Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Harcèlement de la part d'un professeur [Fermé]

hypso - Dernière réponse le 13 mai 2011 à 07:34
Bonjour,
Depuis le début de l'année, mon fils subit un harcèlement de la part de son professeur.Cela se traduit par les notes dans son injustifier dans son carnet, des insultes, des menaces (menace de blame, de conseil de discipline...). Il va même jusqu'à nous insultez nous ses parents. Plusieur fois desuite mon fils est du en pleur car il ne comprend pas. Les autres parents ne veulent rien faire de peur qu'il ne s'en prenne à les enfants, car j les prèsque tous contacter. Deplus de Monsieur a un comportement déplacé avec les élèves, durand tout le cour se n'est que injure, insulte, et manque de respect. Le proviseur de collège me dit qu'elle ne peut rien faire sans lettre de parent, pourtant elle a des lettres d'élèves qui lui ont décrit les problèmes qu'ils subissaient à chaques cours.
Que dois-je faire, à qui dois-je m'adresser.
Merci d'avance pour vos conseil.
Lire la suite 
Réponse
+33
moins plus
Mon fils subissait le même calvaire de la part d'un de ses professeur. J'ai prevenu la directrice du collège, elle n'a dit qu'il lui falait des preuves écrites, j'ai alors contacter le plus de parent de sa classe et je leur de me faire un courrier s'il pensait que ce professeur commettait des injustices. Certains l'on fait, j'ai fait des photocopies et j'ai porté les originals à la directrice. Je lui ai précisé que si elle ne pouvais rien faire, je enverrai un courrier à l'accadémie avec les photocopies des lettres de parents. Ce professeur a été convoquer par la directrice, il se trouve que j'étais là ce jour-là. Quand je lui est parlée du problème avec mon fils, il a tous nier. Mais une semaine plus tard environ, il eut un contrôle d'une personne de l'accadémie. Depuis mon fils n'a plus de problèmes, il est même devunu très polie. Il ne faut hésiter à porter le problème jusqu'à l'accademie si nécessaire, car c'est pour le bien être de son enfant. La directrice n'a pas à donner le nom des parents et enfants qui rencontré des problèmes, au professeur conserné. Si vous croyais que ça peut faire bouger les autres parents, montrez-leur ce courrier, pour qu'ils comprèment que l'on peut faire bouger les choses, pour la sécuritée et le respect de nos enfants. Bon courage.

jean de g- 5 févr. 2011 à 16:11
je precise que le harcelement est puni par la loi.2010 a permis de voter une modif significative des lois sur le harcelement moral sexuel ds les couples au travail;il est necessaire d agir a l ecole tant au niveau des profs qui maltraitent leurs eleves qu au niveau des eleves envers les profs ou certains de leurs camarades.Les consequences du harcelement sur des individus sont tres graves jusqu au suicide ou a la desstucturation de la personnalite
Réponse
+23
moins plus
C'est une catastrophe..............
cela fait des années que cela dure......
mon fils a les mêmes problèmes......c'est récurrent...........chaque année , ça commence bien, bons résultats, élève sympathique, sociable, participe ............. puis commence les AV pour des motifs abèrrants, 2 par 2 ça va plus vite pour obtenir la colle, donc les colles tombent, ...... et les résultats scolaires qui se dégradent, les hostilités,...et quand la fin de l'année scolaire est arrivée, on est dégouté, anéanti, exténué.........
et la rentrée suivante bien sûr on change d'établissement, de projet d'avenir,........on y croit........1 mois, 2 mois et hop ça recommence.....
aujourd'hui mon fils a 16 ans....... déteste l'école, les professeurs.... qui pour lui sont des incapables ( je reste polie) des personnes irrespectueuses, qui ne sont pas là pour faire des cours, mais distribuer des AV et régler leurs problèmes personnels........
Mon fils a un jugement très clairvoyant,ce qui n'est pas un avantage à son âge puisqu'il n'a pas sa langue dans sa poche.....et le monde de l'adulte et encore plus de l'enseignement peu enclin à écouter l'enfant, l'adolescent....

donc je souhaite bon courage à toutes les mamans qui rencontrent ce problème aujourd'hui
j'espère sincèrement qu'elles trouveront une solution rapidement et qu'elles n'auront pas à subir ce calvaire jusqu'aux 16 ans de leur enfant ( scolarité obligatoire)
pour la suite, je ne sais pas.........si vous avez une idée....

