Contrôle des ressources

Jrdasilva - 11 févr. 2018 à 14:45 - Dernière réponse : jodelariege 804 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 11 février 2018 Dernière intervention
- 11 févr. 2018 à 16:48
Bonjour,
Voilà suite à un courrier de la Caf qui me dit que mes ressources annuelle déclarer au impôt et mes déclarations trimestriel ne sont pas identique effectivement déjà l'année dernière c'était le cas vu que J'ai pas déclarer mes primes car il apparaissent pas dans mes fiches de paie. L'année dernière j'avais un trop perçu de 320 Euro et cette année on me redemande mes bulletins de paie pour l'année 2016 car apparament il y a le même problème ce qui est le cas je pense car J'ai encore oublier de mettre mes primes dans mes déclaration trimestriel a la caf. Je vais leur envoyer toute mes fiches de paie pour qu'il régularise mon dossier mais je voulais savoir a votre avis qu'est ce que je risque vu que c'est la 2 ème fois que ça m'arrive. Est ce que je risque d'être radié de la Caf ou je devais juste rembourser le trop perçu comme l'année passer. Et bien sûr cette année je vais faire très attention pour pas refaire la même erreur.
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
jodelariege 804 Messages postés jeudi 18 février 2016Date d'inscription 11 février 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 16:48
0
Utile
bonjour ,vous avez déjà eu des réponses sur le site "legavox" à savoir qu'on ne sait pas ce que va décider la CAF à votre encontre...
par contre la 1° fois la CAF vous dit qu'il y a un indu car vous avez oublié une ou des primes :ok
et l'année suivante vous oubliez à nouveau ces primes?
la CAF va peut etre se demander :il va encore oublier de déclarer ses primes ,des fois qu'on ne les voit pas on qu'on les oublie aussi...
donc tout dépend si on vous considère comme fraudeur ou comme étourdi
voir à "fraude à la CAF" ce que vous risquez
Commenter la réponse de jodelariege
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une