Immobilier : Baisse surprise des délais de vente

ActuSite le lundi 29 décembre 2014 à 00:00:00

Immobilier : Baisse surprise des délais de vente

Sur cette période, les mandats de moins de 90 jours représentaient 51 % des ventes, soit un peu plus de la moitié des transactions réalisées, alors qu'au premier et au deuxième trimestre 2014, elles représentaient respectivement 45 % et 44 % des ventes. Les délais se sont donc accélérés, et l'autre moitié se partage entre des mandats de plus de 3 mois et des mandats de plus de 6 mois.

Certes, les constats de ce trimestre traduisent une saisonnalité liée aux métiers de l'immobilier. En effet, en juillet-août-septembre, les personnes en recherche de logement sont, bien souvent, sur un projet `concret', qui doit aboutir avant ou juste après la rentrée. Conditionné soit par une mutation, soit par un changement de quartier, ce projet les oblige à prendre une décision dans un délai relativement court. Cependant, ce phénomène de saisonnalité n'explique qu'en partie les chiffres de ce baromètre. Ceux-ci viennent aussi illustrer la reprise de l'activité immobilière, tant du côté des vendeurs que des acquéreurs, pour un marché davantage à l'équilibre.

D'ailleurs la note de conjoncture immobilière nationale d'octobre 2014, indique que le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois écoulés est estimé à 735 000 en France, en hausse de 9 % sur un an. Cela semble bien conforter l'idée qu'un mouvement de reprise de fond s'installe. Reste néanmoins à confirmer si cette tendance se poursuivra au 4ème trimestre 2014.

Par ailleurs, Proprietes-privees.com observe également une progression du nombre de mandats exclusifs attribués à ses négociateurs, les amenant ainsi à gérer encore un peu plus la rareté d'un certain nombre de biens. Enfin, il semblerait que les acquéreurs aient été plus attentifs aux conseils et aux estimations procurés par les professionnels de l'immobilier.

« Notre discours, celui d'un professionnel de l'immobilier, a porté ses fruits. Les vendeurs sont plus sensibilisés à l'importance d'estimer correctement leur bien sur un marché qui se tend un peu. Aujourd'hui, avec des prix qui commencent à baisser et des taux d'intérêt qui n'ont jamais été aussi compétitifs, l'immobilier n'a jamais été aussi attractif ! Et si cette tendance reste constante depuis 6 mois voire un an, elle prouve une nouvelle fois qu'une `approche prix', davantage en adéquation avec l'attente du marché, permet indéniablement de vendre plus vite », conclut Sylvain Casters, fondateur et président de Proprietes-privees.com.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une