Immobilier : Le pessimisme est de rigueur pour 2015

ActuSite le lundi 5 janvier 2015 à 00:00:00

Immobilier : Le pessimisme est de rigueur pour 2015

Fin 2014, selon les professionnels de l'immobilier, 47 % de leurs clients étaient pessimistes et 29 % attentistes quant à la concrétisation de leur projet immobilier. Six professionnels sur dix (61 %) considèrent que le marché s'est détérioré au cours des quatre derniers mois (fin 2014) et trois sur dix (29 %) qu'il est resté stable. Dans ce contexte, 58 % des professionnels de l'immobilier déclarent néanmoins avoir globalement atteint leur objectif commercial. En 2015, les professionnels de l'immobilier anticipent une baisse des prix dans l'ancien et une stabilité dans le neuf. Concernant le neuf, ils sont 57 % à anticiper une stabilité des prix, lorsque 28 % pronostiquent une baisse (la moitié d'entre eux considèrent que cette baisse de prix sera comprise entre 2 et 5 %). Par ailleurs, le nombre de transactions devrait rester stable (pour 40 %) ou baisser (pour 39 %). Dans l'ancien, 52 % des professionnels de l'immobilier anticipent une baisse des prix. Elle pourrait être significative : parmi ceux qui anticipent une baisse, 47 % pensent qu'elle sera comprise entre 2 et 5 % et 40 % qu'elle ira au-delà de 5 %. Le nombre de transactions devrait rester stable (pour 48 %) ou baisser (30 %). Dans ce contexte, la profession immobilière se répartit entre deux tiers d'opérateurs pessimistes (49 % plutôt pessimistes et 15 % très pessimistes) et un tiers d'optimistes (33 % plutôt optimistes et 2 % très optimistes) sur l'avenir du marché du logement. Le contexte économique (96 %) et l'évolution du pouvoir d'achat des ménages (79 %) nourrissent le pessimisme des professionnels de l'immobilier. À l'inverse, le niveau bas des taux d'intérêt (80 %), l'évolution des prix (58 %) et les dispositifs de soutien à l'achat (58 %) expliquent qu'un tiers des professionnels soient optimistes.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une