Signaler

Rachat d'entreprise (suisse)

Posez votre question HDHD82 1Messages postés vendredi 3 novembre 2017Date d'inscription 3 novembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 13 nov. 2017 à 23:03 par darkshark-magic
Bonjour à tous,

afin de pénétrer le marché suisse et pour simplifier les démarches, mes deux associées et moi-même allons racheter une société. Mes associées disposent de fonds propres et vont pouvoir apporter les dizaines de milliers de francs suisse nécessaires à l'achat.

Pour ma part, je suis au centre du projet et participe à son accomplissement.
Nous avons déjà une société en France et avons limité le capital à 3000€ afin de pouvoir apporter chacune 1/3 en numéraire.
Je ne souhaitais pas entrer au capital via un "apport en industrie" à cause des risques apportées par les clauses en découlant (perte de ma qualité d'associé sans justification, etc.)

Ma question : Comment puis-je une nouvelle fois obtenir ma part du capital (~1/3) de cette nouvelle société, si je ne contribue pas à son rachat ? Si l'apport en industrie fonctionne comme en France, je ne veux pas prendre le risque d'être écartée si une nouvelle direction décidait un jour de se débarrasser de moi en tant qu'actionnaire...

Merci d'avance, j'ai peur d'être dépossédée de mon travail dans cette nouvelle organisation qui se crée.

H.D.
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Je ne connais pas le droit suisse mais une solution semble envisageable :

Vous constituez une société holding avec vos 2 associés avec un capital détenu à 1/3 (comme pour votre société existante). Cette société se porte acquéreur des titres de la société suisse (qu'elle détiendra donc à 100%)
La somme nécessaire au rachat des titres de la société suisse est apportée en compte courant par vos associés.
Indirectement vous détenez 1/3 de la société suisse.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une