LA man- 1 avril 2011 à 10:13
Chère Brigitte,
Tout est là, la messe est dite : "des professeurs qui sont des incapables irrespectueux pas là pour faire des cours mais pour distribuer des avertissements dans le but ultime de régler leurs problèmes personnels." (sic)
C'est vrai que votre fils est particulièrement clairvoyant pour son âge, puisqu'il pense comme vous !
Certains pourraient émettre l'idée que c'est sa maman qui cherche à régler ses problèmes personnels par l'intermédiaire de son fils...
Fils que d'ailleurs je plains, non pas comme victime de harcèlement de la part de l'Education Nationale dans son ensemble, mais pour avoir fait sien un combat qui semble n'être que le vôtre.
Soignons la mère et le fils pourra enfin s'épanouïr dans un environnement scolaire.
Aucun prof n'est parfait, certains se soignent...
Il est plus facile de fournir à un élève d'autres professeurs que d'autres parents, mais faudrait voir tout de même à ne pas abuser.
Si j'étais un membre de l'équipe éducative de votre enfant, j'aurais exigé que vous preniez rendez-vous avec l'assistante sociale de l'établissement dans le but avoué de placer votre fils en foyer.
Souhaitez que le système reste inchangé et qu'il soit plus facile de taper sur des professionnels de l'enseignement que sur des parents amateurs dans leur métier de parents.
Dans d'autres systèmes, vous auriez écopé d'une amende pour défaut d'éducation et vous auriez à payer une pension alimentaire à l'Etat qui aurait pris votre fils en charge.
Je déplore que dans cette réalité que vous vivez, ce soit votre enfant qui paie de son échec scolaire la stupidité de sa mère.
Bon d'accord, la fin n'est pas très cool, mais tout de même, après un changement d'établissement, si les problèmes sont réccurents et que le shéma est similaire, la moindre des politesses envers vos neurones eut été de se remettre un tantinet en question, chère Brigitte.
manou 92- 11 mai 2011 à 10:58
ouahh !!En premier, vous etes certainement prof pour avoir ces préjugés, moi je suis délégué de parents (presidente mme)et me bats avec mes collegues pour une autre approche des profs envers les enfants dit pertubateurs car différents, soit parce qu'ils sont dys ou tous simplement démotivés suite à différents problèmes durant leurs scolarités; et oui le harcelemet des profs qui n'y comprennent rien ou ne veulent pas comprendre envers ces enfants existe belle et bien, moi meme je le subis avec mon fils qui est en 5è; à force de mots et d heures de colles, mme si c'est pas lui qui a fait du bruit, c'est lui qu'on punira faute d'avoir vu le vrai coupable, on appelle cela "mettre une étiquette" et si il essaie de se justifier tout de suite on lui met un mot, en nous spécifiant qu'il repond et est insolent, je tiens juste à rappeler ce texte (une partie ) :
>>Ils les aident à développer leur esprit critique, à construire leur autonomie et à élaborer un projet personnel. Ils se préoccupent également de faire comprendre aux élèves le sens et la portée des valeurs qui sont à la base de nos institutions, et de les préparer au plein exercice de la citoyenneté » (Circulaire N°97-123 du 23-5-1997)>>

On est loin de ces principes.
On parle de metier de parents ou de metier d'élève et le metier de prof qu'est ce qu on en fait ?
Oui les temps sont durs pour eux; manque de temps, de moyens mais les eleves n 'y sont pour rien !
ce n'est plus l'ecole unique comme on leur avait enseigné mais une ecole dit hétérogène des stages sont proposés en pedagogie et autres.
maaiiisss pas obligatoire voila le débat il faut rendre OBLIGATOIRE les stages qui touchent à la pédagogie car elle etait inexistant et sera encore moins avec le nouveau systeme pour etre prof.

metier de parents , il n y a pas d'école certains ont plus d'instinct que d'autre,
metier d'élève, avant d'en parler il faut être élève et bien se sentir dans son établissement.

Moi, je suis pour la communication, pour certains profs cela fonctionne et pour d'autre cela calme le jeu pendant une à deux semaines et rebelotte ils perdent patientes et les mots, heures de colle voir rapports rejaillisent, comme si eux étaient soulagés , comme une vengeance, mais il faut savoir que les mots tuent les mots et les heures tuent les haures de colle.

