Signaler

Un papa qui ne veut pas perdre son fils [Résolu]

Posez votre question carl64 - Dernière réponse le 2 avril 2009 à 13:31 par carl64
Bonjour,

En avant propos, je voudrais juste faire remarquer à ceux qui tentent de mettre tous les papas et toutes les mamans dans la même sac, que chacun a à faire face à sa propre histoire... arrêtez donc de vouloir à tout prix généraliser ... surtout en ramenant toujours les chose à votre propre expérience!
Merci de votre patience à lire ce qui suit :
Donc, je suis séparé depuis plus d'un an maintenant de la maman de mon fils de 31 mois.
C'est une femme qui n'a pas eu une vie très simple et en porte encore les stigmates psychologiques aujourd'hui. Mais je suppose que cela n'excuse pas tout...
Nous avons eu notre fils très tôt dans notre relation (elle est tombée enceinte moins d'un an après notre rencontre), mais peu de temps après sa 1ère année, notre relation ne pouvait plus se poursuivre.
Nous étions incessamment en conflit, et d'un commun accord (lors d'un éclair de lucidité!), nous avons donc décidé d'y mettre fin. Elle a tout de même essayé de revenir en arrière mais j'ai refusé de retomber dans le piège de la facilité en oubliant tous nos conflits et ses écarts plus qu'important (je ne poserais pas ici les détails "grave" de sa vie qui reste tout de même son intimité).

Elle a donc décidé de quitter notre maison (loué par mes soins) et je l'ai imitée 3 mois plus tard. J'ai emménagé en ville, à 30km de là. Elle est restée dans le même coin.
J'ai décidé de garder la nounou de notre fils par un soucis de préservation d'un minimum de stabilité...

Nous avons partagé la garde en 1 semaine/2. Elle m'a dit, à plusieurs reprise, qu'elle ne pouvait pas l'assumer et qu'il valait mieux que notre fils vienne avec moi. J'ai toujours réussi, en lui achetant une voiture, puis en lui prêtant une autre (une fois la sienne HS...) à ce qu'elle puisse le prendre le + régulièrement possible.
J'assume depuis l'intégralité des frais, que ce soit de garde, d'entretien, de santé, de mon fils.
Mais les tensions ont continué!... Nous avons, depuis et à plusieurs reprises, eu de grosses engueulades, et la dernière en date, devant notre fils. J'ai toutefois réussi à garder un calme disons, "relatif".
J'ai décidé, aux alentours du début de l'année, de mettre notre fils chez une autre nounou, là où j'habite, ce qui m'évitais de faire le trajet A/R, 2 fois par jour, soit 120km /j, quand même! Sans compter le temps en plus avec lui et les frais en mois... Je l'ai bien sûr mise au courant, ce qu'elle réfute aujourd'hui.
Enfin, il y a de cela un mois, elle m'a annoncé que je récupèrerai la garde de notre fils à partir du 31 mars, date de son départ de son habitation.
Lorsque j'ai voulu en savoir plus, je me suis fait envoyé sur les roses.

Une précision qui peut avoir son importance : elle a déjà 2 autres enfants de 12 et 10 ans qui, suite à son "déménagement", iront chez leur père (mais toujours selon ce qu'elle veut bien me dire...).

Et aujourd'hui, elle me demande de récupérer notre fils de temps à autre, ce qui ne me pose absolument aucun problème, bien au contraire, mais sans vouloir me dire où il va aller, chez qui et avec qui et surtout pour combien de temps.
Tout cela s'est fait sans jugement...
Je pose donc cette question très simple : comment puis-je faire, maintenant que la diplomatie n'est plus envisageable, pour être sûr de pouvoir avoir au moins la garde à mi-temps, si ce n'est à temps plein?


Je suis conscient que tout n'est pas tout blanc ou noir et que j'ai moi aussi ma part de responsabilité dans l'échec de cette relation, mais je reste persuadé qu'aujourd'hui, je suis le seul à ne penser qu'au bien être de notre fils.
Je suis dans une impasse et je cherche des solutions, mais je refuse désormais de ma faire insulter à tout bout de champ.
Merci d'avance pour tous vos conseils et avis.
Afficher la suite 
Utile
+2
plus moins
Bonjour,

Tout d'abord bravo , si tous les papas pouvaient être comme vous, ça serait formidable pour tous nos bouts de chou

Pour répondre à votre question, malheureusement à ce stade je pense qu' à l'amiable il n'y a plus rien à faire,quoi que vous proposerez elle reviendra sur ses décisions; le mieux est de saisir le jaf et de faire une demande de garde pour vous avec un droit de visite et d'hébergement pour madame ou même uniquement un droit de visite si vous le jugez utile pour le bien de l'enfant.
efectivement, pour ce qui est de vous dire où elle l'emmène, avec qui là elle n'est pas obligé de vous répondre, chaque parent a le droit d'aller ou bon lui semble sans rendre de compte à l'autre parent.

Voilà je ne sais que vous conseillé d'autre, courage
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Dernière petite précision...
Elle me prépare un coup dans le dos, en tout cas, je le suppose à son agressivité.
Elle me menace régulièrement, et me rappelle souvent que je suis un papa "privilégié" de pouvoir avoir mon fils aussi souvent.
Elle me dit également qu'elle n'a pas l'obligation de me dire où elle sera avec mon fils, chose que je lui ai également demandé. Votre avis?
Sans commentaires...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour à tous,
Pour information, j'ai réussi à avoir un minimum d'information (ville, rue et conditions), mais moyennant beaucoup trop de menaces à mon goût... Comme j'étais le nez sur le problème, j'avais du mal à comprendre pourquoi cela se passait ainsi, on a donc du m'éclairer sur ses probables raisons. 2 raisons sont à privilégier, moi, je pense maintenant que c'est un mélange des 2. 1ere : Elle ne voulait pas me donner ces informations parce qu'elle savait, ou pensait, que j'allais refuser (elle doit être chez un homme, mais je n'ai aucun problème avec ça, moi). 2eme : Me faire chier... Ce qui est loin d'être idiot comme réflexion.

Ceci étant dit, un grand merci laurak10 pour cette réponse.

C'est en effet la tournure que prennent les évènements. J'ai pris, sur les conseils d'un ami avocat, rendez-vous avec une avocate afin de déclencher un référé auprès du JAF.
J'ai eu aussi une petite précision concernant l'état de fait dont il était question dans mon exposé.
Puisque nous étions en union libre de fait, il apparaît que nous jouissons tous deux du droit d'autorité parentale à un même niveau... et il en est donc de même pour les devoirs.
La loi dit, dans le code Civil, que les parents ont une obligation légitime de s'informer mutuellement de l'adresse où aura lieu l'hébergement, des conditions d'accueil, des personnes présentes, etc...
En cas de non respect de ces obligations, il faut, et ça peut servir à ceux ou celles qui liront ce post, aller immédiatement au commissariat du domicile pour déposer une main courante, en expliquant ce qui se passe et que vous ne savez pas où se trouve votre enfant. La police enregistrera cette main courante et elle apparaîtra lors de la saisie du JAF.

Je serais tout de même intéressé par vos avis ou réflexion sur cette situation.
Merci encore!
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une