Posez votre question Signaler

Maison vice caché besoin aide svp [Résolu/Fermé]

elbosco - Dernière réponse le 24 mars 2010 à 18:21
Bonjour,
Nous avons acquis début novembre 2007 notre première maison et nous le regrettons déjà. En effet 10 jours après avoir emménagé, nous avons remarqué que le mur d'une chambre était détrempé. Il s'avère en fait que le pignon de façade est à ravaler complètement. Je précise que je suis passé par une agence pour ne pas avoir de problème et que finalement c'est le contraire. Je n'ai pas vu ce problème de façade lors de la visite car:
- une grande armoire et des cartons étaient empilés devant le mur de chambre
-l'agence et l'ancien proprio nous avaient dit que la maison était saine et que ce coté était mitoyen (pas en totalité mais lors de la visite nous l'avons cru)
-un diagnostic fait par une agence spécialisée pour notre prêt immobilier taux zéro stipule bon état des façades.(il croyait aussi que ce coté de façade etait totalement mitoyen
Bien sûr nous avons signé la fameuse clause de non recours vice caché; le notaire nous ayant dit que sur les anciennes maisons il n'y avait plus de garantie décennale et que cette clause était dans les contrats de vente.
-aujourd'hui j'ai une chambre insalubre (mur moisi) et j'ai un rapport d'expert signalant le mauvais état de la façade et que ce problème ne date pas d'hier.
-l'ancien proprio ne veut rien savoir
l-agence immobilière non plus stipulant qu'ils ne sont pas des professionnels du bâtiment (simple mandataire lors des ventes)
Qui peut nous aider ou nous renseigner correctement?? suis je obligé de prendre un avocat( avec l'endettement de la maison je ne pourrais pas le payer)?
ma femme est en dépression et c'est un véritable cauchemar
merci d'avance
Lire la suite 
Réponse
+44
moins plus
Bonjour,

problème assez classique dans les ventes immobilières. Pour faire simple dans le cadre de ce forum, je vais essayer de répondre dans l'ordre des questions.

1°) il y a bien vice caché, dans la mesure où le ravalement est imposé pour que le lieu ne soit plus "impropre à sa destination"
2°) la clause de non garantie figurant au contrat est en effet classique mais ne s'applique pas lorsque le vendeur est de mauvaise foi, c'est-à-dire lorsqu'il connaissait le vice et qu'il ne l'a pas signalé au moment de la vente
3°) il y a éventuellement un recours en nullité (pour faire disparaître la vente) en raison d'une erreur sur la chose (l'absence de mitoyenneté totale du mur)
4°) le rapport d'expert n'est pas d'une grande utilité s'il n'a pas été réalisé en présence du vendeur
5°) oui, il faut un avocat car le litige relève du TGI et pour les questions de règlement il faut monter un dossier d'aide juridictionnelle
6°) l'agence a une part de responsabilité si le vendeur est reconnu de mauvaise foi car elle doit prendre tous les renseignements utiles et en tant que professionnel elle est à même de vérifier l'état des murs intérieurs et la réalité de la situation de mitoyenneté, elle a même l'obligation de le faire !!
7°) concernant le crédit, voir avec l'assurance si la dépression de Mme peut être reconnue médicalement et éviter ainsi une part des remboursements, voir la totalité selon comment est souscrite l'assurance, 50-50 ou 100 % sur une seule "tête" (c'est la première chose à faire !!)
8°) enfin, il faut au préalable être sûr de votre "objectif" avant d'engager une procédure (1 an à compter de la signature de la vente pour le faire, délai impératif interrompu seulement par une action en justice); si vous voulez obtenir une baisse du prix ou la réalisation des travaux, il faut oublier l'erreur; si vous souhaitez anéantir la vente, les deux options sont cumulables.

J'espère avoir un peu éclairci la situation, n'hésitez pas à reprendre contact.

Que la force soit avec vous !

gaylord- 2 mai 2009 à 09:44
bonjour

j'ai vu que vous vous y connaissiez en droit immobilier et en vice cachés, je sais pas si mon cas rentre dans un vice caché j'ai cheté une maison en octobre 2008 avec cuisine equipée mais il s'avère que les anciens propriétaires ont récupérer un accessoire fondamentale pour le bon fonctionnement de la plaque de cuisson ce n'est pas pour le prix que cela coute mais c'est un cumul de plusieurs chose que l'on a decouvert a la suite de notre emménagement

j'ai été voir l'agence immobilière qui m'a dit qu'elle ne pouvait rien faire, j'ai contacter le notaire qui m'a demandé de faire un courrier en lui expliquant le problème ils ont essayé de contacter les anciens propriétaires mais ils ne donne plus de nouvelles

