Posez votre question Signaler

Crédit conso et assurance chomage

estelle - Dernière réponse le 26 avril 2013 à 16:39
Bonjour,
je suis cliente chez une enseigne de crédit à la consommation depuis des années et jusque là, j'ai toujours pu honorer mes remboursements; suite à une perte d'emploi, je ne peux plus payer (momentanément) mes échéance mensuelles et mon relevé de compte m'indique une cotisaton mensuelle pour " chômage". est-il possible de suspendre le contrat durant la période de chômage ? je paie cette assurance depuis le début de mes remboursements. merci de votre aide.
Lire la suite 
Réponse
+21
moins plus
si vous avez pris l'assurance perte d'emploi OUI vous pouvez suspendre pendant la durée maximale indiquée sur le contrat de prêt.
estelle- 13 janv. 2009 à 14:59
Bonjour, je n'ai plus le contrat en ma possession, c'est bien la raison pour laquelle je demande conseil sur ce forum !
merci si vous en savez plus...
Répondre
mango- 16 déc. 2012 à 01:38
attention les assurances sont des arnaques. ils ne veulent pas prendre en charge les mensualites comme cest indiqué sur le contrat.
Répondre
ludo- 21 janv. 2013 à 10:30
si c'est l'assurance qui payé le crédit après les 90 jours de carence dois t on la rembourser ??
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+11
moins plus
absolument pas - étant au chômage c'est votre assurance qui va prendre le relais et payer vos mensualités .
Ajouter un commentaire
Réponse
+10
moins plus
Bonjour

je travailler depuis 4 ans comme interimaire, au mois de juin j'ai du partir suite a une baisse d'activité de l'entreprise.J'ai fait un credit de 7000 euros pour une voiture avec des mensualites de 275 euros par mois.je percois le chomage 1070 euros par mois J'ai pris l'assurance perte d'emplois,je souhaiterais savoir si l'assurance va prendre en charge le reste du credit ou une partie il reste 6000 euros a payer.La personne au telephone ma dit que 4 ans d'interim etais comme une perte d'emploi.pouvez vous me renseigner.

Merci
Ajouter un commentaire
Réponse
+9
moins plus
Bonjour,à tous et toutes un expert ou une experte pourrait-il m'aider?j'ai plusieurs crédits à la consommation en cours de paiement (Sofinco,Cetelem,Teoz,Fnac,Renault)pour un montant totale de 30000€.Malheureusement j'ai été licencié au mois d'Octobre 2009.J'ai tenté en vain de jongler pour honorer mes échéances mensuelles;mais cela fait déjà 7mois et je ne parviens plus à joindre les deux bouts avec le paiement de mon chômage.Je souhaiterai adresser une letttre expliquant ma situation personnelle et financière à chaque organisme de crédits afin de suspendre mes prélèvements.Le temps de trouver un emploi stable!!!HELP ME, cela est-il possible?
mango- 16 déc. 2012 à 01:39
alors depuiis que sest il passé?
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+2
moins plus
Comme quoi.

C'est dans cet esprit que j'avais lancé un appel general ...
marko- 5 févr. 2009 à 18:53
Bonjour je suis tombé sur votre demande comme ça

voila ma réponse : il existe une loi qui vous protége

EN QUOI CONSISTE LA PROTECTION ?


Cette protection de la LOI vise les difficultés temporaires et conjoncturelles.
Elle ne doit pas être confondue avec la procédure de surendettement.


La protection concerne :

* les crédits à la consommation inférieurs à 21 500 €;
* les crédits immobiliers.

Elle est ouverte lorsque les ressources sont réduites de manière substantielle, notamment en cas de :

* cessation ou limitation d'activité;
* perte d'emploi;
* situation familiale perturbée (divorce, décès, …).

Elle suppose que dans un temps relativement court, à savoir 2 années, l'emprunteur reviendra à meilleure fortune et pourra à nouveau, reprendre les paiements.

En application de l'art L313-12 du CODE de la CONSOMMATION, l'emprunteur peut demander :


* une diminution voire une suspension des échéances à payer, ceci pour durée MAXI de 2 ANNEES et s'il y a lieu,
* une dispense de payer les intérêts correspondant.


Les échéances suspendues ou diminuées doivent être payées au plus tard dans les 24 mois suivant la fin du contrat.


COMMENT FAIRE VALOIR SES DROITS ?



La demande doit être présentée au Tribunal d'Instance, ceci selon une procédure simple, rapide et selon le cas, gratuite ou peu coûteuse, en ne nécessitant pas le recours à un avocat.

1 - si le montant TOTAL des échéances concernées est INFERIEUR à 3 800 €, une simple déclaration au greffe suffit pour saisir le Tribunal.

2 - si ce montant est SUPERIEUR à 3 800 € une assignation est indispensable avec intervention d'un huissier. (coût : 70 € environ).

