Irupture conventionnelle [Résolu]

lpoinpoin 1 Messages postés mercredi 6 décembre 2017Date d'inscription 6 décembre 2017 Dernière intervention - 6 déc. 2017 à 10:18 - Dernière réponse : doris33 39555 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention
- 6 déc. 2017 à 14:17
Bonjour ,
J'aI 28 ans d'ancienneté dans ma Société , je suis en CDI.
Mon mari est muté professionellement à l'étranger , je vais donc le suivre .
QUels sont mes droits ?
Peut on me refuser une rupture conventionnelle.
si je pose une démission , ai je droit aux assedics
Merci
Afficher la suite 
1Messages postés mercredi 6 décembre 2017Date d'inscription 6 décembre 2017 Dernière intervention

2 réponses

Répondre au sujet
jee pee 21322 Messages postés mercredi 2 mai 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - Modifié par jee pee le 6/12/2017 à 10:28
0
Utile
Bonjour,

La rupture conventionnelle n'est pas un droit, elle résulte d'un accord entre l'employeur et le salarié.

Pour toucher les assedic il faut chercher un travail et résider en France.

cdlt

        un étranger, c'est un ami qu'on n'a pas encore rencontré.
Commenter la réponse de jee pee
doris33 39555 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 6 déc. 2017 à 14:17
0
Utile
Bonjour,

en cas de démission pour suivi de conjoint, comme vous partez à l'étranger, vous ne pourrez pas percevoir les allocations chômage (les assedic n'existent plus depuis longtemps). Si vous démissionnez, vous devrez aller à Pôle Emploi faire ouvrir vos droits, mais ils ne seront "opérationnels" qu'à votre retour, sous réserve de revenir en France avant 3 ans.

Une rupture conventionnelle pour 27 ans d'ancienneté représentent des frais très importants, peu de chances que l'entreprise accepte, à moins que cela l'arrange d'avoir votre poste en moins, mais vu que vous êtes obligée de partir, cela serait étonnant qu'elle accepte.
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une