je sais pas vers qui je peux me retourner
lbigaret 12783Messages postés samedi 20 septembre 2008Date d'inscription ContributeurStatut 5 juillet 2014 Dernière intervention - 22 oct. 2009 à 11:05
Désolant mais vous allez perdre plus en temps, en énergie donc en argent qu'en changeant simplement cette plaque.
logan5757- 22 oct. 2009 à 08:19
Bonjour,
Bonjour,
Bonjour,nous avant signe le compromis de vente pour une maison avec travaux et nous avons monte le dossier de pret qui nous a été accepter mais un mois après nous avons apris que la maison été dans une zone classée monument historique donc surcout des travaux .Pour les fenetre , le façade ect nous avons du refuser le pret a la banque car le montant des travaux depasser de 20000 euro ce que nous avons estimer. Maintenant l agence immobiliere nous demande de payer 5 pour cent du prix de la maison . Nous voulions savoir si il a l droit et si l agent immobilier avait le devoir de nous informer que ce bien été classée monument historique . Merci d'avance
jerome- 24 mars 2010 à 08:42
Bonjour,

Mes parents âgés vendent leur maison dans le sud de France prêt de Marseille. Mon père ingénieur TP à construit un beau "pont" maison de 260m2 en béton banché avec BE et gros terrassements avec l'aide d'un architecte, ceci en 1978.

La maison présente une fissure de 2 mm sur une aile arrière du au tassement des argiles (le reste est posé sur du roché) suite au période de sècheresse et aux changement climatique.
Ce type de défaut peut il être considéré comme un vis caché ?
Fait il parti des risques naturel ?
L'acheteur peut il avoir un recours ?
Comment peut on se prémunir d'une réclamation ultérieure ?

D'autre part la maison est en assainissement individuel c'est à dire les eaux de fosse septique partent directement chez le voisin ou presque.
Est conforme à la législation à laquelle la maison est soumise (construite en 1978)?
Qu'elle modifications doivent être faites ?
Quel recours possible pour l'acheteur ?


Merci de votre aide.

Cordialement
tateooetugo 77Messages postés mardi 9 décembre 2008Date d'inscription 4 juin 2010 Dernière intervention - 24 mars 2010 à 18:21
un vice caché est caché intentionnellement...
si le prix de la maison tient compte de la fissure, si il y a une expertise qui garantit au futur acheteur qu'il n'y a plus de risques.. no problemes...
il y a une difference entre un vice caché, un vice de constrction et le vieillissement des materiaux et le risques liés aux terrains...
Réponse
+23
moins plus
Bonjour, comme je vous comprend, nous sommes des victimes de vice cachés nous aussi et nous vivons l'enfer depuis pres de 2 ans. Le seul encouragement que je peut vous donner est qu'il y a une lumiere au bout du tunnel et que je suis presentement en demarrage d'une fondation pour les victimes de vices cachés. j'ai contacté certain organisme et ils sembles vouloir s'impliquer. nous pourrions peut-etre unir nos effort pour sortir de cette enfer. vous pouvez me contacter si vous voulez plus d'information. merci

une famille qui vous comprend

maxserv- 3 oct. 2009 à 05:41
je suis decuragee jai achette le cauchemare de ma vi me enfants sonts asmatiquite je suis tres deprimeee lit cette letre svp et repond moi (je suis residant a mtl depuis belle des annèe
mon probleme est que jai achete une maison en sept 2008 jai fai faire impection passer chez le notaire ,question de me proteger un jours ,quand nous somme rentree a la maison en 2008 ma copine etait en depression , moi j'avais la Joie de folie nouveau achat,ect..
la siuiation s'agrave a un point que ma copine m’a convencu de vendre ,une chance la dessicion final etait pas prise le temps a passé ,c allors que jai pris 4 semai de conge por verifier mon sou-sol voir de quoi avait l'aire l'issolation du sou-sol jai commencer
en fesant un petit troue je vois que l'isolant est pas conforme a mon gout ma copine appele un expert ,lui me dit je peut fair un troue ailleur je repond oui allez yc vous lexpert,et la surprise plein de moissisure et pire encore le bois qui ser a faire le cadrage des murs est purie tres purie,tellement purie qu'il s'emiette ,des fissures que l'eau penetre rapidement et des travaux a la planche , bref j’ai appellé mon agent de vente il a constate le fait ,jai rappelee l'inspecteur qui est venue voir le fait et afirme que ce bien une vice cache jai appele la caisse avec qui jai mon hypotheque eux ils se lavent les mains. J’ envoyait une letre a l'encien proprio qui n’a pas donne signe de vie. jai appellait mes assurence eux rien a faire jai fait affaire avec une avocate qui veut que je fasse aprofondit les travaux ce qui veut dire plus d'argent,on parle de min.de
20 milles dollars et ce,on pas fini de defaire les murs.on ne sait plus quoi faire ni comment faire,
On est jeune couple avec trois enfants, on travail a temps pleins, et je peux vous assuré que notre situation on s’arrache les chevuex et on en paase.

jai acheté des dessumificateurs et purificateurs d'aire ,en plus la sante de ma famille qui se fait toucher ,un qui dort mal l'autre ce leve bcoups la nuit ect..bref je fait appele a vous voir si vous pouvais m'aider a faire bouger quelqu'un tout etait camoufle avoir sue ce que je voie jamais jaurais fait une offre ,le vendeur c'est aranger pour que tout ce fasse avec l'inpection le notaire le pret la vente tout pour moi quelque chose cloche ? aide moi svp excuse mes faute d'hortographe je vous dit un grand MERCI et j'attend des nouvelles avec espoire je vous dit aurevoir MERCI.....

