L'atonie du marché immobilier continue

ActuSite le lundi 8 décembre 2014 à 00:00:00

L'atonie du marché immobilier continue

Au troisième trimestre 2014, les ventes tous logements confondus stagnent à un niveau proche de celui enregistré en 2013, tout en restant inférieures de 10 % à celles d'un troisième trimestre moyen des dix dernières années et de 18 % par rapport à la période de haute activité. Dans l'ancien, le très léger mieux constaté dans les ventes au 3e trimestre (+3 % par rapport à 2013), un peu plus notable dans Paris (+7 %), s'estompe quand on s'éloigne du coeur de l'agglomération, avec une hausse limitée à 3 % en Petite Couronne et une stabilité en Grande Couronne. L'activité reste déprimée dans le neuf. Rien ne change depuis longtemps sur ce segment de marché. S'il manque de dynamisme, le marché n'est pas à l'arrêt. Alors que le contexte économique et social reste dégradé et que la confiance manque, les taux d'intérêt historiquement bas et la fin du dispositif d'abattement de 25 % sur les plus-values ont maintenu l'intérêt des acquéreurs. Au total, sur les neuf premiers mois de 2014, 100 400 logements anciens ont été vendus, soit 2 700 unités et 3 % de plus que pour les neuf premiers mois 2013. Tout laisse à penser que la fin de l'année 2014 s'inscrira dans la continuité, laissant un volume de ventes annuelles dans l'ancien en 2014 proche des 133 000 transactions de 2013.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une