La tendance tuning fait de nombreux adeptes

Relax News le jeudi 19 février 2009 à 13:00:00

La tendance tuning fait de nombreux adeptes


- Transformer sa Fiat Punto en voiture branchée et high-tech, aménager son pick-up en discothèque roulante ou offrir à sa Mégane une motorisation digne des bolides de course. En France, ils sont plus de 200.000 passionnés à s'adonner au "tuning". Une partie d'entre eux se rendent ce week-end au Bourget, les 21 et 22 février, pour le salon Personnalisation, Technologie et Sports Mécaniques (ex-Paris Tuning Show). Retour sur un phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur.

Le tuning (de l'anglais "to tune", accorder, régler, optimiser) consiste à modifier un véhicule de série (voiture ou deux-roues), dans le but d'améliorer ses performances ou de le rendre, aux yeux de son propriétaire, plus esthétique. Une mode, voire un art pour certains, qui s'est surtout développée aux Etats-Unis et au Japon avant d'atteindre l'Europe et la France il y a une vingtaine d'années.

La pratique tuning se décline en trois grandes tendances. La préparation technique, la plus ancienne, vise à survitaminer la mécanique en y apportant par exemple un turbo-compresseur, des disques en céramique pour un meilleur freinage ou des amortisseurs spécifiques.

La personnalisation esthétique, la plus courante, consiste pour sa part à changer l'aspect intérieur ou extérieur de son véhicule en y greffant de grandes jantes alu, une sellerie cuir, des sièges sport signés Recaro, un vitrage teinté, des peintures spécifiques ou des kits de carrosserie composés d'ailerons, de pare-chocs chromés, etc.

Enfin, la dernière tendance tuning concerne le confort et la technologie de l'habitacle. Le petit lecteur K7 d'origine peut par exemple être remplacé par un lecteur MP3 compatible iPod et associé à un système audio avec amplificateurs, haut-parleurs et caissons de basse.

Autre opération à la mode, transplanter sur la planche de bord un ensemble high-tech composé d'instrumentations très sophistiquées à base de compteurs de course, manomètres, système GPS, écran DVD et kit Bluetooth.

Pour métamorphoser sa berline ou sa moto, les adeptes du tuning en France dépensent plusieurs centaines voire milliers d'euros. Les organisateurs du salon PTS évaluent à plus d'1 milliard d'euros le chiffre d'affaires des accessoires de véhicules. Plus de la moitié du chiffre d'affaires réalisé par le secteur concerne les équipements électroniques (GPS, écrans DVD, systèmes audio, Bluetooth, etc.). Suivent les jantes et pneumatiques, les pièces techniques, le moteur et le système de freinage, les équipements extérieurs, la carrosserie et la peinture, le confort intérieur et le design de l'habitacle.

Le boom du tuning après-vente intéresse aussi les constructeurs officiels. De Fiat à Mini en passant par Kia, Ford et Renault, les marques proposent désormais des programmes de personnalisation lors de l'achat d'un véhicule. Il est ainsi possible de commander sa Fiat 500 avec des jantes uniques, des stickers sur les portières ou des sièges bicolores. Selon la marque italienne, l'acheteur a 500.000 façons de customiser sa Fiat 500.

Au salon PTS 2009, le public découvrira quelque 500 véhicules dérivés de modèles de série, plusieurs stands dédiés aux accessoires et de nombreux ateliers. Côté animations, de nombreuses courses sont prévues sur une piste extérieur : karting, démonstration de vitesse auto et moto et "Drift Show", concours de dérapages et de crissements de pneus.

Salon Personnalisation, Technologie et Sports Mécaniques
Du 19 au 22 février au 3 mars
Parc des Expositions du Bourget
Tarif : 13 euros, enfants 9 euros

Site : www.salon-pts.com


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une