Bien a vous.
) aide moi avec les organisme que tu parle dans le forum svp jai bsoin d'aide c plus koi faire merci aurevoire
Vali- 20 oct. 2009 à 10:18
Bonjour. je viens d'acquérir une maison, soi-disant de nos rêves. Hors 1 mois après, nous avions des problèmes de débouchage des canalisations. Cela a recommencé deux mois après avec invasion d'insectes pour arriver à l'expertise d'un service de débouchage et apprendre qu'il fallait ouvrir le sol pour remplacer toute la canalisation et refaire le dallage. Frais onéreux. Et le sol n'est pas encore ouvert, j'appréhende de connaître si il n'y a pas d'autres soucis. Je compte monter une société en aide au futur acheteur pour éviter que leur coup de coeur pour un bien ne devienne un calvaire. Mais ce serait bien de partager nos idées ou de nous associer, car je trouve cela inadmissible, ayant deux enfants, la vie étant chère, on ne peut se permettre d'avoir encore à payer un bien qui est déjà très chère à la base. Merci d'avoir laissé vos témoignages car cela me réconforte que l'on n'est pas assez renseigné lors de l'achat d'un tel bien et qu'il y a des solutions.
jacarl- 1 nov. 2009 à 13:06
bonjour je suis interressé par le nom et l'adresse de l'association qui risque de s'occuper des normes parassismiques merçi de me la communiquer.
jacarl- 9 déc. 2009 à 17:22
bonjour l'association ?????elle en est ou????je suis interressé ...je suis en proçes pour des malfaçons...absence s de normes parasismiques..tu as mon mail ....j'attends des nouvelles... merci ..salutations
djs- 2 mars 2010 à 22:24
bonsoir j aimerai en savoir plus sur votre association car j ai moi meme acheter un bien avec un vice caché merci n hesiter pas a me contacter
Réponse
+8
moins plus
bonsoir,
vous pouvez demander la nullité de la vente article 1641 du code civile !
la clause de votre notaire est nulle!
c'est justement parcequ'il y a trop d'histoires comme la votre que nous proposerons en octobre 2008, l'inspection préachat, utilisé dans presque tous les pays du monde mais pas en france!
prenez un avocat et parlez lui de l'article 1641!
Je suis architecte, si vous avez besoin de conseils suplémentaires.
JA

just379- 24 sept. 2008 à 19:45
il serait important s'il y a eu des fissurations int et ext suite à la secheresse de 2003 de savoir si elles ont été rebouchées? il y t'il eu des reprises en sous oeuvre? des temoins sont'ils installés? il me faudrait un peu plus d'informations!
j'ai expertisé une maison dans le 31 cette semaine, ou la commune subit un arrete de secheresse presque chaque année, les fissures se reouvrent... c'est catastrophique, et l'assurance ne veut pas prendre en charge dles reprises en sous oeuvre car la maison a été construite de facon artisanale!!!!!
attention aux fissurations!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
samo- 4 janv. 2009 à 12:45
Bonjour,
Nous venons de signer un compromis e vente le 4 décembre 2008,En faisant une visite hier nous avons découvert des infiltrations dans le toit à pouvoir entrer un stylo et aussi en allant sous le toit nous avons decouvert que il y avait beaucoup de tasseaux en bois fissurés et m^me cassées. La signature est prevu an mars 2009 que pouvons nous faire ,merci de me repondre au plus vite
KARO- 29 août 2009 à 22:34
Bonjour,

je me permet de venir a vous car je vois que vous en savez beaucoup sur le vice caché, je viens de signer un compromis de vente le 25 aout 2009, donc je suis encore dans les temps pour annuler cette vente.

je suis mère celibataire de 27 ans avec 2 enfants a charges, on vas dire la bonne proie lol, j'ai visiter un logment qui m'as plus de suite très avantageux.....par rapport surface "qualité" prix, en passant directement avec les propriéaire.

selon le compromis de vente du notaire il stipule:

assainissement: le vendeur déclare:
ignorer totalement le type d'assainissemet affèrent à l'immeuble vendu.
concernant l'assainissement :
ne pas avoir été mis en demeure d'effectuer des travaux a ce sujet
qu'il a rencontré jusuq'as ce jour aucun problème technique ou juridique a se sujet
qu'il a rencontré les problème suivant:
l'acquereur déclare avoir été informé par le vendeur:
des connaissances qu'il a sur le systeme d'assinissement afférnt à l'immeuble objet des présente et en faire son affaire personnelle
de la possibilité de charger un service privé des eaux de faire des recherches sur laconformité du système (cout 100/150euros) et ne l'avoir exiger

se qui veus dire que les travaux sont pour moi?

