Posez votre question Signaler

Maladie et accords nationaux métallurgie

tatisev - Dernière réponse le 20 févr. 2012 à 11:01
Bonjour,
J'ai eu ce mois un arrêt maladie de 1 jour la veille d'un férié (trachéïte 40 de fièvre et non pas week end prolongé lol).
J'ai 3 ans d'ancienneté et je crois que normalement mon patron doit m'indemniser à défaut de la sécu...
Pouvez-vous me le confirmer ? car il m'a mise en abscence maladie mais sans complément de salaire...
Merci !!!!
Lire la suite 
Réponse
+9
moins plus
Bonjour,

si ta convention collective est bien celle de la métallurgie, les 3 jours de carence sont payés par l'employeur.

Donc ton arrêt d'une journée doit être rémunéré

cordialement
jean louis
Ajouter un commentaire
Réponse
+4
moins plus
Bonsoir, je réponds à ce qui est normal en tant que petit employeur de la métallurgie mais aussi fils de mineur qui à créée sa boite en 1992 , à ce jour nous sommes 5 dont ma femme et moi qui sommes rénumérés pour 2800 € NET PAR MOIS ,incluant un remboursement de part sociale correspondant à 900 € NET PAR MOIS pour le rachat de l'entreprise et ce jusqu'en 2012 .Sur nos impots nous déclarons donc 33600 € , UNE DE NOS DEUX FILLES ne peux prétendre aux bourses d'études malgrés qu'elle travaille bien à l'école, nous n'avons pas les ressources pour qu'elle y prétende . Nous sommes actuellement en découvert d'entreprise avec un bilan à moins
33000€ ! D'un coté ma fille ne peut étre aidée et si l'on dépose bilan je n'ai pas droit aux assedic! ce qui équivaux à la revente de la maison ! et de l'entreprise ! (qui ne vaut rien!) Ce quime subjugue ,nous avons 43 ans et jamais pris de vacances pour arriver à quel résultat ? Le pire est d'entendre qu'un salarié dans v otre cas se bat pour prétendre à une journée ou deux de maladie payé par l'employeur!! Alors que depuis 20 ans nous n'avons pris aucune vacance ! C'est notre choix vous allez dire mais meme malade je venais travailler ! Ce n'est pas 3 mais 4 Jours de carence que nous devons payer pour maladie et si tous les employés le fesaient tour à tour en revendiquant leurs droits... Monsieur pour vous dire que nous avons déposé un dépôt de bilan car certain marteau focille ont demandé leur droit ! Je revendrai maison et reprendrai mon baluchon certes car je ne suis pas fainéant mais grâce à vos revendications du droit sur le travail à être malade il y aura 3 chômeurs de plus dont je paierais les indemnités , cela correspond au remerciement de créer sa boite car certains monsieurs auront choisit de faire "atchoum" en toute impunité! (pas de chiffre d'affaire , pas de rentrée d'argent)
mais à part cela il faut payer les gens!! Les lois sont bien pour défendre les salariés mais l'éxagération les met au chômage , mes trois salariés dont les femmes travaillent toucheront les assedic et ma famille que fera elle?
Nous n'avons pas d'argent de côté et je ne peut pretendre aux assedic , que faisons nous?
JE travaillerais pour un employeur de nouveau car suis pas faineant mais dois je en faisant atchoum" poser des jours de maladie? Dois je profiter du systeme ? Non, je ne serais pas marteau focille ,mon pére a fait parti des "FFI" c'est peut etre ni un don ni une gageur mais sachez qu'etre employeur ce n'est pas de tout repos !et vos conditions de droit au "repos" donc pas au "travail" fait que le petit artisan dépose les armes !Une personne malade chaque mois sur trois personnes comment s'en sortir pour sortir le bénéfice pour les payer?!
Ne me traitez pas comme "sale" patron mais comme ex-ouvrier devenu patron et redevenu ouvrier par vos revendications anti-patronnale , donc maintenant je fais parti des vôtres mais qu'elle aides allez vous m'apporter ?
Ma déchéance est totale avec les dettes à payer et il nous restera à l'age de 43 ans apres vente de la maison une super somme de 80K€ MAIS HEUREUSEMENT NOUS AVONS PAY2 LA XSARA de 213000 Kms .Je remercie les revendicateurs pro-ouvrier et anti-patronnal pour nous restreiendre à habiter une maison des mines (retour aux sources ) et que ma fille ne fasse pas sa licence (800€ /mois) sans le studio bien sur?
Arrétez de tuer les petites entreprises avec vos revendications au droit, vous tuez la france,l'artisanat !
L'assurance sociale malgré ma mutuelle ne me connait pas , aucun jour d'arrêt depuis 25 ans ni de vacances,
mais je ne profiterais pas du systeme en faisant "atchoum" ! Si vous voulez revendiquer vos humeurs , je vous laisse mon numéro: 0686401279 mais ne restez pas anonyme si vous en avez le courage mais vous pouvez me faire un don n'ayant pas droit au "chômage" ,
à bon entendeur, salut! et continuez à profiter du systéme, prenez des jours de maladie et faites crever votre emplyeur...
JOEL BERTY
Pour répondre à jean louis, tu dois être marteau focille? Protégé par ton "ce" ?moi j'ai toujours les mains sales même si je les lave , la mécanique est ainsi... Au moins mes mains ont grandis pour peloter les gros seins de ma femme que le maitre priseur ne peut mettre en vente...
jean louis- 30 oct. 2009 à 06:27
Bonjour, je suis bien désolé pour ce qui vous arrive, mais les 3 jours de carence payés dans la métallurgie ne date pas d'aujourd'hui et ce n'est pas pour autant que toute les boites de la métallurgie ont fermées depuis cette application. C'est un calcul qu'il faut prendre en compte dans une société. Pour votre info j'ai été 11 ans à mon compte, et je ne suis pas le marteau faucille protégé par le ce, je ne comprends pas trop cet argument. Bien cordialement
jean louis
Répondre
bebbos- 16 déc. 2009 à 17:49
je suis désolé de ce qui vous arrive vraiment,mais un coup de revient se calcul petit deux vos parent ont du se battre pour ces aquis , ensuite remercier la personne qui vous a orienté dans votre statut d'entreprise (S.A,SARL,EURL) ou le pire l'artisanat aucune protection c'est normal la plus grande entreprise de france .Peut être je me trompe mais vous auriez mis votre epouse comme employeur et vous comme salarié vous auriez perç un peut d'indemnite voila je suis un representant syndical FGTB EN BELGIQUE BIEN SUR
Répondre
clochette- 16 déc. 2009 à 19:57
Je me permets de répondre à ton message. Je comprend qu'un artisan avec peu de salariés puisse être très embêté lorsqu'un de ses salariés est en arrêt maladie mais reconnaît que nos parents se sont battus afin que des mesures sociales soient mises en place et ce n'est pas à regretter. Dans la majorité des cas un salarié qui s'arrête ce n'est pas pour un "atchoum" mais pour une grande partie des employeurs, un salarié qui s'arrête est un tire au flanc. En outre, je ne pense pas que Tatisev avec 40 de fièvre était en mesure de fournir un bon travail. Comme je l'ai dit j'ai été pendant 5 ans conseillère prud'homale collège salariés et j'ai pu voir toute les situations. Il m'est arrivée, car un conseiller se doit d'être impartial ce que je me targue d'avoir été, de donner gain de cause à certains employeurs car dans certaines situations le salarié avait abusé et je suis pourtant "faucillé" comme tu le dis si bien. Quoiqu'il en soit reconnaît que rémunérer les jours de carence d'un salarié lorsque la convention collective le permet voire le code local en alsace-moselle n'est tout de même pas une catastrophe car pour lui aussi, tout comme toi, il pense à sa famille et ses enfants dont il a la charge.
Répondre
dolphin petite société- 2 mars 2010 à 15:53
bonjour à tous,