Certains établissement ont adopté des nouvelles méthodes de travail et finissent leurs programmes alors si eux y arrivent tous pourraient y arriver aussi ( voir clg d'evry sur seine)

a l heure actuel, soit les eleves rentrent dans le "moule", obeissant, travaillant bien pas un mot au dessus de l autre etc.; soit apres des echecs, les administrations essaient et c'est louable, de faire des projets paralleles ou on prend les eleves decrocheurs ou absenteistes,.on y dépense des sommes et de la sueur , bien tres bien, mais au milieu avant d'en arriver là, on fait quoi, on laisse pourrir la sitaution, on l'envenime, on essaie pas de comprendre et de prendre le pb à l'endroit,
puisque ces eleves sont nuls à l'ecole, repondent, ne rentrent pas dans le moule alors on appuie encore plus sur la tete et l'eleve coule, coule et finit décrocheur et absenteiste.

il faut dépoussierer ce systeme qui pourrit notre éducation

Voila, c'etait des paroles de maman et de delegué de parents qui fatigue fatigue force de se battre face à des murs mais pour mon fils je me batterais, j'en ai fait de mme pour ma fille qui est dyslexique profonde et hyperactive, et qui s'était fait "larguer" ,et oui, en primaire, Critique car dysgraphique (comme mon fils) et qui maintenant en 2de a 19/20 de moyenne en arts palstiques car des profs aux colleges ont cru en elle
Oui elle restera ttoutes sa vie dys avec ces pb de concentration aussi car la pauvre avait tout accumuler dans la duslexie mais elle en ressort fier meme si elle sait pas trop quoi faire de son avenir mais on l'encourage
Ah je tiens à preciser qu'elle navait pas et n'a toujours pas sa langue dans sa poche si il faut "" recadrer" un prof car il a été injuste elle ne se gene pas pour lui faire remarquer, cependant une pathologie = un PAI donc plus de comprehension.

bon j ai fini

vous pouvez me contacter pour discuter de tous cela si vous le souhaiter
Réponse
+20
moins plus
On est jamais mieux servi que par soi même.
Je voudrais monter une association en faveur des enfants, de la maternel au lycée .
Une passerelle entre les enseignants , les parents et leur enfants avec des anciens prof, juristes à la retraites .
Car ,qui mieux que nos prof 68 AR pourraient connaitre les failles du systèmes et les juristes pour faire bouger l'usine de l'éducation nationale.
Ils pourraient accompagner les parents dépassés par les problèmes et prendraient le relai .
J'essais de convaincre mes anciens prof et amies avocats de m'aider dans mes démarches ainsi que des chefs d'entreprises qui sont des amies .
Ce n'ai pas facile de combiner vie de famille, travail , et toutes ses démarches à faire mais je le ferais.
Pour le bien être et le bon vivre de nos enfants .

Estelle0913- 12 mai 2011 à 11:22
Hooo justement j'y pensais, ce serait génial, mais je ne sais pas comment faire dans mon secteur. Où tout simplement monter une association avec des parents concernés par ce problème. Je ne sais pas dans quelle ville vous êtes, mais je suis trés intéressée par votre projet, si je peux vous aider même si je ne suis qu'une maman, je le ferai volontier
Réponse
+17
moins plus
écrire au directeur de l'inspection académique du département ! déposer plainte au commissariat même ! et ensuite avec ou sans fonction qu'on veut bien prendre votre plainte ( et oui encore des fonctionnaires) écrivez au rectorat d'académie et à l'inspection, visez toujours haut par écrit et en AR. Pas besoin de preuve, juste les faits cités par l'enfant.

