Signaler

Reception lotissement privé vers ASL [Résolu]

Posez votre question perrichon - Dernière réponse le 20 avril 2017 à 18:00 par Josh Randall
Bonjour,
Président d'une asl dans un lotissement privé, pouvez-vous m'indiquer comment se passe la réception des parties communes par le lotisseur.
Nous venons d'apprendre verbalement que le lotisseur avait déposé en mairie un certificat attestant l'achèvement et la conformité des travaux du lotissement le 25/04/2016. En retour la mairie à procuré un certificat de non recours le 28/11/2016.
Or le lotissement n'est pas conforme au niveau des canalisations d'eau pluviale et l'enrobé à certains endroits est abîmé.
Notre intention était d'opposer une réserve lors de la réception du lotissement.
A ce jour l'ASL n'a pas été informée d'une quelconque réception par le lotisseur et le notaire.
Quels recours pouvons nous avoir sur ce problème ?

Merci de votre réponse
Cordialement

Ps: Je n'ai pas pu m'inscrire sur votre site ????
Utile
+1
plus moins
Bonjour

Si les travaux ne sont pas conformes à ce qu'il y a dans le dossier, le seul moyen est d'attaquer devant le tribunal civil vu l'absence de contestation de la conformité
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Parce que le lotisseur a déposé en mairie un permis d'aménager et que dans le dossier figurent tous les plans du lotissement que le promoteur s'est engagé à respecté.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour JoshRandall et merci de votre réponse
La non conformité est une chose mais comment la prouver s'il n'y pas eu de réception du lotissement par l'ASL.

Cordialement
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une