Mari demandant à sa femme de quitter le domicile [Résolu]

Isalelma - 17 sept. 2016 à 17:50 - Dernière réponse : sophiag 37830 Messages postés samedi 20 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 3 décembre 2017 Dernière intervention
- 18 sept. 2016 à 20:19
Bonjour,
notre fille vient de nous appeler en nous disant que son mari lui demande de quitter le domicile conjugal d'ici jeudi prochain.
Elle ne le souhaite pas et voudrait rester auprès de ses trois enfants mais le couple a de grosses difficultés à communiquer depuis longtemps et il vaudrait mieux une séparation dans l'immédiat.
Comment doit-elle réagir ? Nous l'engageons pour notre part à ne pas céder, d'autant que de son côté il pourrait bénéficier d'un logement de fonction.

Merci de vos conseils, cordialement.
Afficher la suite 

10 réponses

Répondre au sujet
feloxe 23733 Messages postés jeudi 25 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 16 décembre 2017 Dernière intervention - 17 sept. 2016 à 18:42
+3
Utile
1
Comment doit-elle réagir ?

Elle n'a pas a quitter le logement, si il veut séparation il doit quitter le domicile.Je lui conseillerais de prendre un avocat et d'engager une procédure de divorce
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Merci de cette réponse rapide qui nous conforte dans notre première impression.
Étant donné le caractère de chacune des parties, il est peu probable qu'il lui laisse la maison.
Nous comprenons bien qu'il faudrait qu'elle consulte rapidement un avocat mais ses moyens financiers sont très limités.
Merci en tout cas.
Commenter la réponse de feloxe
Misha-d'ok - 17 sept. 2016 à 19:35
+2
Utile
1
Bonjour,

mais ses moyens financiers sont très limités.

Voir pour l'aide juridictionnelle partielle ou totale en fonction.
Merci à nouveau, nous allons tout faire pour l'aider à passer cette période difficile.
Commenter la réponse de Misha-d'ok
sophiag 37830 Messages postés samedi 20 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 3 décembre 2017 Dernière intervention - 17 sept. 2016 à 23:03
0
Utile
Bonjour
Pourquoi dites vous que vous doutez qu'il lui laisse le logement ?
C'est une location ou un bien acheté ?

Commenter la réponse de sophiag
0
Utile
2
Bonjour,
je n'avais pas lu ce dernier message, désolée. La maison est un bien commun, le problème est que dans l'immédiat il leur devient très difficile de cohabiter et que l'un d'eux doit partir.
Comme lui dispose d'un logement de fonction, nous pensions qu'il pourrait provisoirement laisser la maison à notre fille et aux enfants, le temps de vendre la maison et de démarrer les démarches de divorce. Cela ne semble pas lui convenir.
Par ailleurs, j'ai pensé à une autre solution: n'est-il pas possible que les enfants restent dans leur maison, puisqu'après tout ils ne sont en rien responsables, et que ce soit les parents qui, à tour de rôle, viennent sur place s'en occuper ? cela représente-t-il un risque au point de vue légal ?
Merci de votre réponse.
Bonjour Isalelma,

Autre solution vous allez vivre un temps chez votre fille dans la maison.
En vous imposant le gendre devrait partir plus vite.
sophiag 37830 Messages postés samedi 20 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 3 décembre 2017 Dernière intervention - 18 sept. 2016 à 18:50
Bonsoir
Le JAF peut parfaitement attribuer la jouissance de la maison à Madame (votre fille) , le temps de la procédure de divorce si elle n'a pas les moyens , en surplus, si elle a la garde des enfants!
Et vous rajoutez qu'il a un logement de fonction, donc, l'affaire sera vite régler par le juge

Il faut qu'elle prenne rendez vous au plus vite chez un avocat
Commenter la réponse de Isalelma
0
Utile
1
Merci de toutes ces suggestions et conseils, je crois que la piste de l'avocat est la plus sensée et urgente.
Nous allons suivre de près la situation en espérant que les adultes sauront protéger les enfants.
Bonne soirée et merci
sophiag 37830 Messages postés samedi 20 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 3 décembre 2017 Dernière intervention - 18 sept. 2016 à 20:19
Quoi qu'il arrive, l'avocat étant obligatoire pour le divorce, il serait donc plus sage de commencer par la
Bonne continuation
Commenter la réponse de Isalelma
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une