Signaler

Succession - assurance vie [Résolu]

Posez votre question teuguh 1Messages postés jeudi 12 octobre 2017Date d'inscription 12 octobre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 13 oct. 2017 à 13:33 par Toubaboumousso
Bonjour,
Nous, les 2 enfants héritiers, devrons nous payer un impôt sur le capital ou sur les intérêts au décès (j'espère lointain) de notre mère née en 1933 qui a versé à 83 ans 120.000 euros (provenant de la liquidation de son veuvage) sur un contrat d' ASSURANCE VIE souscrit le 28/11/1989, déjà alimenté à hauteur de 200.000 euros avant 1998 ?
En deuxième question, je souhaiterais être fixé sur les ABATTEMENTS de 30500 et de 152.500 dont bénéficie chaque attributaire. S'appliquent-ils autant de fois qu'il y a de contrats ?
Merci d'avance.
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Il y'a plusieurs questions dans votre question, je vais essayer d'y répondre le plus clairement possible.
Pour les versements effectués avant le 13/10/1998, ils seront hors frais de succession.
Ensuite pour la somme versée à ses 83 ans, elle rentrent en succession après un abattement de 30500 euros tout bénéficiaire confondu. Dans votre cas, 89 500 euros s''ont intégrés à la succession
Enfin, en ce qui concerne les abattements, ils s'entendent tout contrats d'assurance vie confondus.
Pour tous versements après le 13/10/1998 et avant l'âge de 70 ans , vous avez un abattement de 152500euros par bénéficiaires ( capital+plus values) et pour les versements après 70 ans vous avez un abattement de 30500 euros tout bénéficiaires confondus ( pour les versements après 70 ans, les plus values générées par ce versement ne rentrent pas en succession).
J'espère avoir été assez claire et avoir répondu à vos questions.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une