Charges de copropriété logement inoccupé

marie - 12 août 2010 à 19:29 - Dernière réponse :  Paris
- 12 août 2010 à 22:47
Bonjour,

Je suis propriétaire d'un appartement que je n'occupe plus.
Certes, je sais que certaines charges de copropriété sont incontournables mais est ce normal de me voir imputer des charges de consommation d'eau chaude alors qu'il n'y a aucune consommation? Mon syndic a été avisé que l'appartement était vacant mais me dit que je dois payer ces charges au même titre que s'il était occupé et que la régularisation interviendra lors du relevé définitf. Autrement dit, j'avance des fonds gratuitement pendant un an au Syndic.
Suis je dans l'illégalité si je paie les charges trimestrielles déduction faite des charges d'eau chaude ?
Merci pour vos réponses
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
Bonsoir,

Les charges d'eau chaude peuvent être réparties selon les indications données dans le Règlement de copropriété.

Même si vous n'occupez pas votre Lot "appartement", il existe des frais
d'exploitation et de maintenance de la chaufferie.
Il existe d'autres frais (entretien et réparation de l'installation de production, de distribution d'eau chaude, produits adoucisseurs...)


Lors de la vérification annuelle des comptes du Syndic, le Conseil syndical doit s'assurer que le prix de l'eau chaude refacturé individuellement aux Copropriétaires a été défalqué de la facture de chauffage, de même que le coût de la fourniture de l'eau froide correspondante.


Cordialement.
Commenter la réponse de Paris
GrandCaribou 25362 Messages postés mardi 23 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 31 août 2017 Dernière intervention - 12 août 2010 à 19:32
-1
Utile
Bonsoir,

Si les charges d'eau chaude sont facturées sous forme de provisions remboursables au terme de la régularisation annuelle, alors je crois que vous devez effectivement les payer. Lors de la régularisation annuelle, ces charges vous seront totalement remboursées.

Cordialement :)
Commenter la réponse de GrandCaribou
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une