Pension de retraite d'ancien combattant algérien

Yamina - 2 janv. 2018 à 12:51 - Dernière réponse : doris33 39914 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention
- 3 janv. 2018 à 16:21
Bonjour,
Mon mari, ancien combattant décédé le 19/12/81 ayant servi l'armée française de la période 1920-1935 puis rappelé pour la période 1939-1940 recevait la pension de retraite et depuis sa mort je ne bénéficié aucune réversion. notre mariage a été justifié par un acte le 12/07/1954 c-à-d après dan une date postérieure à la date de la fin de son carrière. Est ce que j'ai le droit de demander la retraire de mon mari et quelle la procédure?.
merci de m'aider et orienter.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
doris33 39914 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par doris33 le 2/01/2018 à 12:54
+3
Utile
2
Bonjour,

la pension d'ancien combattant s'arrête au décès de la personne, elle n'est pas reversée à la veuve. Donc il est normal que vous ne perceviez rien.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1293

extrait
"la retraite du combattant ne peut pas être reversée à l'époux(se) après le décès du bénéficiaire."



Bien cordialement
je parle pas de la pension des anciens combatants versait tout les 06 mois.
je parle de la pension de la retraite versait tout les 3 mois.
doris33 39914 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 3 janv. 2018 à 16:21
"je parle de la pension de la retraite versait tout les 3 mois. "

je crains qu'il soit bien tard pour réclamer une pension de reversion 36 ans après.

Vous étiez bien plus jeune que votre mari ?? Car vous écrivez que vous êtes mariés en 1954 après la fin de sa carrière ?!
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une