelles bases (textes, jurisprudence, etc) pourrai-je obtenir une répartition plus favorable que celle inscrite dans l'acte notarié ?


D'avance merci pour vos lumières !
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
roudoudou22 9652 Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 19 janvier 2018 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 18:00
0
Utile
répartition inscrite dans l'acte notarié - 61% moi 39% elle. on est plutôt à 80/20 voire davantage

He non si c'est 31 / 39, ce n'est pas 80/20, vous avez tout faux.

Le fait que vos revenus aient finncé une grande partie des remboursement est sans incidence sur la répartition des droits dans l'immeuble.
Commenter la réponse de roudoudou22
0
Utile
1
Bonjour
Quel est votre situation matrimoniale : marié (quel régime) pacsé, concubin?
succession64 7 Messages postés lundi 26 janvier 2015Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 18:45
Bonjour.
Elle a rompu le PACS, nous sommes donc célibataires désormais...
Commenter la réponse de ;;
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une