Sondage Cnikel.com : 27% des employés à domicile sans mutuelle santé

Matthieu-B le jeudi 11 avril 2013 à 14:53:04

Sondage Cnikel.com : 27% des employés à domicile sans mutuelle santé

Dans le cadre du projet de loi sur la sécurisation de l'emploi, le Parlement a adopté l'instauration d'une complémentaire santé obligatoire dans toutes les entreprises avant 2016.

Le projet de loi prévoit ainsi que, d'ici au 1er juin 2013, les branches professionnelles non couvertes par une couverture complémentaire santé devront commencer à négocier des accords de branche. Si aucun accord n'est signé avant le 1er juillet 2014, il incombera alors aux entreprises d'entamer des négociations sur ce sujet. Objectif à moyen terme : que toutes les entreprises permettent à leurs salariés de bénéficier d'une couverture complémentaire santé avant le 1er janvier 2016.

Avantages pour les salariés : le plus souvent, les cotisations à verser (partagée entre l'employeur et le salarié) sont moins chères que celles des mutuelles santé individuelles, et ce grâce à des tarifs préférentiels obtenus par l'entreprise.

Mais tous les salariés ne bénéficient pas d'une couverture santé collective aujourd'hui. Un constat particulièrement visible dans le secteur des services à domiciles : selon une enquête réalisée par le réseau des travailleurs des services à domicile Cnikel.com qui a interrogé sa base de 30 000 employés, 27 % des salariés ayant répondu au sondage ne disposeraient pas d'une mutuelle santé. Soit une proportion deux à trois fois supérieure à la moyenne des salariés, toutes professions confondues.
Principales raisons avancées selon les personnes sondées : le coût de la mutuelle, mais également un manque global d'information sur les dispositifs d'accès aux complémentaires santé. En outre, parmi les 73% de salariés couverts par une mutuelle, les trois quarts ont souscrit une assurance individuelle.

Pour Cnikel.com, cette mesure adoptée est une avancée qui tient partiellement compte des réalités du secteur des services à la personne. Les salariés y sont majoritairement multi-employeurs avec un poids important de l'emploi direct et pour autant la contribution du particulier employeur n'a pas été envisagée.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une