pour l'amiante, il y en as dans l'entré, il disent que le vendeur déclare: reconnai voir ete informé que le code de santé prevoit que les personne pphysique n'ayant pas satisfait à leurs obligation de recherche, de controle ou de réparation avant la date limite prévue par se code sont passible de l'amande prévue pour les contravention de type 5, il declare par concequence vouloir faire son affaire personnelle de l'application éventuelle de cette sanction. je ne comprend rien

le noraire me dis en gros ça veus dire il y as ça et ça et ça mais vous êtes libre de faire les travaux de suite ou plus tard ou dutout.

mais cela va de la santé de mes enfants. pui je demander que les vendeur effecte eux memeles travaux sans toucher au tarif?

pouvez vous me répondre je ne sais vraiment pas koi faire, je ne connais personne.

merci
lbigaret 12783Messages postés samedi 20 septembre 2008Date d'inscription ContributeurStatut 5 juillet 2014 Dernière intervention - 7 sept. 2009 à 13:05
On va supposer qu'il s'agit d'un appartement....? Pour ce qui concerne l'assainissement alors il s'agit d'un problème de copropriété et vous devriez en savoir plus en joignant le syndicat des copropriétaires à ce sujet.
Pour la présence d'amiante dites nous ce que stipule le certificat.
COCO- 20 mars 2010 à 14:37
Bonjour
Nous avons acheté un bien immobilier en copropriété,en 2008 et la locataire lors d'une rencontre en février 2010, et parce que nous avons constaté, lorsque mon mari à voulu installer un radiateur électrique, qu'il y avait des fissures au niveau plancher partie horizontale et partie verticalle jusqu'à la fenêtre.
La locataire agée, nous a alors dit que l'ancien propriétaire devait mettre une étai au dessous lu plancher mais qu'il nosu l'a vendu avant de le faire.
Que pouvons nous faire aujourd'hui ?
Merci de vos conseils.
Réponse
+6
moins plus
Une France de propriétaires, coûte que coûte, et à n'importe quel prix. les prix exorbitants et les durées des prêts des dernières années menacent les propriétaires qui risquent de trainer leur boulet a vie, ou de le revendre à perte,

d'autant que les prix de l'immobilier dégringolent et que nous sommes qu'au début du dégonflement de la bulle
"A l'achat d'un bien immobilier ancien, en principe il y a une clause "vices cachés"
les biens vendus sont délivrés dans l'état ou ils seront au jour fixé pour l'entrée en jouissance, Il n'est pas tenu à la garantie des vices cachés des vices de constructions, qu'ils soient apparents ou cachés"

Avant d'acheter il faut prendre son temps, c'est un engagement qui peut s'avérer dramatique.
Il faut faire expertiser son bien par un professionnel ou un ami maçon. Prendre rendez vous avec les services de l'urbanisme pour connaitre les projets et enfin aller plusieurs fois et a différents moments de la journée pour juger de l'environnement et du voisinage.
Attention les AI sont aux abois et toutes astuces sont utilisées pour vendre, il faut éviter de faire une d'offre écrite dans la précipitation.C'est un acte qui engage.

Un conseil, attendre, attendre, que les prix permettent d'acheter sans se ruiner et en ne dépassant pas des durées de 15 a 20 ans

Cela doit être considéré comme un bien de consommation, un toit, et ne doit pas devenir un achat compulsif qui fait le lit de certains prédateurs de l'immobilier pour s'enrichir sans se fatiguer.


Bon courage

agrippinegorgonne- 30 mars 2009 à 08:22
Bonjour Pigeon

Vous avez 1 000 000 de fois raison , EN FRANCE LES CREDITS A LA CONSTRUCTION NEUVE , QUI NE SERVENT QUE LES BANQUES , LES ARCHITECTES , LES CONSTRUCTEURS MAFFIEUX , LES ENTREPRISES FICTIVES QUI S 'enrichissent sur le dos de malheureux clandestins exploités dans des conditions sordides ( ce qui est la réalité bien cachée )

puis , suites aux inévitables malfaçons de constructions ratées , engraissent avocats , experts , au bout de la chaine huissiers de justices pour dettes accumulées à cause des imprévus .

Si des crédits sont possibles , il faut acheter du déjà construit de qualité , si mises aux normes actuelles TVA à 5 , 5 % , les marchés "se cassent la gueule " , les 3/4 des agences immobilières vont fermer en 2009 , des tas de maisons sont à vendre pour divorces et autres drames .(Attention aussi CHEZ LES NOTAIRES AUX CLAUSES DISCRETES DU TYPE : ACHETE EN L ' ETAT , ET AUX VICES CACHES )

Il est urgent que les Français ouvrent les yeux et prennent conscience de l ' engrenage dans lequel ils seront happés en faisant construire , je le répète / AUCUNE LOI N ' EST RESPECTEE ET AUCUN TRIBUNAL OU INSPECTION DU TRAVAIL NE LA FAIT RESPECTER .

