Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Droit conjoint survivant séparation de biens

Frédérique - Dernière réponse le 12 nov. 2009 à 11:22
Bonjour,
Actuellement mariée sous la séparation de biens et deux enfants avec mon mari. Mon mari a un enfant d'un premier mariage. La maison dans laquelle nous vivons est à lui (son bien). Ma question (ou plutôt mes questions): si jamais mon mari décède que se passe-t-il ? Quels sont mes droits par rapport à la maison ? Ai-je droit à l'usufruit alors que nous sommes en séparation de biens ?
En lisant les différentes fiches pratiques j'ai récupéré ceci : "Quand un ou plusieurs enfants ne sont pas issus du mariage avec le conjoint survivant, celui-ci n'a pas le choix : il reçoit alors le quart des biens en toute propriété." Est-ce le cas même quand nous sommes en séparation de biens ?
Cela voudrait-il dire que je ne peux pas en avoir l'usufruit du fait de son premier enfant ? Si j'ai le 1/4 du bien puis-je racheter les 3/4 pour conserver le bien ?
Au niveau succession comment cela se passe-t-il ? Que doit-on payer pour rester dans la maison (en cas d'usufruit possible) et à qui ? Si je perçois 1/4 du bien quels sont les droits de succession à payer pour moi et pour les enfants ?
Merci d'avance pour le temps que vous consacrerez aux questions.
Frédérique.
Lire la suite 
Réponse
+13
moins plus
Sur la succession le conjoint survivant est totalement exonéré de droits. Quel que soit la part que vous recevrez vous ne payerez rien.
Ajouter un commentaire
Réponse
+4
moins plus
Bonsoir,

Merci pour cette réponse qui répond à une partie de toutes mes interrogations.

Bonne soirée.
Frédérique.
NANATWOBE- 12 nov. 2009 à 11:22
VOUS POUVEZ ADOPTER L AVANTAGE MATRIMONIAL QUI EST LA CLAUSE DE PRECIPUT QUI "SORT" LA MAISON DE L HERITAGE . CE SI VOTRE EPOUX EST D ACCORD
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+3
moins plus
1) le régime matrimonial des époux permet de déterminer le patrimoine de chaque époux mais n'a pas d'incidence sur sa transmission au survivant.

2) en présence d'enfant "d'un 1er lit", la part revenant au conjoint prévue par la loi est effectivement d'1/4 en pleine propriété.

3) mais, il vous est possible de faire une donation au dernier vivant qui vous permettra alors de choisir parmi les 3 options que propose cette cette donation, dont l'usufruit sur la totalité des biens du conjoint.

4) il vous est toujours possible de racheter la part revenant aux autres héritiers (par exemple les 3/4 si pas de donation entre époux)

5) droits de succession : le conjoint est totalement exonéré.
Pour les enfants, il y aura un abattement de 156 359 € sur la part reçue par chacun (tarif 2009) puis un barème de taxation progressif (tranches à 5, 10, 15 %...)

Cordialement.
Ajouter un commentaire
Réponse
+1
moins plus
Bonsoir,

Je vous remercie infiniment pour toutes ses réponses très concrètes et utiles.

Je suppose que pour la donation il faut passer par un notaire.

Merci encore.
Frédérique.
Ajouter un commentaire
Réponse
+1
moins plus
Oui, une donation au dernier vivant ne peut se faire que par acte notarié.
Cdt.
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Droit conjoint survivant séparation de biens » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une