Réponse
+14
moins plus
c'est bien là le problème, avoir des preuves, car ces profs malintentionnés et insidieux jouent souvent sur la peur des élèves pour s'assurer leur silence! Allez donc trouver des preuves et des témoignages?!
Mon fils vit actuellement un calvaire : il est la cible favorite d'un prof qui le colle pour un oui pour un non, qui l'insulte, l'humilie, le menace et le saque. Nous avons demandé un rendez vous avec ce professeur qui a refusé de nous rencontrer. Nous avons rencontré la CPE pour nous plaindre de son comportement inacceptable et attendons de rencontrer la directrice de l'établissement. Nous avons aussi alerté l'association de parents d'élèves. Nous ne nous faisons aucune illusion sur ce que pourrait faire la direction de cet établissement alors qu'il y a des plaintes depuis longtemps sur cet enseignant, qui est toujours en poste.
C'est de l'abus d'autorité sur mineur et du harcèlement moral, mais comment le prouver. Aucun enfant n'acceptera de témoigner, par crainte de représailles, aucun parent non plus de peur de mettre en danger l'année scolaire de leur enfant. Si rien ne change, nous comptons alerter l'inspection académique mais là aussi, peu d'illusions. Nous redoutons que notre fils, fragilisé par ce qu'il subit, excédé, n'arrive à commettre une bêtise envers ce prof (insulte, rébellion.. que sais je) qui n'attend que ça, visiblement, afin de l'emmener en conseil de discipline sûrement car c'est ce qui lui a prédit!
Je me doute bien que cet individu niera les faits et ses insultes en prétextant que la parole d'un enseignant et d'un adulte valent plus que celle d'un élève, qui,en plus, n'est pas un bon élève!
Ce qui est sûr c'est que nous allons remuer le cocotier,... Si quelqu'un a des pistes, merci d'avance de nous les communiquer.

lili- 31 janv. 2011 à 11:51
Bonjour, mon fils de 15 ans subit du arcellement moral, de l'humiliation et de la provocation de le part de son prof de français.A chaque cours le prof le vire, se raproche de lui à quelque milimetres de sa tête et lui demande de baisser les yeux. Choutte dans son cartable, renverse sa table. Cela fait 3 mois que ça dur. Mon fils n'aimant pas l'école et ne fournissant aucun travail, j'ai donc attendu avant d'agir. Je suis allée voir la prof principale et je lui ai expliqué ce qui se passait. Elle m'a dit qu'elle le savait car certains élèves était venus lui en parler. Mon fils lui ne l'a pas fait car pas bien vu.Elle à trés vite rassuré mon fils et en a parlé au directeur. Celui-ci n'a pas convoqué le prof et le lendemain le vendredi dés le cours de français il à recommencé (provocation agression verbale et autre...)mon fils m'a appelée en pleur, il était sortie de la classe et érait dans la cours de l'établissement. J'ai appelé le directeur qui l'a pris en charge. A ma grande surprise aucune nouvelle de sa part. J'ai rappelé le luindi et là il me dit:
"oui j'ai discuté avec le professeur, vous pourrez le rencontrer en fin de semaine car là il est absent" Je me suis trés vite rendu compte que le directeur ne prenait pas ça au serieux. Je lui ai dit que je refusait tout contact de mon fils avec ce professeur.Il m'a répondu que je devais discuter avec le prof avant ,je lui ai dit que quoi que mon fils puisse faire le prof n'a pas le droit d'agir de cette façon avec un élève et que s'il n'était pas sanctionné j'en ferais part moi même à l'académie. Je tiens à rajouter que mon fils n'a pasd'autre soucis avec les autres profs a part le fait qu'il ne travail pas comme il le devrait il ne leurs manque pasde respect. Pourriez vous me donner votre avis sur les suites à donner merci.
Réponse
+10
moins plus
Bonjour,

Vous pouvez contacter l'académie dont dépend l'école de votre enfant et signaler le problème.

