La France dépense t-elle trop pour l'accueil des jeunes enfants ?

ActuSite le lundi 19 janvier 2015 à 00:00:00

La France dépense t-elle trop pour l'accueil des jeunes enfants ?

La France possède l'un des taux d'accueil dans les structures d'accueil et d'éducation des jeunes enfants les plus élevés (déjà avant l'entrée en école maternelle) parmi les pays membres de l'OCDE, et les dépenses publiques dans ce domaine sont importantes, souligne une nouvelle note de l'OCDE sur la France. Il existe chez les professionnels une envie de continuer à renforcer la qualité de ces services. L'OCDE est en train de développer des instruments de comparaisons internationales qui permettront de mieux évaluer la qualité des services, et aux pays de mieux comparer leurs différentes pratiques.

Dans un contexte de croissance des inégalités dans les pays de l'OCDE, l'accueil et l'éducation des jeunes enfants est l'un des meilleurs outils qui permettent de compenser les inégalités sociales et ce, dès le plus jeune âge.

De nombreuses études ont montré l'impact positif à long terme des services d'accueil et d'éducation des jeunes enfants sur le développement et l'apprentissage des enfants, leur réussite scolaire (y compris pour les plus démunis), et, plus tard, sur l'accès au marché de l'emploi et la mobilité socio-économique. Ainsi, selon l'enquête PISA, les élèves de 15 ans qui ont été scolarisés pendant au moins un an dans un programme d'éducation pré-primaire tendent à obtenir de meilleurs résultats que les élèves qui ne l'ont pas été.

En France, près de la moitié des enfants de moins de deux ans sont inscrits dans des modes d'accueil formels, la scolarisation est généralisée dès l'âge de 3 ans, et les dépenses publiques dans ces domaines représentent 1.2% du PIB en 2011 (0.8% dans les pays de l'OCDE). La France est l'un des pays qui investit le plus dans les structures formelles d'accueil et d'éducation du jeune enfant.

Mais peu de données comparatives détaillées existent pour savoir dans quelles conditions et sur quels aspects l'éducation et l'accueil des jeunes enfants sont les plus bénéfiques pour l'enfant.

Dans cette optique de mise en valeur de services de qualité, l'OCDE est heureuse d'accueillir et de participer à la remise des prix « Girafes awards » 2015, un évènement organisé le 16 Janvier 2015 par l'organisation « Des idées pour grandir », en collaboration avec la Caisse nationale des allocations familiales, pour récompenser la créativité du travail en équipe des professionnels de la petite enfance en France.

Lors de cette cérémonie, Mme Gabriela Ramos, Directrice de Cabinet du Secrétaire général de l'OCDE et Sherpa pour le G20, souligne qu' «il est temps de développer des données comparatives à l'échelle internationale permettant une meilleure compréhension de la qualité des systèmes d'éducation et d'accueil des jeunes enfants. L'OCDE s'y attelle ».


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une