Baisse du quotient familial : des exemples chiffrés

ericRg le mardi 4 juin 2013 à 10:26:45

Baisse du quotient familial : des exemples chiffrés

La nouvelle baisse du plafond du quotient familial, annoncée par François Hollande, semble moins douloureuse pour les familles qu'une réduction des allocations familiales. En apparence seulement. Le système étant relativement complexe, quelques exemples chiffrés permettent de mieux évaluer l'impact de cette nouvelle baisse du quotient familial, notamment sur les classes moyennes.

Le plafond est donc passé de 2 336 € en 2012 à 2 000 € en 2013, puis passera à 1 500 € en 2014. A partir d'un certain niveau de revenus, les familles paieront donc 500 € de plus qu'en 2013 (836 € de plus qu'en 2012) pour chaque demi-part liée aux enfants. Pour deux enfants, l'augmentation d'impôt atteint donc 1 000 € (1 672 € par rapport à 2012). Pour trois enfants, l'addition grimpe à 2 000 € (3 344 € de plus par rapport à 2012).

Couple avec deux enfants


M. et Mme Martin, deux enfants, disposent chacun d'un revenu imposable mensuel de 3 200 €. Montant de leur impôt sur le revenu :

  • 7 234 € en 2012 (revenus 2011)
  • 7 907 € en 2013 (revenus 2012), soit +9,3%
  • 8 907 € en 2014 (revenus 2013), soit +12,6%

En deux ans, leur impôt a donc augmenté de 23,13%.

Couple avec trois enfants


M. et Mme Dupont, trois enfants, disposent chacun d'un revenu imposable mensuel de 3 500 €. Montant de leur impôt sur le revenu :

  • 6 404 € en 2013 (revenus 2012),
  • 8 067 € en 2014 (revenus 2013),

En un an, leur impôt a donc augmenté de 26%.

Couple avec quatre enfants


M. et Mme Durand, quatre enfants, disposent chacun d'un revenu imposable mensuel de 4 200 €. Montant de leur impôt sur le revenu :

  • 7 416 € en 2013 (revenus 2012),
  • 10 107 € en 2014 (revenus 2013),

En un an, leur impôt a donc augmenté de 36,3%.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une