Refus d'hospitalisation

Leiriad - 9 janv. 2018 à 16:57 - Dernière réponse :  xler42
- 11 janv. 2018 à 14:05
Bonjour,
Ma grand-mère est en fin de vie pourtant, sous prétexte de manquer de lit, l'hôpital de la ville la renvoie chez elle dès qu'elle y va. Elle a aujourd'hui du mal à s'alimenter et elle ne peut plus se lever, mais ayant mal estimé son état, l'hôpital a mis en place une prise en charge à domicile n'incluant ni le fait qu'il fallait quelqu'un pour la nourrir (mon grand-père qui vit avec elle a 90 ans et ne peut pas s'en occuper), ni quelqu'un pour la soulever pour sa toilette, changer les draps... Bref la situation est devenue intenable pour ma famille.
Hier, elle a fait un malaise, le médecin a été appelé, et à jugé qu'il était urgent qu'elle retourne à l'hôpital. Ils ont dit que le SAMU viendrait la chercher aujourd'hui car il n'y avait pas de lit de disponible. Ce matin ma mère apprend que finalement, ils ne se déplaceront pas, car il n'y a toujours pas de lit disponible.
Ma grand-mère a choisit de mourir à l'hôpital pour préserver mon grand-père et parce que décéder chez soi coûte très cher et ralentit le temps entre le décès et les obsèques (une enquête de police a lieu par exemple). Que peut-on faire pour obliger l'hôpital à la prendre ne charge ? Peut-on porter plainte pour non assistance à personne en danger ?
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
djivi38 14697 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention - 9 janv. 2018 à 17:27
+1
Utile
2
bonjour,

je ne sais pas ce que vous pouvez faire au niveau de l'hôpital, mais quand votre grand-mère est chez vous, il faut demander à son médecin traitant une ordonnance pour avoir une infirmière à domicile pour des soins infirmiers matin et soir et voir avec un service d'aide-soignantes à domicile pour lui donner ses repas.

cdt.
Bonjour,

Il faut savoir qu'un certains nombre d'hopitaux sont actuellement en "plan grippe" avec un taux de saturation largement dépassé que se soit pour les services d'urgence que pour les services de médecine.Il existe aussi un risque de contamination particulièrement dramatique chez votre grand mêre.

Si le médecin traitant estime que médicalement l'hospitalisation est nécessaire, alors que la patiente vient de sortir de l'hôpital, 2 solutions me semblent possible :
- l'envoyer aux urgences qui ne pourra refuser de l'examiner et sera "la main forcée" obligé de l'hospitaliser. Le risque est une attente prolongée dans le service des urgences sur un brancard. C'est la pire solution
- prendre contact avec le médecin hospitalier qui la suit et instaurer un dialogue médical.

La fin de vie au domicile est une allternative possible, souvent plus humaine, mais qui bien sur demande à être accompagnée (IDE ou ASQ pour les soins, aide à domicile, lit médicalisé, passage régulier de médecin traitant etc...)

bon courage
xler42 > xler42 - 11 janv. 2018 à 14:05
je me rends compte que mon message précédent est ambigu sur un point :

Quand je parle de prendre contact avec le médecin hospitalier, c'est bien entendu au médecin traitant et non à vous de le faire. Il s'agit de prendre en commun la meilleur solution possible en intégrant toutes les données.
Commenter la réponse de djivi38
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une