Pourquoi l'Irlande, l'Espagne et le Portugal sont-ils si durs avec la Grèce?

ActuSite le lundi 16 février 2015 à 00:00:00

Pourquoi l'Irlande, l'Espagne et le Portugal sont-ils si durs avec la Grèce?

Quels sont donc les vraies raisons de cette dureté ? Elles sont deux. La première est financière. Irlande et Portugal sont revenus récemment sur les marchés. Leur retour est lié à la garantie implicite donnée par la BCE aux obligations d'Etat de la zone euro par le programme OMT, mais aussi à l'impression que leur dette est soutenable. Or, cette dette est très lourde dans les deux cas : 123,3 % du PIB pour l'Irlande, 128 % pour le Portugal.

Soutenir la Grèce dans sa volonté de renégocier sa dette serait compris immédiatement par les marchés comme un signe que ces deux pays souhaitent à leur tour entrer dans une phase de restructuration. Immédiatement, les investisseurs privés qui, grâce à la gestion de la crise grecque par l'UE (la restructuration grecque de 2012 ne touchait que les investisseurs privés), savent qu'ils sont en première ligne, seraient plus prudents et réclameraient des primes plus élevées.



Lire l'article sur latribune.fr


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire

Dossier à la une