Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Renouvellement d'un bail commercial après 9 a

fetiche - Dernière réponse le 26 nov. 2009 à 09:13
Bonjour,
Je suis propriétaire de mur de magasin dont un bail commercial a été consenti en date du 27/O7/2OOO commençant à courrir le O8/O8/2OOO pour finir le O7/O8/2OO9 (le bail s'est tacitement reconduit depuis).
Mon locataire m'a demandé par acte d'huissier le renouvellement de son bail à effet du 15/O2/1O.
Que dois-je faire est-ce obligatoire de répondre (je n'ai pas l'intention de l'augmenter (sauf l'indice normal).
Faut-il prendre un avocat ou un huissier.
Merci de votre réponse
Lire la suite 
Réponse
+11
moins plus
Lorsque le propriétaire ne s’est pas manifesté, le locataire qui souhaite obtenir le renouvellement du bail peut en faire la demande dans les six mois qui précèdent l’échéance du contrat ou à tout moment au cours de la reconduction tacite (article L. 145-10 du Code de commerce). La demande de renouvellement doit être signifiée par acte extrajudiciaire, c’est-à-dire par acte d’huissier. En outre, elle doit reproduire, à peine de nullité, les termes de l’article L. 145-10 alinéa 4 du Code de commerce relatifs aux options du bailleur (voir les modèles Demande de renouvellement du bail et Demande de renouvellement en cas de tacite reconduction du bail).

Dans les trois mois qui suivent la signification, le bailleur peut :
- accepter le renouvellement. Son acceptation est alors généralement accompagnée d’une demande d’augmentation de loyer ;
- refuser le renouvellement avec offre ou refus d’indemnité selon les cas. Ce refus, impérativement motivé, doit être signifié par acte d’huissier et indiquer au locataire qui entend soit contester le refus de renouvellement, soit demander une indemnité d’éviction qu’il doit, à peine de forclusion, saisir le tribunal compétent avant l’expiration d’un délai de deux ans à compter de la date à laquelle est signifié le refus ;
- garder le silence. Le principe du renouvellement est alors réputé acquis. Le propriétaire peut demander une augmentation de loyer, à tout moment, après l’expiration des trois mois qui suivent la signification. Le nouveau montant ne sera, toutefois, dû qu’à compter du jour où le propriétaire aura présenté sa demande.



Vous n' êtes pas obligé de prendre un avocat ou un huissier : pour la netteté de votre dossier , je vous encourage de répondre en LR AR , lettre sur laquelle vous donnez votre accord ainsi que la non augmentation de votre loyer ..
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « renouvellement d'un bail commercial après 9 a » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une