Cordialement

cesse- 25 nov. 2010 à 13:43
Bonjour,
je rencontre le même problème avec mon fils de 11 ans ui en plus est exclu sans raison des cours de ses deux professeurs qui le harcèle que faire ? J'ai vu l'inspectrice académique mais qui ne fait rien alors on se laisse faire et on dit rien et nos enfants subissent il n'en est pas question et si nous nous liguions et faisions bouger les choses ?
manou- 11 déc. 2010 à 21:32
vous croyez que c'est aussi simple que ça de changer d'école? :) Que fait l'éducation nationale face à ces abus de professeurs qui dépassent les limites? Où sont les associations de parents d'élèves ? et Les parents délégués? c'est leur rôle de soulever ces problèmes
Réponse
+8
moins plus
bonjour je suis dans le meme cas avec mon fils je viens d emménager a la campagne j étais en ville avant dès l inscription a se college il y a eu des mots assez crue sur mon fils de la ville ou il venait du genre tu es pas a étouvie ici, tu es un caid¨toi , ou tout comme vous des mots a mon sujet mais mon fils n a pas apprécié et lui a repondu ou des retenues ou en se moment c est tres souvent exclu 3 jours du college et bientot le conseil hier le principal est venu avec une assistante social mais jusqu ou vont t il allez . ex l un de ses adultes c est fait passer pour une jeune fille sur face book pour voir se que disent les eleves entre eux sur l avis des professeurs je suis entreins de mener mon enquet pour avoir des sources sure . une fois j ai due me rendre sur amiens une fille frappe mon fils au visage cela durait depuis la rentrée il en a fait part au proviseur mais rien il on retenu mon fils l empechant de prendre le car, a 17h 15 il m en avertissent de plus moi de panique au volant il y a 7 km du college a chez moi mon fils est donc rentré a pied dans le risque qu il lui arrive quelque chose de grave en chemin une national a traverser seulement 1H apres cet homme arrive a la maison non accompagné de qui de droit me donna les tords et cette remarque d etre d etouvie et d etre aussi demeuré que mon fils mais seulement j avais du monde a la maison tout ca avec témoins. un autre élève est venu au college avec trois couteaux ils lui on confisquer renvoyé seulement l apres midi est revenu au college le lendemain matin je n arrive pas a comprendre . et bien sur j en passe et j en passe c est tres d etre incomprise de se battre seule

Réponse
+8
moins plus
Franchement, en général les professeurs et enseignants sont protégés par une " pseudo immunité " venant de leur hirarchie et ils en profitent puissance 100. Voici mon témoignage. J'ai déposé une plainte en Juillet 2010 mais à ce jour, je n'ai jamais eu de retour, grand silence du coté de la justice...... Je suis passée par là avec ma fille alors en CM2 ( c'était en 2009 ) où l'enseignante, manipulant insidieusement et sournoisement la majorité des enfants de la classe, ma fille a été mise sur la touche pdt 1 an et les gamins ( filles et garçons qu'elle avait dans ses classes depuis pourtant la maternelle ) ne l'ont pas lachée. Trés long pour une gamine de 9 ans à l'époque....l'enseignante s'est vengée de moi à travers ma fille, c'est lamentable ! je ne rentrerai pas dans le détail, l'histoire est complexe et ça a même ricoché sur sa soeur ainée ( qu'elle avait eu dans sa classe l'année précédente ) qui est juste une classe en dessus, a été victime de violence physique dans son collège quand elle est rentrée en 6 ième en 2010. Résultat, les urgences direct = 2 mois d'ITT. Seconde plainte en février cette année ( et là j'ai pris 1 avocat ) mais à l'heure actuelle, aucune nouvelle ( ça fait 3 mois ).....Je ne me suis pas dégonflée et dés la rentrée 2009, j'en ai informé par courrier notre cher ministre de l'EN, j'ai nommé Monsieur le grand P. Chatel. Ensuite j'ai tiré toutes les sonnettes d'alarmes : assoc de parent d'élèves, assistante sociale, inspecteur de ma circonscriptionn ( qui à force d'insistance a fini par me recevoir ) et qui gonflé à bloc, m'a même envoyé une lette d'avertissement avec menace d 'amende parce que j'ai dù la déscolariser 2 mois dans l'année, elle n'en pouvait + et la phobie scolaire s'était installée ) , j'ai aussi été reçu par le médecin scolaire ( elle a des problèmes de santé ( perte auditive avec tympan perforé + problème visuel et j'ai dù changé 4 fois ses verres cette année là et l'enseignante n'a rien trouvé de mieux, que de lui faire passée les 3/4 de l'année au fond de la classe, elle m'a même dénigrée moi sa mère plusieurs fois et devant toute la classe ) + retard scolaire important, et j'ai rencontré 3 ou 4 pédo psy qui n'en avaient rien à foutre de cette histoire de fou...... Mais déni total et indifférence générale, on m'a fait passer pour ce que je ne suis pas, à sa voir,une menteuse cherchant " la m..... " Pour la rentrée 2010, dernière année en primaire avant avant l'entrée en 6 ième, j'ai réussi non sans difficulté ( j'habite un petit village ) à l'inscrire dans une autre école et depuis 1 mois et à ma demande, j'ai demandé 1 bilan orthophonique ( son instit ne s'est rendue compte de rien ??, elle maintient que ma fille n'a pas de problème ) = suspicion de dysorthograpie avec vitesse de lecture d'un niveaau CE2 . Pourtant depuis, elle fait de la boulimie = 10 kls en 1 an + trouble du comportement avec crises de nerfs pour 3 fois rien ( obsession sur ses cheveux et ne supporte pas ses erreurs quant aux devoirs maison et son travail en classe ). Et cerise sur le gateau, elle a parfois 1 discours qui me fait terriblement peur.......ça ressemble à une dépression ! Ha oui, j'oubliais, lorsque je l'ai inscrite dans cette nouvelle école ( privée parce que je n'avais pas le choix puisque toutes les portes se fermaient et cette école et quand même à 5 klms de chez moi ), j'ai dù donné à la nouvelle directrice, le dossier scolaire de ma fille......et le dernier commentaire de cette fameuse d'instit : relation famille/école désastreuse. Rien de +, mais la directrice a " tiqué et m'a fait attendre 15 jours avant
de me donner une réponse positive. A l'heure actuelle, ma fille ne va pas bien du tout et moi ça m'a rendu malade cette histoire, c'est devenue obssessionnel et je suis + que dégoutée par tout ce que représente l'éducation nationale remplie d'incohérences ! Mais comment, une femme qui n'est pas de la première jeunesse, qui a 4 enfants et approche de la 50 aine, peut-elle s'en prendre à une enfant sans défense, discrète au possible, timide, réservée ( qui ne sait pas du tout se défendre ni répondre aux attaques ) et modèle de sagesse au sein de toutes ses classes ?? Alors que faire pour ke justice soit rendue à mes filles......que
faire pour que cela s'arrète enfin pour mes 2 poupées qui sont complètement démotivées et
qui ne comprennent rien de rien à tout ce qui se passe, à toute cette montée de violence et de méchanceté gratuite en puissances......Voila ma petite histoire.
Je vais essayer de me coucher, mais depuis des mois et des mois, j'ai bien du mal à
trouver le sommeil......
Une maman + qu'écoeurée

