Vehicule sous crédit

Cracotte - 7 déc. 2017 à 18:45 - Dernière réponse :  Cracotte
- 8 déc. 2017 à 09:02
Bonjour,

Suite au décès de mon mari, je me retrouve proprietaire au 1/4 d'un vehicule et mes beaux enfants au 3/4, le garage a fait une belle proposition de rachat permettant de rembourser l'organisme de crédit, le notaire dès le départ nous a dit qu'il fallait attendre la réponse de l'assurance cela a mis plus de trois mois pour finir par un refus de prise en charge, maintenant il me dit qu'il faut attendre la réponse de mes beaux enfants à savoir s'ils acceptent ou non la succession, ils ne peuvent signer pour la vente du vehicule car ils seraient engager, ce véhicule est donc immobilisé depuis plusieurs mois. Merci pour vos réponses
Afficher la suite 

8 réponses

Répondre au sujet
dany311 15370 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 8 déc. 2017 à 08:36
+1
Utile
Bjr

mais pour la vente d'un véhicule dont le montant ne servirait qu' à rembourser le crédit , si le véhicule est gagé ( crédit affecté ) ,; donc impossible de le vendre avant d'avoir remboursé le crédit

Commenter la réponse de dany311
condorcet 23970 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 11 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 19:55
0
Utile
6
Merci pour vos réponses
A quelles questions ????
condorcet 23970 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 11 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 20:40
donner un accord par écrit pour la vente engage t-il mes beaux enfants dans la succession ?
Bien sûr.
C'est exactement le discours de votre notaire.

Une succession est définitivement acceptée dès l'accomplissement d'une action que seul un héritier peut faire, que ce soit pour vendre une maison ou une voiture hors argus.
Cela se nomme une "acceptation tacite" à la suite de laquelle il ne peut plus renoncer à la succession même si elle s'avère déficitaire par la suite.
Or ces héritiers n'ayant pas répondu, le notaire ne peut pas établir le document nécessaire pour la vente du véhicule.

Statu quo = situation figée , plus rien n'avance.
Il en sera ainsi pour tout.

- n'y a t'il vraiment pas de solutions ?
Non.
Merci pour votre réponse, je pouvais comprendre pour un bien immobilier, mais pour la vente d'un véhicule dont le montant ne servirait qu' à rembourser le crédit dans l'intérêt de tous je trouve cela surprenant, ce véhicule va donc se dévaluer de jour en jour et me laisser à ma charge la location du garage ainsi que l'assurance "parking" moi qui ne suit que propriétaire à un quart. Les enfants avaient quand même donné leur accord par écrit à l'assurance pour changer le contrat, ne s'agit-il pas là d'une action ?
La possibilité de vendre ce vehicule dans de bonnes conditions évitant ainsi d'aggraver la dette de la succesion, ne fait-il pas partie d'un acte conservatoire ?
condorcet 23970 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 11 décembre 2017 Dernière intervention - 8 déc. 2017 à 08:28
Inutile d'insister.
Le législateur ne va pas réécrire le code civil pour vous faire plaisir.
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une