Demission/pacs/suivre conjoint

heowyna 1 Messages postés mardi 21 mars 2017Date d'inscription 21 mars 2017 Dernière intervention - 21 mars 2017 à 10:57 - Dernière réponse : doris33 39578 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention
- 21 mars 2017 à 11:08
Bonjour à tous

Aujourd'hui, je viens vous demander conseils car je suis un peu perdue avec les infos que je trouve sur le net.

Voilà ma situation ou future situation.

Je suis en couple depuis un petit moment, nous habitons pas encore officiellement ensemble car nous sommes éloignés de 65 km.

Mon ami a trouvé un travail dans son coin et il ai prévu que je démissionne pour le rejoindre et enfin avoir une vie commune. Nous souhaitons nous pacser. Puis je prétendre aux allocations chômage pour suivi de conjoint si je démissionne dans les 2 mois après le pacs? En sachant que nous n'aurons pas de vie commune officielle? j'ai lu que la vie commune était obligatoire pour prétendre a cette allocation et les kilométrages sont t il assez importants pour pouvoir invoquer un suivi de conjoint?

Je vous remercie par avance pour l'aide que vous m'apporterez!

Bonne journée!!
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
doris33 39578 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention - 21 mars 2017 à 11:08
+1
Utile
Bonjour,

"Nous souhaitons nous pacser. Puis je prétendre aux allocations chômage pour suivi de conjoint si je démissionne dans les 2 mois après le pacs?"

oui


" En sachant que nous n'aurons pas de vie commune officielle? "

vous ne vivez pas à ce jour ensemble, mais vous vivrez ensemble plus tard dès que vous serez pacsés ou rapidement après. Donc c'est ce qui compte. Si vous viviez déjà ensemble, le motif de pacs ne serait pas valable mais cela serait celui de suivi de conjoint.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une