Signaler

Probleme de cautionnaire

Posez votre question laamison 1Messages postés mardi 14 novembre 2017Date d'inscription 14 novembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 14 nov. 2017 à 18:29 par djivi38
je loue une maison à une locataire par un bail meublé
le père ce porte caution
lors de la signature du bail le père n'étant pas présent, j'ai remis les deux exemplaires du bail à la locataire pour qu'elle fasse remplir la partie manuscrite du texte à son père.Hors elle à fait remplir le texte par sont petit ami qui n'est même pas co-locataire de la maison (j'en ai la preuve car elle c'est trompe de destinataire en envoyant un sms ou elle mentionne ceci "je suis mal s'il capte que c est pas toi qui a écris le 1er zozo est déjà parti en plus " zoz étant son petit ami
quel sont mes recoures pour corrigé cette fraude est ce que je mettre un terme au bail (bail meuble )rapidement est légalement
merci de votre aide
Utile
+1
plus moins
bonsoir,

vous ne pouvez pas mettre fin au bail pour cette raison (faux & usage de faux).
Voir ici les 3 raisons légales pour un bailleur de résilier un bail :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F929

Cdt.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
En tant que bailleur j'espère que vous n'avez pas signé le bail tant que le cautionnaire n'a pas remis signé (ni remis les clés).

Quand on passe par une agence elle évite vos pb en exigeant que le cautionnaire vienne physiquement écrire et signer devant elle

Votre locataire est une escroc coupable de faux et usage de faux

-> Vous renvoyez son exemplaire (une copie) à la caution en RAR et vous laissez la famille se débrouiller


Bonne chance pour les loyers...
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une