L'immobilier, cause croissante du surendettement

ActuSite le lundi 15 décembre 2014 à 00:00:00

L'immobilier, cause croissante du surendettement

Les données provisoires pour 2014 affichent même 11,7 % à l'issue du deuxième trimestre. Une croissance imputable à la flambée des prix qui induit une part croissante du poids de l'immobilier au sein des budgets quand en parallèle les revenus stagnent. Ainsi la banque de France constate que le montant moyen des dossiers comportant un endettement immobilier n'a cessé de progresser : 89.142 euros en 2011, 100.820 euros en 2012, 103.151 euros en 2013 et même 105.400 euros à fin juin 2014.A l'inverse, les Français moins enclin à consommer, les crédits à la consommation reculent. En 2013, ils ne concernent que 50 % de l'endettement contre près de 54 % l'année précédente.

Le surendettement touche principalement les personnes seules ( 64,4% des cas) et la classe d'âge 35-54 ans (53,4 %). En 2013, plus de 195.000 dossiers déclarés recevables par les commissions de surendettement.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une