Anulation préavis départ

alanti - 25 nov. 2010 à 07:56 - Dernière réponse : feloxe 23722 Messages postés jeudi 25 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 10 décembre 2017 Dernière intervention
- 25 nov. 2010 à 08:50
Bonjour,
Bonjour,
Nous somme une famille avec 3 enfants en bas age. Nous sommes locataires sur l'ile de la Reunion depuis Aout 2010.
Après de nombreux appels (agence et propriétaire) sans suite pour :

- demander l'installation d'un groupe de sécurité pour le chauffe eau (sans lequel il y a risque d'explosion);

- demander une installation pour relier l'electricité à la terre (inexistante et à cause de quoi nous avons reçu plusieurs décharges);

Nous avons etablit une injonction de faire et les travaux ont finalement été réalisés.

Cette situation vécu depuis le départ de la location nous a poussé à remettre un préavis de départ prévus pour fin Décembre 2010 (préavis établit le 01-10-2010),
Mais actuellement nous n'avons rien trouvé pour nous loger. Nous avons demandé une anulation de préavis refusée par le propriétaire.
D'après les juristes contactés nous n'avons ancun droit malgrés nos enfants qui sont scolarisés à proximité et que nous soyons en période cyclonique, je ne sais pas comment faire et le propriétaire est intraitable. Je me sens pris à parti pour avoir fait respecter mes droits.
Quelqu'un pourrait-il nous aider car l'échéance approche et nous allons au devant d'une situation très difficile à vivre.

mon mail perso epifoi@yahoo.fr
Merci
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
feloxe 23722 Messages postés jeudi 25 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 10 décembre 2017 Dernière intervention - 25 nov. 2010 à 08:50
0
Utile
Vous avez donné votre congé et devez partir.Le proprio pourra demander votre expulsion si vous restez les frais étant a votre charge.Par contre il n'existe pas de préavis de 2 mois c'est 1 mois pour un meublé ou 3 pour un logement vide
Commenter la réponse de feloxe
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une