Réponse
+7
moins plus
Bonjour,

J'avais un peu oublié mon intervention sur ce site le 23 février dernier...je ne suis pas coutumière des forums ( c'était la première fois) et je ne m'attendais pas à des réponses .
Ce qui me fait revenir vers vous, ce sont les premières réponses reçues aujourd'hui dans ma bonne réception.
En fait, je n'ai pas compris en lisant le premier message de mamou92, qui semblait s'adresser plutôt à un (e) enseignant (e).........je me suis donc connectée à nouveau sur le site droit-finances.net, et j'ai compris que ses premiers mots s'adressait en fait à LAman.
LAman, courrier du 1 avril en réponse à mon message du 23 février.
Réponse qui n'est pas arrivée dans ma boite de réception et à laquelle je ne pourrai pas répondre personnellement puisqu'elle n'accepte aucun commentaire.
Toutefois, je vais user de ce droit de réponse offert par le site ....

Je confirme l'intuition de mamou92, c'est un ou une prof.

1. " La Maman " ne cherche pas régler ses problèmes personnels par l'intermédiaire de son fils........
j'ai eu une scolarité tout à fait banale, plutôt bonne élève, aucun souci avec le personnel enseignant, puisque nous avions envisagé à ma sortie de troisième d'être prof d'allemand ou de maths.
J'ai fait des études supérieures, j'ai un travail, une famille, trois garçons, et suis toujours mariée, avec le même homme, à 52 ans.
Famille tout à fait "normale".

2. il n'est pas utile de plaindre mon fils, qui malgré tout reste un ado très heureux, sociable, très apprécié de son entourage, de ses camarades ....j'ai réussi au moins à préserver ça...

3. "Soignons la mère" et le fils pourra s'épanouir..............
le fils dont il est question est le troisième de la famille. Ses frères ont 27 ans et 25 ans..
Si je leur raconte qu'un (e) inconnu(e) m'a dit :
" d'aller me faire soigner, de placer leur frère en foyer,
que dans d'autres systèmes, j'écoperais d'une amende pour défaut d'éducation et que je devrais payer une pension alimentaire à l'Etat
et que leur frère paie de son échec scolaire, la stupidité de leur mère.........

ils seront MDR comme ils disent.
Et je pense qu'ils ne seraient pas les seuls, et vous LAman, avec tout le respect que je vous dois quant même, si vous me connaissiez , vous n'auriez pas tenu de tels propos.
Pour information, notre premier fils est vétérinaire et le second chef cuisinier dans un restaurant gastronomique.
Pas mal pour des parents amateurs.

