Revente objets personels

Bertignac75 2 Messages postés jeudi 11 janvier 2018Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 21:11 - Dernière réponse : Bertignac75 2 Messages postés jeudi 11 janvier 2018Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention
- 11 janv. 2018 à 21:49
Bonsoir à tous.
Je vous rejoins aujourd'hui afin d'éclaircir un point précis.
Voila ma situation : j'ai perçu il y a un an quelques milliers d'euros suite au décès d'un parent. J'ai dépensé très vite une bonne moitié de cet argent en achetant des objets divers en brocante ou dans des vides greniers.
J'ai regretté rapidement ces achats impulsifs et j'ai décidé de revendre ces objets afin de récupérer l'argent gaspillé.
Je suppose que puisque ils m'appartiennent, j'ai le droit de les revendre. Mais cela est-il légal ?
N'est-ce pas considéré comme du travail dissimulé - et dois-je le déclarer aux impots (je suis en invalidité, pensioné et sans emploi). Jusque à présent non seulement je ne fais pas de bénéfice mais en plus j'ai du mal à retrouver mes billes lors de la revente sur des sites d'annonces.
Je dépose l'argent que je perçois sur mon livret mais je suis loin du capital initial.
Merci de me dire si je peux faire cela, ou pas.
Bonne continuation :)
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
djivi38 14703 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par djivi38 le 11/01/2018 à 21:25
+1
Utile
1
bonsoir,

oui, vous pouvez les revendre puisqu'ils vous appartiennent.
non, pas besoin de déclarer le fruit de ces ventes aux impôts.

cdt.

« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Bertignac75 2 Messages postés jeudi 11 janvier 2018Date d'inscription 11 janvier 2018 Dernière intervention - 11 janv. 2018 à 21:49
Merci de votre réponse. Cela me rassure.
Commenter la réponse de djivi38
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une