L'AFUB à cet égard, et pour faciliter la démarche, une brochure est à votre disposition GRATUITEMENT contre une enveloppe timbrée à vos coordonnées avec un mode d'emploi pour les modèles à envoyer au greffe ou la formule d'assignation.

ATTENTION : cette demande doit être introduite avant que le prêteur ne fasse « déchéance du « terme » » en réclamant l'intégralité du montant du crédit.
Répondre
estelle- 6 févr. 2009 à 08:47
Bonjour Marko

Merci beaucoup pour toutes les très bonnes infos que vous m'avez fournies. Bonne journée et MERCI encore !
Répondre
caro marko - 8 févr. 2009 à 15:20
je suis tombee sur forum par hasard pouvez vous me conseiller j ai un compte kangourou finance par finaref lors de mon licenciement avec ass perte d emploi il m ont rembourser 1 an de mensualite seullement je suis toujours au chomage pensez vous que je dois d apres vos textes a les relancer dites moi que faire je vois que vous etes bien seau courant merci de votre reponse
Répondre
mehouen marko - 28 sept. 2009 à 12:06
bonjour


qui poura m'envoyer svp^merçi de m'aider



L'AFUB à cet égard, et pour faciliter la démarche, une brochure est à votre disposition GRATUITEMENT contre une enveloppe timbrée à vos coordonnées avec un mode d'emploi pour les modèles à envoyer au greffe ou la formule d'assignation.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+2
moins plus
Bonjour,
peut être trouverez vous la réponse ici http://rachats2credit.blogspot.com/

En espérant vous avoir aider!
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Je suis persuadé que si vous relisez attentivement votre contrat, vous y trouverez la reponse a la question que vous nous posez.
estelle- 13 janv. 2009 à 15:05
bonjour, comme je viens de l'écrire à "Blog" j'ai perdu mon contrat et les numéros de tèl direct avec la société de contrat coutent très chers, c'est pour cela que je fais appel à vos connaissance en la matière et, si vous pouvez m'aider, alors tant mieux, sinon, je paierais (si je peux...) le prix du renseignement à 0,15 CTS la minute sur un serveur vocal où il n'y a que les propositions de crédit mais pas forcemment les conditions du contrat (même avec le n° de compte...) merci de votre aide
Répondre
estelle- 13 janv. 2009 à 15:34
comment fais-je si je n'ai plus le contrat sous les yeux (diverses déménagements) ?
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Estelle,

peut-etre faudrait-il donner des indications sur la societe qui vous a fait ce contrat. Peut-etre un intervenant sera t-il en mesure de vous renseigner s'il dispose du même "fournisseur".
radio44 594Messages postés mercredi 26 novembre 2008Date d'inscription 6 avril 2009Dernière intervention - 13 janv. 2009 à 16:00
Bonjour Foyer,

Estelle sait qu'elle cotise à une assurance "chômage" associée à son crédit. Ce qu'elle ne sait pas, ce sont les modalités.

Elle n'a plus la notice d'assurance délivrée par l'organisme prêteur.

Il lui est toujours possible d'en demander une copie à l'organisme de crédit qui ne peut la lui refuser.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour radio44 ,

Oui, elle peut demander l'envoi d'une copie de son contrat.

L'appel general avait pour objectif d'obtenir un gain de temps et une explication des conditions pour beneficier de cette prise en charge.

Cdt.
radio44 594Messages postés mercredi 26 novembre 2008Date d'inscription 6 avril 2009Dernière intervention - 13 janv. 2009 à 16:14
Il ne s'agit pas exactement du contrat (celui-ci est souscrit par l'organisme financier, il s'agit d'un contrat collectif, ou contrat groupe) mais d'une notice qui rappelle l'essentiel de la couverture : montant, délais, franchise...

Le prêteur à tout intérêt a faire jouer cette assurance pour eviter les impayés, c'est pourquoi je pense qu'un contact avec cet organisme simplifierait les choses.
Répondre
estelle- 13 janv. 2009 à 17:38
merci de l'intéret que vous portez à mon "appel" sur ce forum car, effectirement, j'ai pris le soin de demander à cet organisme, un double de mon contrat cet après midi mais je me suis adressée à ce forum pour trouver des réponses plus rapides et savoir où j'allais. Merci donc encore de m'avoir éclaircie.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour Caro ,

Il vous faut relire votre contrat et voir si la durée du remboursement est limitée dans le temps.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
bonjour,

il y a un an et demi j'ai fait un empreint pour l'achat d'un appartement et je viens de m'appercevoir que je n'ai pas d'assurance chomage, j'aimerai savoir si je peut en souscrire une maintenant et combien de temps il faut attendre pour qu'elle soit opérationnelle en cas de chomage
merci a tous pour vos réponses
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour ,

Je ne peux pas repondre a la place de votre organisme de credit. C'est vers lui que vous devez vous tourner mais j'ai quelques doutes sur le resultat.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Sur le site http://pret-et-credit.fr/, tu y trouveras de nombreux informations sur les crédits et prêts d'argent.
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « crédit conso et assurance chomage » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une