Agrippinegorgonne .
jacarl- 10 déc. 2009 à 16:16
bonjour. pour tous les scandales construction malfacons vices cachés...pourquoi ne pas ecrire au ministere de la justice pour le signaler... je pense que je le ferais très bientot....les juges non réactifs les experts font ce qu'ils veulent..il faut que cela se sache... un avocat vient de me dire (il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans votre tgi.
lesassureursbanditsetescrocs - 10 déc. 2009 à 20:44
Bonjour Jacarl .

Vous avez raison , j ' ai écrit à Madame ALLIOT - MARIE , malgré que nous ayions reçu une réponse nous indiquant que le ministère de la justice , ne puisse intervenir dans une proçédure en cours .

L ' affaire de l' expert judiciaire voyou , INTOUCHABLE AU NIVEAU REGIONAL , a été transmise , par les services de Madame La Ministre , à la direction générale construction , je ne peux en dire plus actuellement , mais , j ' engage TOUTES LES VICTIMES A " FRAPPER HAUT" , à condition d ' avoir de sérieuses preuves irréfutables .
Réponse
+3
moins plus
bonjour tou(te)s,

ma copine et moi viennent de faire une offre pour acheter un appart... et donc on se renseigne au maximum.. et vos histoires font peur.. j'ai une question.. j'ai une doute sur une chose précise: il y a un cloison dans l'appartment mais je me demande si ca n'a pas dû etre n mur porteur, le plafond n'est pas entierement droit (ni le sol, ancien immeuble a paris) et le cloison est legerement courbe comme si le plafond serait trop lourd.. est-ce que un des elements qui font parti des controles obligatoir à faire par le vendeur ou est-ce que je dois engager un expert moi meme avant de signer une promesse?
et vraiment desole pour vous, ca fait de la peine, bon courage!
matizzzz

massy- 10 oct. 2008 à 13:11
Ce que vous devez faire avant de signer la promesse de vente ou le compromis, visiter plusieures fois, demandez conseil auprés de vos amis , spécialistes du batiments, n'hesitez pas à poser des questions au vendeur; le vendeur doit vous remettre un rapport complet et détailler présence amiante, loi carez, termite, diagnostic performance energitique, présence de plomb, risque technologique etc... Si vous avez le moindre sur la fiabilité faite venir un expert, demandez aussi au voisins si possible. signez surtout un compromis sous conditions suspensive. soyez vigilants.
Il ya toujours de mauvaise surprises. Je vous souhaite bonne chance.
Réponse
+2
moins plus
La loi indique une periode de deux ans à compter de la decouverte du vice, article 1648 du code civil!
Bon courage!
Justin ALET
CEFAA

Réponse
+2
moins plus
Bonjour,
Voici l'issue de cette histoire. Je me suis retourné contre l'assurance du professionnel venu faire le certificat d'habitabilité. Sur ce document il y avait inscrit noir sur blanc "bon état des facades "(il en avait vérifié que 3 sur 4). Après tractation, venu d'un nouvel expert, menace de tribunal avec demande de dommage et inret et mediatisation de l'affaire, cette assurance (qui au départ ne voulait rien savoir) vient de nous envoyer un cheque correspondant au devis de ravalement.
Au final, nous avons eu gain de cause mais uniquement du fait que le professionnel venu faire le certificat d'habitabilité s'est trompé dans son rapport car sinon le vice caché contre l'ancien fumier de proprio aurait été plus long et difficile. courage

Réponse
+1
moins plus
nous vivons la meme chose que vous.
un vice énorme, des entrepreneurs qui refusent de faire des devis tant c grave..."on vous a vendu de la mort" il vous faut aller en justice c trop grave nous a dit l'architecte et le cout d'une réparation si on peut dire est de l'ordre de 80 000 euros (avec la différence j'aurais acheté autre chose !!)
on a contacté un avocat, on a un bon dossier selon lui et l'architecte a dit kon devrait gagner vu la tartine que va faire l'expert judicaire mais pareil il fo compter 12 000 euros entre les frais d'avocats et l'expert..alors ke faire : perdre encore entre 12 et 20 000 euros de frais de recours ou alors essayer de s'improviser maçon et risquer d'etre attacable en retour pour une maison revendue a un prix dérisoire !
on a un credit sur le dos et pareil pas trop d'argent pour se défendre (recours a un crédit conso)! nous sommes écoeurés je commence a déprimer aussi...mon compagnon aussi
c scandaleux.
pareil l'agence nous a vendu une maison entièrement rénovée....tu parles !! et évidemment ils ne sont pas attaquables !(ils ne servent qu'a encaisser) pareil pour la clause pour vice-cachés c trop facile..je me demande si elle saute lorsque qu'il est prouvé que l'ampleur des dégats a été cammouflé volontairement et si l'état met la vie des personnes en péril....

je vous confirme c TGI donc avocat obligatoire, expert mandaté par le juge (compter 4/7000 euros) et rajouter l'avocat (estimation donc pour une première année de justice : 12 000 euros !
je ne m'étends pas car je n'ai pas envie d'etre repéré par le vendeur.
tenez moi au courant de vos démarches !