En ce qui concerne mes neurones, ils sont encore très alertes malgré la cinquantaine (je suis chargée de recrutement et de formation).
Quant aux politesses envers mes neurones......

Je déplore que le seul message négatif, voire "malveillant" émane d'un (e) enseignant(e). Aucun réconfort, aucune aide, aucune remise en question ...
L'enseignant dans toute sa splendeur, intouchable, irréprochable, détenteur du savoir....

Nadia- 11 mai 2011 à 22:00
Bonjour à tous et toutes .
Je suis désolé pour ces profs qui pensent avoir la science infuse.
Qui pensent tout savoir sur tout ;vous n'avez pas à vous justifier .
Car les gens de cette espèce finissent en psychiatrie .
La vie ce chargera des ses personnes ,seulement elles sont trop aveuglées par leurs propre pensées pour se remettre en question .
Ils ne sont pas pédagogues et prétendent comprendre les enfants .
Aujourd'hui, ils considèrent les enfants comme un poids, ils oublient que demain c'est eux qui les recevront dans des maisons de retraites et le milieu hospitalisé ou autres structures.
Ils se rendent pas compte de leur comportement et de l'influence qu'ils possèdent .
Au lieu d'en faire un atout ,pour leur ouvrir les portes pour un avenir meilleure et prometteur, ils brisent nos enfants .
Réponse
+6
moins plus
Bonjour
Si vous avez des preuves de harcellements, c'est à la police qu'il faut vous rendre et porter plainte pour qu'une enquete soit diligenté
Cordialement

Réponse
+6
moins plus
Bonjour . Je suis moi-même dans le cas de Brigitte mon fils avait une scolarité normale jusqu'à cette année en bac pro compta .Sa prof principale passe son temps à le virer de cour pour rien ,à l humilier à donner des avertissements .Exemples :(N' a pas ses affaires ou n a pas fait son devoir ).
Elle le prendre comme mauvais exemple devant ses camarades de classes du coup la prof de français qui venait de la ban lieu de paris à fait de même .
Aujourd'hui mon fils est en dépression.
A 15 ans il pleur et refuse d aller au lycée il est arrêté par le médecin depuis plus de deux mois .
A son âge il découvre la perversité humaine et des insinuations raciste quel avenir nous voulons pour nos enfants ? I l ne faudra pas nous étonner de l'agressivité des jeunes .On ne reçoit que ce que l' on renvoi. Ils ont brisés mon fils, ses espoirs ,sa naïveté et ses rêves .
Nous avons opté pour un CFA .

Réponse
+6
moins plus
BONJOUR .
Moi aussi j'ai fait des démanches, assistante scolaire ,assistante de ma commune ,maison des ados, académie , le maire de ma commune , psy ,le médecin scolaire ,fcpe .
Mais rien n'a changer .
Courage ,écrivez au procureur de la république pour faire avancer la procédure, courage .

Réponse
+6
moins plus
Bonjour Estelle .C'est les mères de famille, qui ont contribuée à l'émancipation de la femme.
C'est d'accord pour le soutien je suis dans le 82 et vous ?
Mais comment faire ?
Impossible de communiquer mon portable en raison de personnes mal vaillantes.
Cordialement .

Réponse
+5
moins plus
Chère la man,

Je suis dans la même situation avec mon fils, que les mamans ci dessous. Bon élève, 17 de moyenne jusqu'en CM2. Il a intégré une école "élitiste" catholique (!!!) qui l'a complétement cassé. Je partage les sentiments de Brigitte. Pourtant, je suis ancienne élève de l'EAB JM, école dans laquelle j'étais très heureuse d'apprendre, d'aller à l'école et de m'épanouir, avec de supers profs. Toutes les mamans de cette école sont dégoutées...... I

l y a un vrai problème dans certains établissements qui souhaitent obtenir que des mentions TB au bac. Je vais changer mon fils d'établissement et probablement porter plainte pour harcèlement moral.

