Signaler

Mari décédé - impôts sur les revenus de 2016 [Résolu]

Posez votre question FANNY9514 2Messages postés mardi 28 mars 2017Date d'inscription 28 mars 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 28 mars 2017 à 16:09 par jodelariege
Bonjour,
mon mari est décédé en février dernier, avec lequel j'étais mariée en séparation de biens. Je n'ai aucun revenu personnel.
J'ai renoncé à la succession compte tenu de la modicité de l'actif.
le service des impôts me réclame le paiement des impôts sur les revenus de 2016 soit environ 2.000 euros.
Est-ce que ce paiement m'incombe alors que je n'ai plus aucun revenu . Quels sont mes droits ?
merci d'avance
Utile
+0
plus moins
bonjour ;ces impôts concernent l'année 2015 non? où vous viviez en couple marié;car nous n'avons pas encore reçu la déclaration de revenu de l'année 2016,oui vous devez payer ces impôts meme si il s'agit de l'année 2016 où votre défunt mari était encore en vie
par contre n'avez vous pas la pension de réversion de votre défunt mari?vous pouvez demander aux impôts un paiement en plusieurs fois
FANNY9514 2Messages postés mardi 28 mars 2017Date d'inscription 28 mars 2017 Dernière intervention - 28 mars 2017 à 14:42
merci de votre réponse,
pour le moment, le fisc me réclame le solde du Ier tiers , et même le second tiers ( à échéance de mai 2017 ) pour un montant de 1050 euros, et le solde me sera réclamé lorsque la déclaration sera déposée .
je ne touche pas de pension de reversion car j'ai 52 ans ....
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour peut être avez droit à une allocation veuvage ;allez voir sur le site du" service -public à allocation veuvage..."
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une