Chris- 9 juin 2008 à 11:13
je suis "heureux" ( si je puis dire...) de constater que nous ne sommes pas seuls dans la galère...
Nous avons acheté aussi une maison qui nous paraissait très bien et qui s'avère en fait avoir été faite n'importe comment : cheminée inutilisable vu les risques d'incendie, charpente mal fixée sur les murs, électricité complètement bricolée, normes parasismiques non respectées, isolation thermique minable....j'en passe et des meilleures !!
Nous avons déja lancé la procédure et avons reçu le rapport d'expertise judiciaire, qui, bien qu'incomplet ( expert complètement incompétent ) pointe bien les problèmes "d'improprieté à la destination" et que les vices n'étaient pas décelables par un non-professionnel ( c'est écrit noir sur blanc )...
Notre "chance" est que les travaux ont été faits par le vendeur lui-même, c'est écrit là-aussi noir sur blanc dans l'acte de vente; la conséquence, importante, est qu'il ne pourra pas venir dire qu'il n'était pas au courant !!!
Mais c'est long et laborieux, cher ( 6000€ pour pas grand-chose jusqu'ici...), et quand on voit la mauvaise foi d'en face, l'applomb à ne pas reconnaître ses responsabilités, l'avocat adverse qui a bien compris que son client était indéfendable et qui va faire traîner pour que nous lachions l'affaire, on commence à en avoir gros sur la patate !!!!
Il faut vraiment du courage, certains de nos amis nous conseillent de lacher l'affaire aussi parce qu'ils voient bien que cete histoire est en train de nous bouffer, ma femme et moi !
Mais ça me ferait vraiment mal que des escrocs comme notre vendeur puisse s'en tirer comme ça ! D'autant que la Justice, dans son Infinie Sagesse, est encore capable d'affirmer que le vendeur, non-professionnel, ne se rendait pas compte de ce qu'il faisait...aberrant !!!
Et en ce qui concerne l'agence par qui nous avons acheté, bien sur, ce n'est pas de leur faute, alors qu'il y a beaucoup de points sur lesquels ils auraient du nous informer ( absence de DO notamment, jamais signalée et découverte lors de la signature : on fait quoi à ce moment, on laise tout tomber ???? ). Et pourtant il s'agit d'une enseigne bien connue...Lors de la vente, ils font croire que tout va bien, qu'il n'y a aucun problème, et quand on se retourne contre eux, ils s'en sortent en disant qu'ils ne sont pas professionnels de la ocnstruction et ne pouvaient pas voir les défauts !! Incoryable, et pourtant une agence a gagné récemment en justice comme ça !!!

Chris
zouzou- 25 juil. 2008 à 11:13
Nous avons lancé la procédure
l'ancien proprio n'est pas venu ni meme n'a été reprénté lors de l'assignation à comparaître pour l'exposition des faits.
Puis il y a une délibération pour mandater l'expert..pareil ca été fait sans lui vu que absent...
Sans doute il va etre convoqué pour l'expertise...
En attendant c moi qui allonge les frais...

Savez-vous si une personne qui a fait elle-meme des travaux de rénovation et a revendu en tant que neuf (notaire) peut être tenu pour irresponsable ou de bonne foi quand il s'avère que ses travaux n'ont pas été faits ds les règles de l'art...

Moi personnellement, s'il fait trainer l'affaire, je ne craquerai pas c clair..
zouzou Chris - 28 août 2008 à 10:55
Ou en etes-vous sur la procédure ?
Réponse
+1
moins plus
Nous aussi, suite à l'achat d'une maison en 8/06, nous avons eu la surprise de découvrir dans le sous-sol un puisard qui reçoit les eaux usées de la maison en plus des eaux de ruissellement.
Après contact avec le notaire -celui-ci se dégage de toute responsabilité- nous renvoie vers la vendeuse - qui fait l'ignorante et la sourde oreille - Nous avons fait appel à notre assurance - service protection juridique qui a pris le "bébé" en charge. Huissier, juriste, expert, le dossier suit son train, aujourd'hui un expert nommé par le tribunal en présence de la vendeuse, de son avocat, et de "notre avocat" celui-ci mandaté par notre assurance, a constaté les faits. Les frais que nous avons engagés - service météo - huissier - ns ont été remboursés par l'assurance.
Les frais d'avocat, suivant le montant, une partie sera à notre charge.
Aujourd'hui nous sommes un peu plus soulagés et réconfortés, car devant cet expert la vendeuse a reconnnu avoir fait exécuté une partie des travaux qui occasionnent ces désagréments.

Réponse
+1
moins plus
Bonjour a tous !!!

