Taxe d'habitation et colocation

christjak60 - 14 nov. 2017 à 12:54 - Dernière réponse : flocroisic 16492 Messages postés samedi 29 mars 2008Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention
- 18 nov. 2017 à 14:35
Bonjour,
Nous sommes en colocation depuis plus de 12 ans, un couple d'amis et moi même. Depuis le début de la colocation, la taxe d'habitation est au nom du colocataire et il est mensualisé pour celle-ci. Il a déjà été prélevé depuis le début de l'année mais cette année, pour une raison que le centre des impôts ne nous a pas indiquée, la taxe d'habitation a été mise à mon nom.
Résultat, le colocataire doit faire la demande afin d'être remboursé des prélèvements déjà effectués et moi je dois payer la totalité de la T.H. 2017.

Ce changement de nom sur la T.H. est-elle normale ?

Cordialement
Afficher la suite 

7 réponses

Répondre au sujet
+2
Utile
Bonjour,

En colocation, la Taxe d'habitation peut être éditée par le trésor au nom d'un seule occupant. En outre, cette taxe est bien dû par tous les occupants. En effet, dans le cadre de la colocation, il faut se mettre d'accord sur la répartition du paiement de cette taxe. La logique voudrai que si vous êtes trois occupants, vous divisez par 3 !

Donc :

-Si j'ai bien compris, vous avez de la chance car pendant 12 ans vous n'avez pas payé un euro de taxe d'habitation, un autre colocataire a tout pris en charge !
-La colocation doit payer la totalité de la taxe. Peu importe si c'est à votre nom ou celui de quelqu'un d'autre
-"Ce changement de nom sur la T.H. est-elle normale ?" Normal je ne sais pas, mais ça ne change rien !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Komar
doris33 39913 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par doris33 le 14/11/2017 à 17:57
0
Utile
4
Bonjour,

"En colocation, la Taxe d'habitation peut être éditée par le trésor au nom d'un seule occupant."

pas tout à fait, il est parfaitement possible qu'une taxe soit à plusieurs noms.

quelques informations générales :

https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/je-vis-en-colocation-ou-en-concubinage-qui-doit-payer-la-taxe-dhabitation

mais comme le dit komar, vous avez eu de la chance que la personne ne vous réclame rien pendant 12 ans !!


Bien cordialement
Bonjour Doris,

En effet, il est possible de demander de rajouter des noms sur l'avis, merci de le faire remarquer :)

Bonne journée
christjak60 > Komar - 18 nov. 2017 à 13:30
Bonjour,
Je ne suis pas resté 12 ans sans payé de T.H., celle-ci était au nom du colocataire qui la payait et nous nous arrangions ensuite pour la répartition.

doris33, suite au lien que tu as mis, le colocataire a été voir au centre des impôts en a parlé et la personne qui l'a reçu lui a dit que ces infos n'étaient pas correct et qu'il ne fallait pas croire tout ce qu'il avait sur internet, même sur leur site !!!!!!
doris33 39913 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 18 nov. 2017 à 13:32
Et bien, ok, message reçu, les informations du site des impôts ne sont pas fiables !

A qui se fier -:))
flocroisic 16492 Messages postés samedi 29 mars 2008Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention > doris33 39913 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 18 nov. 2017 à 14:35
C'est surtout que ma personne vue n'avait pas envie de s'embeter à tout rechanger
Commenter la réponse de doris33
0
Utile
bonjour,
Sinon, voici une solution simple à appliquer : vous téléphonez au Centre Prélèvement service dont vous dépendez pour la mensualisation, vous leur exposez les faits et demandez le rattachement de votre taxe sur la mensualisation de votre ami.
La mensualisation repartira comme les années précédentes au nom de vos amis sauf que la taxe 2017 sera à votre nom, ce que votre centre des impôts ne peut pas modifier.
Commenter la réponse de tof51430
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une