Signaler

Aide tiers personne

Posez votre question cricri26drôme 7Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 janvier 2016 Dernière intervention - Dernière réponse le 15 nov. 2017 à 13:33 par amhapi
bonjour,

invalide 3° catégorie, mon épouse doit cesser son travail pour s'occuper de moi.
Peut-elle dans ce cas toucher l'aide à la personne, du fait qu'elle est obligée de s'arrêter de travailler ? le montant sera en fonction de son salaire ou d'un barême ?
C'est la sécurité sociale qui la paye ou la CAF ?
merci
bien cordialement
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

il semble tout d'abord qu'il ya des conditions d'âge,

ci-dessous : un copié -collé du site http://vosdroits.service-public.fr/F2475.xhtml


Conditions pour continuer à en bénéficier
Condition d'âge

Vous devez être âgé de moins de 60 ans, âge à partir duquel vous pouvez bénéficier de l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa).

Condition de résidence

Vous devez :

résider en France métropolitaine

et être de nationalité française ou disposer d'un titre de séjour régulier.

Condition de ressources

Vos ressources ne doivent pas dépasser les plafonds suivants :

9.319,08 € pour une personne seule,

18.638,16 € pour une personne vivant en couple,

majoré de 4.659,54 € par enfant à charge.

Seul le quart des ressources provenant du travail de la personne handicapée est pris en compte dans cette évaluation. Les rémunérations versées aux stagiaires de la formation professionnelle sont assimilées à des revenus du travail.


Cordialement

Doris
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

L'allocation Compensatrice Tierce Personne dont il est fait mention dans le message ci-dessus n'existe plus, elle a été remplacée par la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) attribuée par les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) et versée par les CAF.

Le cas d'une personne percevant une pension d'invalidité est différent puisque les aides sont attribuées par la Sécurité Sociale en priorité à celles versées par la MDPH. (http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14202.xhtml)

Voici un extrait qui vous intéresse concernant la majoration pour tierce personne de la Sécurité Sociale :
"À noter :
si vous bénéficiez d'une pension d'invalidité de 3e catégorie et que avez besoin d'une personne pour vous aider, votre pension d'invalidité est majorée de 40 % (= majoration pour tierce personne). Cette majoration ne peut pas être inférieure à un montant fixé par décret (1 096,50 euros par mois au 1er avril 2013) ;
le montant des pensions d'invalidité est revalorisé chaque année."

http://www.ameli.fr/assures/droits-et-demarches/par-situation-medicale/votre-pension-d-8217-invalidite/montant-et-versement-de-la-pension-d-invalidite.php
C'est donc à vous de demander cette majoration à la Sécurité Sociale, si vous pouvez l'utiliser pour salarier votre épouse comme aidante pour qu'elle acquière aussi des droits à la retraite.

Pensez à demander d'autres allocations si vos ressources restent faibles comme l'ASI puis l'AAH et la PCH.

Cordialement,
Caitlyne
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La rémunération de l'aidant familial est exonérée des cotisations patronales de sécurité sociale. Et comme vous avez déjà bénéficié d'une réduction d'impôt et d'une exonération de charges sociales, vous pouvez vous même salarier l'aidant.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour!
La société AMHAPI, une auxiliaire de vie a domicile aident et accompagnent des personnes handicapées, des personnes dépendantes, des seniors à vivre chez elles en toute indépendance et en sécurité. Les auxiliaires de vie sont doués pour partager un temps de plaisir pour ces gens. Elles sont toujours à votre disposition à tout moment.
Merci!
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une