Droit-Finances
Recherche
Posez votre question Signaler

Rupture conventionnelle cdi fonction publique

Aluni - Dernière réponse le 5 juin 2013 à 16:03
Bonjour,
En poste depuis 2000 dans une collectivité territoriale, je suis en CDI depuis 2006. Si j'étais en CDD, il me semble qu'au terme de mon contrat, j'aurais droit à l'assurance chômage. En revanche, qu'en est-il si je veux quitter mon emploi alors que je suis en CDI ? Puis-je faire valoir la prochaine modification de mon contrat pour basculer sur un CDD au terme duquel j'aurais droit à l'assurance chômage ? La ruture conventionnelle est-elle totalement exclue ? Je souhaite opérer une reconversion professionnelle et me sens complètement lésée. Merci de vos éclairages sur cette question.
Lire la suite 
Réponse
+2
moins plus
bonjour,

etant titulaire dans la fonction publique, votre chomage sera pris en charge par l'administration que vous quittez. Pas de rupture conventionnelle dans le droit public.

Votre demission doit être faite par lettre recommandée avec accusé de réception.

Aucun délai de préavis n'est non plus fixé pour les fonctionnaires titulaires.
Pour être effective, la démission doit être acceptée par l'administration employeur.

Lorsque la demande est formulée par un fonctionnaire, l'administration doit faire connaître sa décision dans :

- les 4 mois à compter de la réception de la demande de démission, dans la fonction publique d'État,
- le mois suivant la réception de la demande de démission, dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière.

La démission prend effet à la date fixée par l'administration employeur ; l'agent qui cesse ses fonctions avant cette date peut faire l'objet d'une sanction disciplinaire.

En cas de refus de sa démission par l'administration, le fonctionnaire peut saisir la commission administrative paritaire (CAP).
Dès lors qu'elle est acceptée par l'administration, la démission est irrévocable.

A compter de sa date de démission, l'agent perd sa qualité de fonctionnaire ou d'agent public ; s'il souhaite par la suite retravailler dans la fonction publique, il doit repasser un concours ou être à nouveau recruté en tant qu'agent non titulaire.

L'agent démissionnaire n'a pas droit aux allocations chômage, sauf en cas de démission légitime ; peut être considérée comme légitime la démission d'un agent non titulaire pour suivre son conjoint.

Les fonctionnaires stagiaires qui ont bénéficié de la prime d'installation et qui démissionnent moins d'un an après leur nomination doivent rembourser cette prime à leur administration employeur
L'agent, employé de manière continue depuis plus d'un an par la même administration qui envisage, après démission, d'avoir une activité privée lucrative, salariée ou non, doit en informer son administration par écrit, au plus tard un mois avant la cessation de ses fonctions.

Une commission de déontologie, placée auprès du Premier ministre, est chargée d'apprécier la compatibilité de l'activité envisagée avec les fonctions exercées par l'agent dans l'administration, au cours des 3 dernières années.

Selon les fonctions confiées à l'agent dans l'administration, la saisine de la commission est obligatoire ou facultative.

La saisine de la commission doit intervenir préalablement à l'exercice de l'activité envisagée.

Motifs d'incompatibilité

Il existe certains motifs d'incompatibilité.

L'incompatibilité peut résulter des relations entretenues précédemment avec l'entreprise (marchés, surveillance) dans laquelle l'activité est envisagée ou de l'atteinte à la dignité des fonctions antérieures dans l'administration avec l'activité projetée.

Dans ce cas, l'agent doit attendre un délai de 3 ans après sa cessation de fonctions pour pouvoir exercer son activité.

Cordialement
Aluni- 5 sept. 2011 à 12:38
Bonjour,
Merci pour ces éléments de réponse. mais la complexité de mon cas tient au fait que je suis un agent non-titulaire en Contrat à durée indéterminée depuis 2006 (après 2 CDD de 3 ans).
Répondre
shym- 16 févr. 2012 à 13:53
bonjour,

moi aussi je suis dans le même cas que vous en CDI depuis 2009(après deux CDD de 3 ans).
Je suis actuellement en congé parental d'éducation. Pendant mon absence de 2 ans, mes horaires ont changer et ne sont plus compatible avec ma vie de famille. Je souhaite donc quitter ma collectivité à l'amiable, afin de pouvouir toucher l'allocation chomage.
Répondre
shym- 16 févr. 2012 à 13:55
Avez-vous trouver une ou plusieur solutions
Merci de me répondre
Répondre
noonette- 5 juin 2013 à 16:03
moi aussi je suis dans le même cas en CDI depuis 2009 (avec deux CDD 15 + 10 %).
on veut changer mes horaires en me faisant travailler le mercride et ne sont plus compatible avec ma vie de famille. pas moyen de négocier avec deux directrices qui cherchent avec ce processus une chose, m'évincer. Je souhaite donc quitter ma collectivité à l'amiable, afin de pouvoir toucher l'allocation chomage..
merci pour votre éclairage;
Répondre
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « rupture conventionnelle cdi fonction publique » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une