Nous avons acheté notre maison il y a 2 mois par l'intermédiaire d'une agence. Et lors de la visite de la maison avec l'agent immobilier nous avons constaté des petites craquelure sur les dalles de pvc au sol, mon mari lu a demande ce que c'était il nous a dit que les dalles étaient vieillles et que c'est l'usure. Quelque semaine plus tard voulant refaire tout les sols de la maison (carreler), nous avons pris contacte avec des artisans. Le 1 er artisans venu, il nous a demandé s'il pouvait enlevé quelques dalles pour voir l'état de la chape, et Surprise le sol était fissuré, et pas des petites fissures. Des grandes fissures qui fait toute la largeur de la maison. L'artisan devait nous envoyez un devis , mais il nous a dit que c'était compliqué et qu'il ne voulait pas le faire, et les autres artisans nous on dit la meme chose.
Pensez-vous que c'est un vice caché? Je ne dors plus la nuit, je pense qu'a ses fissures.
Répond moi.

Réponse
+1
moins plus
je ne sais ou tombera cette réponse, mais mon notaire m'a précisé que "il est prevu une marge de 5% du pris de vente pour les vices cachés" .. et il faut surtout prouver qu'ils sont cachés...

cordialement

Réponse
+1
moins plus
j ai lu ton message , j espere que tu a prie des photos cela fait fois , tu peut fair apel a la loi chatel , ou julien courbet, nous venonts , d acheter une maison , mais il y a des choses que lonts na pas vue , j ai prie des photos est sa ne va pas en rester la!!!! il y a des loi qui son faite pour sa , j ai une ami qui a fait apel a julien courbet et sa c est arranger, tu peut regarder la 2 tout les soir a partir de 19h tu aura des conseils

mapoly- 30 mars 2009 à 17:35
bonjour, mon experience pour vice cache m'a coute cher.En effet le jugement indique qu'il ya bien vice cache mais que le temps que j'ai mis a essayer de trouver un terrain a l'amiable etait trop long et que j'avais trop attendu avant de porter plainte.Donc attaquer tout de suite soit sinon ne marche pas.
Réponse
+0
moins plus
j'ai achete une maison dans laquelle parfois resonne le vrombrissment d'un transformateur EDF.
Est- ce un vice caché sachant que je ne l'avais pas remarqué lors de mes visites ?

YODA13119 780Messages postés dimanche 2 mars 2008Date d'inscription 29 janvier 2009 Dernière intervention - 4 déc. 2008 à 11:03
Bonjour,
malheureusement, non, ce n'est pas un vice caché mais une "simple" nuisance. Les recours sont faibles à ce niveau.
Cordialement
Réponse
+0
moins plus
Ou en etes-vous de votre procédure ?

Réponse
+0
moins plus
Bonjour, nous avons acheté un appartement par l'intermidiaire d'une agence, lors de ma visite, j'ai constaté une grosse flac d'eau au niveau du séjour dont le sol est en parquet flotant, en fait la cause est le radiateur de chauffage,
j'ai alerté l'agence et c'est le directeur lui meme qui s'est déplacé. Les vendeurs avertis et un constat dégats des eaux
a été adressé au syndic. Le vendeur soit disant a effectué la réparation du radiateur par le gardien de l'immeuble.
Le jour de la signature j'ai récupéré les clés et je suis y allé. J'ai ouvert le radiateur et il se mit à couler car il est percé.
En réalité le gardien a posé une éspéce de pansement en ciment. Donc je déduis que le vendeur savait que
le radiateur est foutu au lieu de le changer il a prefére faire un maquillage. Est ce que c'est un vice caché ou un manque de loyauté de la part du vendeur.


Autre question des travaux ont été votés avant la signature et le notaire m'a laissé entendre que c'est à moi
de payer; Est-ce-que c'est vrais?
sinon pourriez-vous me renseigner ? Je suis interessé par la fondation si la démarche se concretise faites-moi signe merci
Cordialement

YODA13119 780Messages postés dimanche 2 mars 2008Date d'inscription 29 janvier 2009 Dernière intervention - 4 déc. 2008 à 11:12
Bonjour,
non il n'y a pas vice caché au sens du droit de la construction mais effectivement une mauvaise foi avérée du vendeur et manquement à son obligation de délivrance. Les choses sont plus simples que pour les vices cachés mais vous devez prouver la faute du vendeur (sa connaissance du "défaut" du radiateur) ainsi que votre préjudice (qui risque de se limiter au remplacement du radiateur et, éventuellement au remboursement des franchises ou primes d'assurance liées au dégât des eaux).
Concernant les travaux votés en AG de copropriétaires, oui, ceux-ci sont à votre charge dès lors qu'ils n'ont pas encore été réalisés avant la date de la vente (plus exactement avant la date d'inscription de votre droit de propriété au service des hypothèques).
Cordialement
Réponse
+0
moins plus
j ai acheté en 2003 puis je avoir encore recour ?

