Signaler

Rentabilité sociale de l'entreprise ?

Posez votre question Antoine - Dernière réponse le 24 oct. 2016 à 11:53
Bonjour,
Je soumis ici un petit challenge et fait appel à votre créativité ;)
Rentabilité
On calcul la rentabilité économique ou financière d'une entreprise:
• Rentabilité économique = (résultat d'exploitation - impôts sur les bénéfices) / (capitaux propres + dette financière)
• Rentabilité financière = (résultat d'exploitation - impôts sur les bénéfices - intérêts versés aux dettes financières) / capitaux propres
Comment calculeriez-vous sa "Rentabilité sociale" ?
Le calcul devrait montrer, le plus justement possible, qu'une entreprise utilise au mieux son capital et son succès économique en création (ou maintien) d'emploi.
La masse salariale serait en haut de la fraction. Que mettre comme diviseur ?
Pourquoi ce calcul ?
Un financement des régimes sociaux sur cette base devrait être plus juste et socialement efficace dans un context de lutte contre le chômage, et dans un contexte de concurrence avec des pays où la main d'oeuvre est très basse.
merci de vos suggestions.
Antoine
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
C'est un devoir ?
Antoine- 19 oct. 2016 à 12:20
Non - J'ai passé l'age des devoirs ... je me pose des questions fondamentales et espère une aide de spécialistes via un forum.
Quoi de plus naturel?

Merci de ne répondre que si la question vous interesse ;)
Répondre
Antoine- 19 oct. 2016 à 12:23
Pour information, j'ai commis cet article sur XperLink et souhaite approfondir la question suite aux nombreux mail que j'ai reçu par la suite :
http://xperlink.com/t-a-tout-essaye-contre-chomage-dette~2064
Répondre
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonjour,

Le but du forum n'est pas de faire vos devoir a votre place.
Antoine- 19 oct. 2016 à 12:15
Non - J'ai passé l'age des devoirs ... je me pose des questions fondamentales et espère une aide de spécialistes via un forum.
Quoi de plus naturel?

Merci de ne répondre que si la question vous interesse ;)
Répondre
Misha-d'ok- 19 oct. 2016 à 12:48
Merci de ne répondre que si la question vous interesse ;
L’intéressement n'est pas suffisant, si connaitre est un minimum pour vous répondre.
Donc je passe....
Répondre
Antoine- 19 oct. 2016 à 14:30
Je ne sais pas si connaître est un minimum pour me répondre ni ce que vous entendez par là.
Néanmoins, habituellement, sur un forum, on ne répond que si on le souhaite - quand on ne le souhaite pas, on se contente de ne rien faire (c'est un peu le principe), mais on ne se sent pas obligé d'expliquer à quel point on souhaite pas répondre ;(

Maintenant que le sujet est un peu grillé sur ce forum, je n'espère plus d'autres participations.
Tant pis ... je trouvais le sujet intéressant et il aurait profité de réponses éclairées.

Merci quand même
Au revoir
Répondre
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonsoir Antoine,

Quelle curieuse dénomination que rentabilité sociale !
Je vais néanmoins essayer de raisonner dans le cadre que vous avez posé.
Comme les capitaux, les salariés (capital humain) sont un facteur de production. En principe, juste avant de générer des charges (masse salariale), ils créent de la valeur. La masse salariale n'a donc pas de raison de figurer au numérateur.
Par conséquent, votre calcul devrait être plutôt le suivant :
résultat d'exploitation / effectif (en équivalent temps plein).

Je ne vois pas quel lien vous pouvez faire avec le financement des régimes sociaux.
Il est vrai que le financement basé uniquement sur les salaires est susceptible de pénaliser les entreprises à forte main d'oeuvre qui pourraient être tentées d'automatiser certaines tâches (ce qui crée du chômage).
Toutefois, pour la Sécurité sociale, il y a longtemps que les salaires ne sont plus la seule source de financement. En effet, la création de la CSG a opéré un financement généralisé à partir de presque toutes les formes de revenus.

Cordialement
Antoine- 24 oct. 2016 à 11:53
Bonjour Veuilleur62
Merci de votre réponse éclairée.

Pour répondre à votre remarque, je fais une simple constatation qui met le travail (ou la masse salariale) en droite ligne de mire d'un principe fondateur de nos sociétés : l’augmentation des 2 autres rentabilités est encore aujourd'hui (malgrès la CSG) proportionnelle à la diminution de la troisième : Une entreprise qui embauche AUGMENTE sa participation au financement du chomage, alors qu'une entreprise qui débauche DIMINUE cette même participation.
Nous avons globalement de bons gestionnaires à la tête de nos entreprises, donc ils ont, de plus en plus, la réduction des coûts (donc, de la masse salariale) comme objectif à court, moyen et long terme.

Ne pas vouloir changer ce principe peut avoir une de ces 3 causes:
1. on est le nez dans le guidon, incapable de voir plus loin que celui-ci (le nez)
2. on se moque de résoudre le problème du chômage (après tout, c'est bien pratique)
3. il n'y a pas de solution

Si nous ne sommes pas dans le troisième cas, le législateur est soit stupide, soit malfaisant, ce que je me refuse de croire !

Donc je cherche à comprendre POURQUOI c'est impossible !

La rentabilité sociale n'est pas un terme si curieux, il est sensé determiner dans quel mesure tel capital ou telle activité est efficace socialement. Votre calcule est intéressant, mais il va pénaliser les entreprise qui utilisent de la main d'oeuvre peu qualifiée (généralement moins payée), c'est pourquoi je préfère la masse salariale:

Rentabilité social = Valeur ajoutée / Masse salariale
Ou, comme vous le suggérez : résultat d'exploitation, au lieu de valeur ajoutée.

L'objectif est d'établir un calcul de "point sociaux" qui serait d'autant plus élevé que la rentabilité sociale serait faible, et servirait de "clef de répartition" du besoin globale de la société en terme de financement des régimes sociaux.
Globaliser ce besoin de financement est, selon moi, la seule façon de déconnecter les charges sociale de l'activité, et les entreprises les plus efficaces socialement seraient favorisées et donc plus compétitives.
Mécaniquement, on verrait le coût de la main d'oeuvre en France diminuer par rapport à ses concurrents.
Pour les PME, l'impact sur le chômage de masse que nous connaissons serait fulgurant.
Je ne sais pas encore comment calculer ces points ...

Qu'en pensez-vous?

Cordialement
Répondre
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une