La vraie fausse baisse des frais bancaires

ActuSite le lundi 19 janvier 2015 à 00:00:00

La vraie fausse baisse des frais bancaires

D'après une enquête exclusive de Panorabanques.com, les frais bancaires baissent de 0,5% en 2015. Cette légère baisse globale cache d'importantes disparités :

Sur les 158 banques de l'étude, les évolutions sont contrastées :

75 banques (48% de part de marché) coûtent 3,00 \u20ac de moins à leurs clients

73 banques (41% de part de marché) coûtent 2,10\u20ac de plus

10 banques gardent leurs tarifs inchangés

Des frais qui n'évoluent pas tous dans le même sens : le découvert et la carte bancaire, qui représentent les deux tiers des frais, seront un peu plus chers cette année alors que l'abonnement à la gestion du compte sur internet ou les frais de prélèvements baisseront. Autre fait marquant : l'augmentation des frais de tenue de compte.

Les frais liés au dépassement de découvert autorisé augmentent de 1,3% cette année

Il faut s'attendre à payer son dépassement de découvert légèrement plus cher car les commissions d'intervention qui avaient baissé entre 2013 et 2014 s'orientent légèrement à la hausse en 2015 (+1,3%). Certaines banques qui facturaient des commissions d'intervention en dessous du plafond légal se sont maintenant alignées sur ce plafond (8\u20ac depuis le 1er janvier 2014).

Quelques exemples de banques ayant augmenté les commissions d'intervention :

Les principales banques en ligne ne facturent toujours pas de commission d'intervention et quelques banques traditionnelles les facturent encore en dessous du plafond légal :

Le coût de la carte bancaire continue d'augmenter

Près de 80% des banques augmentent leurs cotisations annuelles : le coût moyen d'une carte bancaire augmentera de 0,70\u20ac (+1,1%) soit une augmentation légèrement supérieure à celle de 2014 (+0,8%) et passera ainsi de 61,70\u20ac à 62,40\u20ac en 2015.

En ce qui concerne les autres frais, les principales évolutions sont :

Du côté des baisses :

Les frais liés à la gestion des comptes sur Internet continuent de baisser en 2015 : ce service est devenu gratuit chez 7 banques supplémentaires et 70% des banques considèrent désormais que ce service de base ne doit plus être facturé. Ce service est maintenant gratuit au LCL (21\u20ac par an en 2014) et le CIC a baissé son tarif d'un tiers. Lorsqu'il est encore facturé ce service coûte en moyenne 28\u20ac.

Avec la mise en oeuvre du SEPA « Single Euro Payment Area », les frais de mise en place de prélèvement ne devraient plus être facturés alors qu'ils étaient facturés 8,20\u20ac en 2014. L'impact sur les frais bancaires sera de 2,40\u20ac en moyenne (NB : les frais de mise en place de prélèvement figurent encore sur certaines plaquettes tarifaires en vigueur au 1er janvier 2015)

Du côté des hausses :

Les retraits déplacés pourront coûter plus chers aux clients peu vigilants car la tendance est à la baisse du nombre de retraits déplacés gratuits : avec une carte internationale standard, seuls 4 retraits déplacés seront gratuits en 2015 à la Banque Postale ou au Crédit du Nord (contre 5 en 2014).

Les frais de tenue de compte continuent d'augmenter : + 22,8% en 2015, après avoir déjà augmentés de 14,2% en 2014. Le nombre de banques qui facturent ces frais passe de 73 à 89 en 2015 (53 en 2013). Lorsque ce service est payant, son coût s'établit en moyenne à près de 22\u20ac par an.

La mise en place des frais de tenue de compte a tendance à renforcer l'attractivité des packages bancaires puisque lorsque l'on souscrit à ces offres groupées de service, ces frais sont inclus.

L'évolution des frais bancaires en 2015 pour 3 profils

Pour un profil CSP+ (carte haut de gamme à débit différé, jamais à découvert - gérant ses comptes sur internet mettant en place 1,5 prélèvement par an), la baisse des frais bancaires sera marquée : - 1,4%. La carte bancaire augmentera très légèrement (+ 0,7%) alors que la gestion du compte sur internet (- 28,2%) et les prélèvements entraîneront une baisse globale.

Pour un profil jeune (22 ans, carte internationale standard à débit immédiat - gestion internet - pas de dépassement de découvert), les frais bancaires baissent de 2,0% et passeront ainsi de 48,10\u20ac à 47,10\u20ac. Les packages spécial jeunes souvent très complets (frais de tenue de compte, assurance des moyens de paiement, gestion du compte sur internet...) expliquent en partie cette baisse plus importante que la moyenne.

A l'inverse, pour un profil « standard » (40 ans, carte internationale standard à débit immédiat - gestion internet - à découvert une fois par trimestre - 4 retraits déplacés par mois), les tarifs bancaires seront légèrement à la hausse (+0,2%) : les frais passent passant de 150,50\u20ac en 2013 à 150,80\u20ac cette année. Cette hausse s'explique par l'augmentation des frais de tenue de compte et des frais de découvert.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une