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,
le vice caché est une notion juridique particulière : il s'agit d'un défaut qui ne doit pas être décelable par un examen sommaire (donc caché), qui doit avoir son origine dans un défaut de la chose vendue (défaut de fabrication, de conception etc) et surtout qui doit rendre la chose impropre à sa destination.
Si vous apportez la preuve de ces trois éléments, le vendeur doit sa garantie (et non responsabilité car il n'est pas question d'une faute de sa part ou de sa bonne ou mauvaise foi).
Dans la vente, le vendeur doit délivrer une chose conforme aux stipulations contractuelles, donc le mauvais état avéré de la chose vendue engage sa responsabilité. Cette foi, outre le défaut, il faut prouver sa connaissance par le vendeur (autrement dit sa mauvaise foi) laquelle est acquise lorsque le vendeur "cache" les défauts par certains artifices.
En revanche, le vendeur n'est jamais tenu des vices apparents de la chose, c'est-à-dire de ceux dont l'acheteur peut se convaincre seul par un examen rapide mais attentif de la chose achetée.
Malheureusement, dans votre cas, il me semble difficile d'admettre l'existence d'un vice caché puisque vous mentionnez l'existence de fissures apparentes sur le sol lors de la visite, pas plus qu'il ne semble y avoir mauvaise foi du vendeur qui n'a pas cherché à les dissimuler. La seule chose, c'est qu'on vous a indiqué un degré de gravité qui n'était pas exact.
Au mieux, vous pourrez obtenir des dommages et intérêts si vous arrivez à prouver que le vendeur ou l'agent immobilier connaissait la gravité des défauts mais en a sciemment et mensongèrement diminué la portée. Si le vendeur est un professionnel et que l'immeuble est récent, à la limite c'est jouable; si c'est un particulier, profane comme vous, ou que l'immeuble est assez ancien, c'est beaucoup plus difficile.
Quant au rôle de l'agent immobilier, tout dépend du mandat qu'il avait, s'il représentait le vendeur, ce que je vous ai dit par rapport à ce dernier est valable pour lui, sauf si vraiment les fissures étaient telles qu'elles auraient dû attirer son attention et qu'il ait alors l'obligation de se renseigner lui-même sur l'étendue des désordres.
Si vous lui avez confié un mandat de recherche, il faut lire ses obligations vis à vis de vous et notamment les informations qu'il était contractuellement tenu de vous fournir.

Cordialement

Réponse
+0
moins plus
on achète un bien en l'etat, le fait d'une armoire cachant un mur ne justifie pas de la volonté de cacher quoique ce soit.

vu ce que vous dites, vous auriez plutôt interet à doubler votre mur en placo et polystyrene et des que vous pouvez à faire crépir ce mur ou demi mur, ca vous coutera moins cher qu'une procédure que vous ne gagnerez pas.

cordialement

Réponse
+0
moins plus
C pas un mur, c le sol !!!
y a pas d'armoire mais des dalles en pvc !!!

tateooetugo 77Messages postés mardi 9 décembre 2008Date d'inscription 4 juin 2010 Dernière intervention - 10 déc. 2008 à 14:33
""Nous avons acquis début novembre 2007 notre première maison et nous le regrettons déjà. En effet 10 jours après avoir emménagé, nous avons remarqué que le mur d'une chambre était détrempé. Il s'avère en fait que le pignon de façade est à ravaler complètement. Je précise que je suis passé par une agence pour ne pas avoir de problème et que finalement c'est le contraire. Je n'ai pas vu ce problème de façade lors de la visite car:
- une grande armoire et des cartons étaient empilés devant le mur de chambre ""


euhhhhhhhhhh, ben c'est bien d'un mur là, dont il s'agit dans le premier post...
Réponse
+0
moins plus
Bonjour à tous;
J'ai un gros soucis, et j'aurais besoin d'un conseil.
Je suis en conflit avec un particulier qui m'a vendu sa voiture, et je souhaite me retourner contre lui pour vice caché.
Je l'ai acheté il y a 3 semaine, et la boîte de vitesse m'a lâché en moins de 15 jours et quelques centaines de KM.
Suite à cela je me suis rendu au garage de la marque de mon véhicule, qui m'a imprimer un devis datant de décembre 2007 concernant la boîte de vitesse (devis du même prix que le véhicule que j'ai acheter).
Souhaitant réglé ce conflit à l'amiable, j'ai contacter le vendeur, qui m'a proposé, pour témoigner de sa bonne fois, de prendre en charge la moitié des réparations. Chose que je ne peux me permettre d'accepter.
Il m'a également dit qu'il avait acquis ce véhicule chez un professionnel au mois d'août 2008.
Il me semble que je suis dans mon droit de réclamer le remboursement du véhicule, aux vues des lois concernant les "vices-cachés".
Je lui ai donc adressé un courrier de mise en demeure (17 jours après l'achat) demandant, "un remboursement du véhicule contre sa mise à disposition", en joignant une copie du devis.
J'ai alors rappelé mon vendeur pour me renseigner, qui me demande de justifier le "vice-caché".
Que dois-je faire?
Dois-je faire appel à un expert, le devis ne suffit-il pas?
Faut-il demander une conciliation au tribunal?
N'ayant pas les moyens d'assumer des frais de procédure, que dois-je faire?
Merci beaucoup

Ce document intitulé « maison vice caché besoin aide svp » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une