Crédit relais : règles et conditions d'emprunt

Décembre 2016

Le crédit relais peut être une solution si vous souhaitez acheter un bien immobilier sans avoir encore vendu votre maison ou votre appartement. Mais bien qu'utile, ce prêt relais n'est pas sans risque. Mode d'emploi.


Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Définition

En pratique, dans le cadre d'un déménagement, un propriétaire peut vouloir acquérir un nouveau logement sans toutefois avoir vendu l'ancien immeuble dans lequel il habitait. C'est le plus souvent le cas d'un acheteur souhaitant saisir rapidement une offre disponible sur le marché immobilier mais qui ne dispose pas encore des fonds provenant de la vente de son ancien logement pour financer cette acquisition.

En souscrivant un crédit relais, l'acheteur peut obtenir de la banque une avance sur le produit de la future vente. Cet emprunt permet alors de financer son achat immobilier jusqu'à ce que son ancien logement soit vendu.

Avantages

Le prêt relais permet d'acquérir un bien rapidement lorsqu'une offre intéressante est disponible sur le marché. Il permet ainsi de disposer rapidement des fonds pour acquérir le nouveau logement sans attendre la vente de l'ancien, qui peut parfois prendre de longs mois.

Le crédit relais évite également à l'acheteur d'avoir à vendre son ancien logement avant de s'installer dans un nouveau. Dans cette situation, l'acheteur peut se retrouver sans logement entre la vente et l'achat et doit le plus souvent louer le temps de trouver sa nouvelle propriété immobilière. La souscription du prêt relais lui permet ainsi de déménager directement dans son nouveau logement sans avoir à payer des frais de location (loyers, mais aussi frais d'agence, charges, etc.).

Montant

Le montant du prêt est fixé en fonction de la valeur estimée du bien mis en vente. Mais le plus souvent, la banque n'accordera pas un prêt correspondant à la totalité du prix de vente de l'immeuble, mais seulement à un pourcentage de celle-ci.

Le montant dépend de chaque situation. Dans la pratique, les montants d'emprunt dépassent ainsi rarement les 70 % du montant du prix de vente estimé. Bien souvent, le prêt est d'un montant égal à un peu plus de la moitié de la valeur du bien, cette valeur étant estimée par une agence immobilière ou un notaire.

Taux d'intérêt

Le taux du crédit relais est le plus souvent inférieur à celui d'un taux d'emprunt immobilier classique. Selon les contrats, les intérêts peuvent être payés tous les mois ou en une seule fois au moment du remboursement du prêt. Cette seconde solution reviendra plus chère pour l'emprunteur, les intérêts étant capitalisés : dans ce cas de figure, mieux vaut donc ne pas tarder pour vendre votre bien.

Durée et échéance

Le prêt relais comporte toujours une échéance. A la date fixée au contrat, l'emprunteur devra donc rembourser. Le plus souvent, les prêts accordés par les banques sont d'une durée comprise entre un et deux ans, des prolongations étant parfois possibles.
Conseils : si votre ancien logement n'est pas vendu dans le délai prévu, vous vous exposez à une situation délicate (voir plus bas). Avant de souscrire le crédit, vous devez ainsi estimer vos chances de vendre le bien dans le délai envisagé dans la proposition de contrat de prêt. A ce titre, si l'immeuble que vous mettez en vente reçoit peu de visites et suscite peu d'intérêt, mieux vaut contacter votre agence immobilière pour envisager d'éventuels travaux ou une possible diminution du prix de vente.

Risques

A l'échéance du prêt, l'acheteur doit rembourser l'emprunt. Si son bien immobilier mis en vente n'a toujours pas trouvé acquéreur, il s'expose alors à des problèmes financiers majeurs. Sauf stipulations particulières, le contrat n'est pas reconduit automatiquement et l'emprunteur est donc redevable des sommes dues. Si vous ne remboursez pas, la banque pourra agir en justice à votre encontre. Cette situation pourra en outre conduire à une inscription sur le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Pour être sans risque, le prêt relais doit par conséquent être remboursé le plus tôt possible.

Pour éviter cette situation, mieux vaut donc anticiper en agissant bien avant l'échéance de votre prêt si vous constatez que votre bien a du mal à se vendre. Vous devez le plus tôt possible envisager des solutions pour favoriser la vente de votre bien (voir nos conseils plus haut) et éventuellement discuter avec votre banque d'une prolongation du prêt ou d'un moratoire.


A voir également :

Ce document intitulé « Crédit relais : règles et conditions d'emprunt » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une