je suis dans le même cas et tout est résumé ici .

je suis passé par carences, prud'homs etc...

Par exemple fumer du cannabis sur son lieu de travail de constitue pas une faute grave ....

En procédure de licenciement, ce même employé se met en arrêt maladie, et la société doit payer la carence et le complément de salaire.

Je préfère fermer ma boite que de payer ...


Cordialement
Répondre
Mamankangourou 9Messages postés samedi 5 novembre 2011Date d'inscription 4 juin 2012 Dernière intervention - 20 févr. 2012 à 11:01
Monsieur,

Je vois peut être votre message 1 an après, mais sachez que chaque patron même petit peut cotiser aux Assedics, il faut juste s'inscrire au Pole emploi au moment de la création et payer un forfait de 40 € par mois. C'est un plus et peu de patron le savent mais c'est possible. Maintenant que ce monsieur sur sa question comme un mauvais salarié pour 1 jour de travail, c'est dure ! Il vaut mieux quoi un jour d'arrêt de travail avec 40 ° de fièvre ou risquez plus gros et donc payer plus ?
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Personne pour me renseigner ???
merci d'avance
clochette- 15 sept. 2009 à 22:05
Si tu fais partie de la Convention collective métallurgie de la Moselle lorsque tu es en maladie tu perçois les indemnités journalières de la Caisse Primaire. Dès que tu as reçu le relevé du paiement par la CPAM, tu en envoies une copie à ton employeur afin qu'il complète la perte de salaire. C'est-à-dire IJ + complément salaire employeur, tu dois retrouver ton salaire net complet comme si tu avais travaillé. C'est le droit local qui s'applique article 616 voire même ton ancienneté mais comme tu ne le précises pas je ne peux pas té répondre. Pour ton info j'ai été pendant 5 ans conseillère prud'homale
Répondre
Sebaju- 3 mars 2010 à 18:38
Bonjour,

Quand vous écrivez : "tu en envoies une copie à ton employeur afin qu'il complète la perte de salaire. C'est-à-dire IJ + complément salaire employeur, tu dois retrouver ton salaire net complet comme si tu avais travaillé" mais ce paiement arrive le même mois que l'arrêt maladie ? Si je suis en arrêt maladie la 3éme semaine de janvier, le paiement est en fin janvier ou fin février ?
Répondre
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « maladie et accords nationaux métallurgie » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une