Ouvrire un compte bancaire

boulali - 14 janv. 2018 à 13:15 - Dernière réponse :  boulali
- 14 janv. 2018 à 16:48
Bonjour, la caisse d'épargne vient de me fermer mon compte individuels sans justifiée la fermeture. j'ai fait plusieur banque en agence et en ligne impossible d'avoir une refus écrit pour un compte professionnel et particulier , meme en ligne refus sans date ni nom. impossible de présenter ce genre de refus a la banque de France. que doit je faire pour avoir un refus par écrit pour un compte professionnel et particulier. merci de votre conseil. cordialement
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
+1
Utile
1
Bonjour,

"vient de me fermer mon compte individuels sans justifiée la fermeture" J'imagine que vous connaissez la raison de cette clôture, surtout si toutes les autres banques refusent de vous ouvrir un compte... ? Elles ne seraient pas réticentes s'il n'y avait pas de problème !

Exiger un refus écrit lors d'un rendez vous pour ouvrir un compte.

Bonne journée
je vous assure que je n'ai pas recu de reponse de mon ex conseillère qui est aussi la directrice d'agence n'était pas au courant de la fermeture de les 2 comptes (compte courant et livret A ) que c le siége qui a pris la décision. Je voulais envoyé un AR pour demander pourquoi cette fermeture, elle m'a repondu que la banque n'était pas obligée de justifié cette fermeture. Je suis auto-entrepreneur, j'ai un snack et mon compte n'est alimenté que par de l'espèce. Je lui est proposé d'ouvrir un compte professionnel. Elle m'a repondu qu'elle ne pouvais rien faire. Les autre banque refuse car c'est un snack et que il y a que de l'espèce qui alimente le compte. Par Internet a peine fini ma demande que J'ai un message qui me dit (nous sommes désolé, nous ne pouvons donner suite a votre demande ) a savoir que mon chiffre d'affaire n'excède pas 1000e a 1500e par mois. Cordialement
PS: Je n'ai jamais eu de problème avec mon compte a la caisse d'épargne
Commenter la réponse de Komar
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une