Réception de maison neuve

ISA1363 2 Messages postés jeudi 30 novembre 2017Date d'inscription 5 décembre 2017 Dernière intervention - 5 déc. 2017 à 14:41 - Dernière réponse :  Marley
- 5 déc. 2017 à 15:44
Bonjour,
Je pré-réceptionne ma maison dans quelques jours et j'aimerai quelques précisions.

Lors de la dernière visite du chantier, j'ai constaté quelques anomalies, à savoir :

- une cloison fait 64 cm au lieu de 70 cm (est ce tolérable ?)

- un appui de baie vitrée est cassé dans un angle 2/3 cm² je sais que c'est pas énorme mais quand j'achète une voiture neuve elle n'a pas une aile écorchée !!! (réponse du conducteur de travaux : ça arrive c'est pas grand chose et si on répare ça ne tiendra pas !!!!!) dois-je le mentionner dans le PV des réserves ?

- les nourrices étaient prévues dans 2 pièces et le plombier en a rajouté (un paquet) dans une autre pièce (réponse du cdt : votre maison est grande il fallait bien ça !!!!) mais on ne m'a rien demandé et ces dernières nourrices me gêne énormément car elles me privent de place et du coup je ne peux plus mettre mon lave linge où il était pourtant prévu !!! Dois-je aussi mentionner ceci dans les réserves ? Mais je vois pas comment le constructeur va pouvoir lever ces réserves là !!!

Merci à tous et toutes de m'éclairer sur ces différents points car la date approche et je stresse un maximum !!!
Afficher la suite 
2Messages postés jeudi 30 novembre 2017Date d'inscription 5 décembre 2017 Dernière intervention

3 réponses

Répondre au sujet
+1
Utile
Bonjour,

Vous devez TOUT mentionner, ces problèmes seront à résoudre par le constructeur.
Commenter la réponse de Marley
+1
Utile
Soyez très vigilante, ne vous laissez pas embobiné par qui que ce soit, soyez ferme.
Commenter la réponse de Marley
ISA1363 2 Messages postés jeudi 30 novembre 2017Date d'inscription 5 décembre 2017 Dernière intervention - 5 déc. 2017 à 15:43
0
Utile
Merci. C'est ce que je ferais alors !
Commenter la réponse de ISA1363
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une