Semi Sdiri (Directeur Général Acrelec) : Le drive, "affranchissement de la corvée des courses"

Relax News le jeudi 13 septembre 2012 à 16:31:00

Semi Sdiri (Directeur Général Acrelec)  : Le drive, "affranchissement de la corvée des courses"


- Le salon professionnel Equipmag, axé sur les nouvelles tendances de la consommation, met en lumière une grande tendance des années 2010 : le drive. Cette nouvelle façon de faire ses courses se nourrit de l'explosion des nouvelles technologies. Semi Sdiri, directeur général de la société Acrelec*, décrypte le phénomène, son potentiel et ses perspectives d'avenir.

A mi-chemin entre le e-commerce et le magasin traditionnel, le drive permet de passer commande en ligne et de récupérer ses courses sur le parking de la grande surface, sans avoir à passer par l'intérieur du magasin.
Relaxnews : Qu'est-ce que le drive en grandes surfaces ?
Semi Sdiri : Le drive offre avant tout de la praticité. Il s'agit d'un affranchissement de la corvée des courses quotidiennes, qui obligent à déambuler des heures dans une grande surface. Le drive apporte une économie de temps aux clients, il s'apparente au système de livraison, mais sans les contraintes d'attente et d'horaires de dépôt. Les gens se rendent sur place et leurs courses sont déposées dans leur coffre.
R. : Quelles catégories de personnes fréquentent majoritairement les drives ?
S.S. : Globalement, les cibles principales des drives sont les femmes. Ils leur permettent de résoudre les difficultés de transport, notamment des éléments lourds, comme les packs d'eau. C'est également surtout une clientèle active qui fréquente les drives : les gens passent récupérer leur commande sur le chemin du retour du travail, ça ne leur prend que cinq minutes.
R. : De quand date l'émergence de cette tendance ?
S.S. :
Le drive est issu du modèle de la restauration rapide des années 50. Il émerge dans le monde de la grande distribution début 2000, via l'entreprise de e-commerce alimentaire Chronodrive, présente uniquement sur internet. Le précurseur du drive en grande surface est Auchan, qui profite des progrès de la technique pour proposer son service drive courant 2006-2007.
R. : Comment se porte le drive en grandes surfaces en France ?
S.S. :
Certains distributeurs sont en avance, d'autres en retard et quelques uns sont en plein lancement. Le drive est clairement devenu un canal de vente incontournable, et on observe un déploiement massif du phénomène partout en France. Ouvrir un drive, c'est exploiter le nouveau segment de la voiture, cela permet aux grandes surfaces d'acquérir de nouvelles parts de marché. Différents concepts de drive apparaissent. Les modes de paiement, la livraison sur place et l'utilisation de bornes (drive accolé à un magasin) ou d'entrepôts (drive solo) varient selon les enseignes.
R. : Quel avenir imaginez-vous pour le drive ?
S.S. :
Il s'agit d'un concept de consommation additionnel, complémentaire des grandes surfaces. Le drive ne s'adresse pas à toutes les tranches de la population, posséder un magasin restera donc un point fort pour une entreprise. Le drive est une simple évolution des modes de consommation vers la rapidité et la facilité. Il ne va pas prendre le pas sur les boutiques matérielles, mais cela me semblerait très étonnant de revenir sur ce progrès technique. C'est un service qui possède encore de grandes possibilités d'évolution, grâce à la diffusion massive d'internet et des smartphones.
 * La société Acrelec est spécialisée dans le domaine des bornes de commande dans le secteur de la restauration rapide.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une