Le climat est aussi un critère déterminant pour le choix du séjour

Relax News le jeudi 25 novembre 2010 à 11:15:00

Le climat est aussi un critère déterminant pour le choix du séjour


- Les touristes français prennent en compte le critère "climat" lorsqu'ils préparent leur séjour. D'après une étude Crédoc, menée sur les vacances printemps/été 2009 des Français, 39% des internautes interrogés considèrent que le climat est ou sera un des trois éléments les plus importants dans la prise de décision pour le séjour projeté durant ces deux périodes.

Concernant la préparation des vacances, le climat est le troisième élément le plus fréquemment cité par les répondants à l'enquête du Crédoc comme critère déterminant pour le choix de leur destination.
Il est toutefois largement devancé par le coût du séjour (60%) et la beauté des paysages (47%). Par contre, il précède la découverte d'un nouveau lieu, d'une nouvelle région (30%) et le fait de rendre visite à des proches, famille ou amis (28%), voire la possibilité de faire des activités sur place (26%).
Dans le détail, le climat aura une importance plus ou moins grande selon le type d'hébergement choisi, les activités prévues, mais aussi l'environnement, la durée et la période, rapporte l'étude.
Ainsi, plus de la moitié des sondés (55%) jugent que le climat est important pour les séjours de type "camping" alors que ce critère est peu déterminant pour les vacances prévues chez la famille ou les amis ou encore celles dont les activités principales seront les visites de musées ou d'exposition (29%).
De même, les vacanciers qui ont prévu de se baigner (52%), de partir à la mer (50%), pendant huit jours au moins (49%) et en août ou septembre (respectivement 47 et 45%) estiment que le beau temps doit être au rendez-vous pour passer de bonnes vacances.
A contrario, les Français sont plus compréhensifs si le séjour ne dure qu'une à trois nuits (26%), à la ville (15%) ou à la campagne (28%), et en mars (11%) et avril (24%).
Parmi les éléments climatiques les plus craints, la pluie (76%) arrive largement en tête devant des températures trop basses (35%). A l'inverse, une température trop élevée ne gênerait que 13% des répondants.
Conséquence : en cas de canicule, 70% des Français ne changeraient pas leur programme alors qu'ils ne seraient que 40% à ne pas modifier leurs vacances en cas de vague de grand froid.
"Le climat conditionne la réussite du séjour. Moins de 5% des répondants considèrent qu'aucun élément de climat ne pourrait nuire à la réussite de leur projet de séjour en 2009", conclut le Crédoc.
Cette enquête CREDOC-TEC "Météorologie, climat et déplacements touristiques 2009" a été menée auprès d'un échantillon de 1.643 internautes interrogés sur un projet de séjour en France entre mars et septembre 2009.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une