Réponse
+5
moins plus
bonjour à tous et à toutes,
J'ai eu le même problème avec mon fils qui ne cesse d'être harcelé par les enseignants. Puis une fois que nous ne laissons pas faire et que nous parents n'acceptons pas l'arbitraire les choses évoluent et c'est un cercle vicieux.
J'ai décidé de réagir et de scolariser dorénavant mon fils à la maison.
Nous en avons discuté et il est très réceptif.
Je sais qu'il n'aura pas à se soucier du dictat des profs et autres encadrants qui se pensent plus comme des john Wayne que comme éducateurs.
Je vous souhaite bon courage, mais je tenais à vous faire part de ma décision et vous dire qu'il n'y a pas de fatalité.

Réponse
+5
moins plus
Bonjour,
Idem pour mon fils.
Ce n'est pas un élève model, J'ai toujours essayer de faire du mieux que je pouvais pour soutenir les professeurs et les responsable du collège quand mon fils avait fait des erreurs, j'ai toujours refusé que mon fils ce serve de son hyperactivité "reconnu par plusieurs médecin depuis ces 5 ou 6 ans" comme excuse.
Mais certain de ces adultes soit disant impartial on du croire que tous leur était permis. certain seulement car même si les prof le trouve indiscipliné en cour et qui le sanctionne, il n'ont pas tous tord, je sais que mon fils n'est pas un ange.
ils confondent opinion personnel d'un élève et manque de respect. En effet quand mon fils donne son avis sur un sujets qui est différent de celui de son prof, il se retrouve avec un rapport sur le dos ou des heures de colles. et ceci n'est qu'une goutte d'eau insignifiante a coté de ce qu'il subit.
il est en 3° et cela dure depuis ça 6°. Depuis que j'ai déposer plainte contre un prof de math pour violence physique volontaire. ce prof trouvait que mon fils parlait trop en cour d'informatique, il l'a donc attrapé par la nuque et la soulevé de ça chaise. mon fils a du mettre un collier cervical pdt environ 15 jour, et la seul chose que les responsable mon demander était de retirer ma plainte car il fallait que je me mette a la place du prof. et qui ce met a la place de mon fils?

alors cher LA man je trouve un peu facile de jugé des parents et dire que l'enfant serait mien en foyer quand on ne connait pas la situation. Vous êtes comme ces "professionnel de l'éducation" qui sont borné et incompétent .

Réponse
+5
moins plus
Aprés lecture des faits je suis outrée de voir combien d'entre vous avez des problémes avec les professeurs.
Je suis mére de 3 enfants ( 9 ans, 7 ans et 2 ans), pas de probléme de ce genre encore, et j'espére ne pas en avoir. Seul l'avenir me le dira.

Je suis confuse de voir comment les directeurs d'établissement rejettent leurs responsabilités dans vos cas. Si les lettres des parents, les témoignages des camarades ne suffisent pas que faut'il faire?

La réponse est simple. A l'heure des technologies de pointe qui peuvent exister moi je n'hésiterais pas à demander à mes enfants de filmer les professeurs en questions à leurs insu. Histoire d'avoir des preuves en IMAGES.

Ensuite comme vous l'avez tous faits je contacterais les parents, les camarades afin de prévenir le directeur d'école................

Puis s'il le faut vraiment la preuve des preuves, celle de l'image qui sera trés difficile à contester.

Bon courage à vous tous et à vos enfants.

Réponse
+5
moins plus
Bonjour Nadia,
oui moi aussi, j'ai même rencontré le Maire lol, quant à écrire au procureur,
j'ai déposé la plainte dans un commissariat, en Juillet 2009 pour la première, donc presque 1 an maintenant, mais auncune réponse. Que faire d'autre....il a dù la mettre au panier quand elle est arrivée au tribunal puisque le harcelement scolaire n'est pas puni par la loi qui ne reconnait pas le délit et les flics n'ont jamais daigné convoquer l'enseignante ! Quant à l'ainé victime de violence physique, cela fera 3 mois à la fin du mois et 3 semaines en arrières, ils n'avaient tjrs pas convoqués les parents et la gamine coupable. Mon avocate me dit qu'elle ne peut rien faire de + parce qu'elle n'a pas accés au dossier et se porter partie civile, m'obligerai à sortir de l'argent pour une caution. Pas facile avec 1 seul salaire à la maison...
Cordialement

Ce document intitulé « Harcèlement de la part d'un professeur » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une